Chronique

IRON REAGAN
The Tyranny of Will

image
Relapse Records

24 titres – 32 minutes
Sorti le 12-09-2014


image
Samedi 20 septembre 2014

Ironiquement, c’est alors que Darkest Hour
Darkest Hour


Clique pour voir la fiche du groupe
sort son album le plus mélodique que son ancien batteur, Ryan Parish, (re)vient avec cet album bien in your face qu’est ce Tyranny of Will de Iron Reagan
Iron Reagan


Clique pour voir la fiche du groupe
, le side project de Landphil et Tony de Municipal Waste
Municipal Waste


Clique pour voir la fiche du groupe
. Deuxième full-length pour le groupe, et troisième sortie pour 2014 après le split avec Exhumed
Exhumed


Clique pour voir la fiche du groupe
et l’EP Spoiled Identity.

Avec ses 24 (!) chansons aussi courtes qu’explosives (pas plus de 2 minutes, à une exception près), Iron Reagan
Iron Reagan


Clique pour voir la fiche du groupe
donne dans l’urgence, celle de balancer quelques idées par chanson, le plus rapidement possible, le tout au service de son concept-délire autour de l’ancien Président Reagan (un œil à la pochette ou aux photos promos du groupe vous donnera une idée).

Et, à nouveau, les lascars expriment tout leur amour (si je puis dire) pour le vieux Crossover (I won't go ou Eyeball gore), de D.R.I.
D.R.I.


Clique pour voir la fiche du groupe
à Nuclear Assault
Nuclear Assault


Clique pour voir la fiche du groupe
en passant par M.O.D.
M.O.D.
Clique pour voir la fiche du groupe
. Avec quand-même un style un peu plus moderne, sorte de mélange entre les éléments Thrash à la Municipal Waste
Municipal Waste


Clique pour voir la fiche du groupe
(forcément) et un Hardcore plus rentre dedans (Your kid's an asshole, In Greed We Trust ou Patriotic Shock), en restant cela dit plus fidèle au son Punk/Hardcore que des groupes d’inspiration parfois plus Grind comme Strong Intention. Ce chant notamment, complétement hurlé et que l’on retrouve chez d’autres combo du même acabit, donne une couleur particulière à la musique de Iron Reagan
Iron Reagan


Clique pour voir la fiche du groupe
, autrement bien balancée entre les styles pré-cités et agrémentée de soli bien envoyés.

On notera au passage la production sèche et impeccable, au service des moments de riffing endiablés (Miserable Failure) comme des passages plus groovy (Broken Bottles ou Four More Years) avec toujours ce très bon liant entre la basse et la guitare. Les titres défilent ainsi à toute vitesse (forcément !), même si, à la longue, ils peuvent provoquer une certaine fatigue, assez inhérente au style.

Très réussi dans le style sans être l’album que vous ressortirez à la moindre occasion, Tyranny of Will se démarque agréablement des autres sorties du moment. Un bon petit délire assumé.


Tags : HxC, Crossover, Punk, Reagan, Municipal Waste, Darkest Hour, vidéo de l'année
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE