Chronique

ELECTRIC)NOISE(MACHINE
Pardon

image
Black Basset Records / I For Us Records

6 titres / 21 minutes
Sorti le 01-06-2015


image
Mercredi 27 mai 2015

Ah, on le sentait arriver ce nouvel EP de Electric)noise(Machine
Electric)noise(Machine


Clique pour voir la fiche du groupe
. L'impatience du groupe et des labels à le dévoiler, ainsi que les éléments qu'on a pu en découvrir lors des concerts explosifs du groupe avaient tout pour mettre la puce à l'oreille.

Electric)noise(Machine
Electric)noise(Machine


Clique pour voir la fiche du groupe
c'est la collaboration de trois vieux briscards de la scène hardcore belge. Hardcore au sens large, puisque le total des trois impressionnants CV des membres couvre à peu près tout ce qui peut être associé à cette scène. Alors quand ils décident de se réunir ce n'est pas pour se lancer dans la folk introspective comme un grand nombre de leurs contemporains une fois passé la trentaine, mais bien pour nous balancer un electro-punk-noise bien senti, surtout dans les dents.

La section rythmique mise tout sur la puissance et le tabassage en règle, avec des fûts qui se font battre à tout rompre et une basse bourrée de disto qui fait vraiment illusion par rapport à l'absence de la guitare. Là-dessus, vient se poser le synthé du chanteur Ioan. Mais celui-ci ne viendra pas vraiment calmer la rage musicale du groupe, plutôt la contraster et l'étoffer.

Les seules concessions accordées par le groupe, sont certains passages au tempo ralenti (comme le couplet du splendide morceau hAnds, qui sort du lot par un refrain au rythme toujours plus modéré mais à l'intensité tonitruante) et d'autres où les instruments s'envolent, se remplacent et s'alternent dans un esprit d'improvisation, pour toujours revenir sur ce qui restera la constante de cet EP : des instruments poussés au bout de leurs possibilités sonores et une voix habilement maîtrisée, entre chant clair (enfin, disons qu'elle donne parfois un peu de mélodie) et cris.

Electric)noise(Machine
Electric)noise(Machine


Clique pour voir la fiche du groupe
a réussi le pari d'apporter à son EP une production hyper soignée sans jamais l'édulcorer. Les cymbales semblent prêtes à craquer, la basse vrombit jusqu'au grincement, et la production vocale est approfondie par une légère distortion. Le tout combiné, on se sent à chaque instant proche de la saturation sans jamais l'atteindre.


Tags : electro punk noise bruxelles
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
56
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE