Chronique

KIX
Rock Your Face Off

image
Loud & Proud Records / earMusic

Sorti le 11-08-2014


image
Vendredi 26 septembre 2014

Voilà sans doute un groupe que les moins de 30, voire même 40 ans ne connaissent sûrement pas, ou plus. Et pour cause KIX
KIX
Clique pour voir la fiche du groupe
n'avait plus pondu un disque depuis 1995. Après avoir connu sa période gloire dans les années 80, ce groupe de Glam metal de la côte Est des Etats-Unis est quelque peu tombé dans l'oubli suite à sa séparation en 1996. En 2003, c'est la réunion, mais il faut attendre 2012 pour que le label Frontiers Records investisse quelques dollars dans l'ancienne cylindrée qui sort alors un cd/dvd live. Bref, toujours est-il que les fans de KIX
KIX
Clique pour voir la fiche du groupe
auront dû attendre 19 ans pour voir le septième opus studio du groupe arriver dans les bacs, ce qui est maintenant chose faite avec la sortie de Rock Your Face Off.

Connu pour avoir tourné notamment aux côtés de RATT et pour avoir vu Blow My Fuse, son quatrième album, devenir disque de platine aux USA, KIX
KIX
Clique pour voir la fiche du groupe
fût sans doute victime de la notoriété d'autres groupes, issus de la côte Ouest. Car à ce moment-là, de l'autres côté des States, ce sont bien les Guns N'Roses
Guns N'Roses


Clique pour voir la fiche du groupe
et les Mötley Crüe
Mötley Crüe


Clique pour voir la fiche du groupe
qui monopolisent le haut de l'affiche! Résultat, KIX
KIX
Clique pour voir la fiche du groupe
, en pondant pourtant des albums corrects, a toujours dû se contenter de la seconde place.

En revenant donc avec un nouvel album, le groupe s'offre une nouvelle jeunesse et ce, malgré l'absence de son compositeur principal, le bassiste et leader Donnie Purnell qui n'avait pas souhaité participer à la réunion de 2003.

Mais que retrouve-t-on sur ce fameux Rock Your Face Off? Tout simplement ce que KIX
KIX
Clique pour voir la fiche du groupe
sait faire de mieux, à savoir un Glam Metal devenu désormais old school, vu que le groupe adopte le même style que par le passé. En presque une heure, le groupe emmené par Steve Whiteman au chant et Ronnie "10/10" Younkins à la guitare balance pas moins de douze titres qui, s'ils avaient été pondus en 1980 auraient sans doute eu leur part de succès. Mais voilà, maintenant, on est en 2014!

Résultat: même si l'album s'écoute très agréablement, on ne peut s'empêcher de penser que le style adopté est devenu un peu poussiéreux et ne risque pas, ou très peu, de toucher les plus jeunes générations. Les fans de la vieille époque, quant à eux, y trouveront sans doute leur bonheur et se rappelleront sans doute leur jeunesse chevelue d’antan lorsqu'ils courraient de concert en concert vêtus de leur petit spandex moulant.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE