Chronique

FRANK SHINOBI / ROLAND GARROS / TAIFUN
Linge propre entre amis

image
Honest House



image
Samedi 27 mai 2006

Voici donc le premier CD regroupant des groupes Honest House. Actif depuis à peine plus d'un an, le collectif visétois, dont le nom est un clin d'oeil au groupe Modest Mouse
Modest Mouse
Clique pour voir la fiche du groupe
, compte déjà pas mal de concerts dont 2 festivals d'une ampleur relativement importante... Grands amateurs de post-rock, d'emo et d'indie-rock, les membres du collectif officient également dans plusieurs groupes, que l'on a déjà pu voir sur scène et que l'on découvre maintenant en CD...

Le CD commence par les 3 morceaux du groupe le plus jeune, à savoir Frank Shinobi
Frank Shinobi


Clique pour voir la fiche du groupe
. Composé de 2 membres de Roland Garros
Roland Garros
Clique pour voir la fiche du groupe
, d'un membre de Taïfun et du batteur d'Atomic Leaf
Atomic Leaf


Clique pour voir la fiche du groupe
, le groupe évolue dans un style plutôt math-rock qui peut rappeler 31 Knots
31 Knots


Clique pour voir la fiche du groupe
, influence que le groupe lui-même cite dans leur bio. Ce qui surprend d'abord, c'est la cohésion des morceaux en sachant que le groupe s'est formé en novembre 2005 à peine. Les parties les plus complexes succèdent à des passages aux tendances plus emo. La première piste, Captain Fiasco, aux rythmes calés au métronome, est efficace dès la première écoute et la voix, qui se situe quelque part entre le cri et le chant, appuie très joliment sur tout ça. Bref, quand on voit ce que ce groupe est capable de faire quelques mois à peine après sa création, on ne peut s'empêcher d'avoir très envie de voir la suite...

Avec Taïfun
Taïfun


Clique pour voir la fiche du groupe
, on quitte un peu l'univers math-rock pour rentrer dans une musique plus directe, plutôt indie/emo. Des 3 groupes du CD, Taïfun
Taïfun


Clique pour voir la fiche du groupe
est celui qui fait le plus parler de lui pour l'instant et on retrouve fréquemment son nom sur les affiches de concerts liégeois... Le point commun entre les 3 groupes, sans parler de leur son et des similitudes musicales, se situe au niveau de la voix, qu'ils mettent souvent légèrement en retrait... principalement sur leur premier morceau, Astounding Silence. Le morceau suivant tourne plutôt vers l'emocore classique, avec un chant qui peut rappeler les tout débuts d'At The Drive-In
At The Drive-In


Clique pour voir la fiche du groupe
. C'est peut-être pas la comparaison la plus exacte mais au moins tout le monde voit de quoi je parle ! Retour ensuite vers un morceau plus lent, Pragmatics Lack Efficiency. Enfin quand je dis lent je parle surtout du début car le refrain et la fin du morceau révèlent encore des côtés emocore du groupe toujours bien ficelés.

Pour clôturer le CD, le collectif a eu la bonne idée de choisir leur digne représentant en post-rock, Roland Garros
Roland Garros
Clique pour voir la fiche du groupe
. Avec des titres comme 15-0, Balle de Set et Avantage Becker, aucun doute que ce sera de l'instrumental. Le premier morceau joue le même riff de guitare pendant 3 minutes avec, comme il se doit lorsque l'on joue ce style, une montée d'intensité prenante et enivrante. Le violon a une place prédominante dans cette montée, y ajoutant ce côté un peu grinçant et acide... Mes connaissances en post-rock étant assez rudimentaires, mon esprit se tourne vite vers Godspeed You Black Emperor
Godspeed You Black Emperor


Clique pour voir la fiche du groupe
(mettez le point d'exclamation où vous voulez, suivant la période que vous leur préférez) dont on retrouve un peu le côté tragique des mélodies. Citons également Explosions in the Sky... A noter que depuis l'enregistrement de ces 3 morceaux, le groupe a rangé le violon pour le remplacer par une trompette, et prépare donc un tout nouveau set pour les concerts à venir...

Bref, un collectif que l'on encourage et avec qui on a envie de faire de plus en plus de trucs. Des gars motivés, sympas, qui font de chouettes concerts et qui en plus jouent dans des bons groupes, que demander de plus pour faire un peu bouger la scène dans le coin ? Et quand on voit que ce CD est sous-titré "Program Uno", on devine que les visétois en veulent encore ! Et nous aussi...
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE