Chronique

KRUGER
Adam And Steve

image
Listenable Records

Sorti le 13-10-2014


image
Lundi 20 octobre 2014

Il se murmure qu'Adam And Steve pourrait être le dernier album de KRUGER
KRUGER


Clique pour voir la fiche du groupe
. Le groupe suisse, selon certaines interviews passerait au second plan et la formation devrait se faire plutôt discrète à l'avenir.

Pourtant cet album est une véritable machine de Post-Death'n'Roll à la BREACH
BREACH
Clique pour voir la fiche du groupe
qui déboulonne les oreilles. On y retrouve en gage de qualité annoncée les deux titres de 333 qui dans un écrin long format prennent encore plus d'ampleur. Herbivores reste une pure merveille avec ses ambiances.

L'album s'inscrit dans la lignée du EP sorti l'année passée. Adam And Steve se montre accrocheur et lourd à la fois. Le disque transpire une énergie singulière qui est devenue avec le temps la marque de fabrique des Suisses.

Pied au plancher, Bottoms Up, Discotheque et cette plage titulaire lancent le disque à vive allure. Charger s'étire sur huit minutes intenses qui ne diminuent en rien l'impact du disque. Il rejoint Herbivores et sa singularité. Mountain Man clôture cette succession de cinq nouveaux titres qui à eux seuls justifient déjà l’acquisition d'Adam And Steve. La présence de The Wild Brunch et Herbivores complète le disque et permet ainsi à ceux qui ont loupé le précédent 333 de se rattraper. D'autant, comme évoqué plus haut, que l'intégration de ces compositions ne dénature nullement le nouvel album. Ce dernier se termine sur Farewell, une dernière nouvelle plage, écrite plus en guise de longue outro.

Le titre de l'album et son artwork promettaient un concept que l'on cherche toujours à l'écoute du disque. Quoiqu'il en soit et malgré la présence de 333 qui donne l'occasion à Adam And Steve de ne présenter que cinq nouvelles compositions percutantes, l'album figure parmi le meilleur de ce que le groupe est en mesure de proposer.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE