Chronique

HEY COLOSSUS
The Guillotine

image
Rocket Recordings

Sorti le 02-06-2017


image
Mercredi 19 juillet 2017

Ces trois dernières années, HEY COLOSSUS
HEY COLOSSUS


Clique pour voir la fiche du groupe
n'a de cesse fait évoluer sa Noise-Rock tonitruante, s'aventurant dans des sphères nouvelles, plus psychédéliques, plus groovies ou plus Krautrock.

Egalement très prolifique, la formation anglaise revient déjà avec un nouvel album confié une fois de plus à leur ami Tim Cedar (PART CHIMP
PART CHIMP


Clique pour voir la fiche du groupe
).

A l'instar de ses prédécesseurs, The Guillotine explore une nouvelle orientation démontrant une fois de plus que HEY COLOSSUS
HEY COLOSSUS


Clique pour voir la fiche du groupe
est en mesure de se mettre en danger et de relever des défis. Il s'agit cette fois d'un album plus cadenassé et mélodique que les autres.

Son côté « Louder », HEY COLOSSUS
HEY COLOSSUS


Clique pour voir la fiche du groupe
l'a mis de côté, sous-tendant un Rock qui se revisite à coups de tension façon Amphetamine Reptile Records et d'effets classieux mais suintant à la BAD SEEDS. Les structures répétitives et entêtantes, sont encore malmenées afin d'ajouter ce côté dramatique à l'interprétation souple des Anglais.

L'album alterne huit compositions tantôt sophistiquées tantôt acérées. HEY COLOSSUS
HEY COLOSSUS


Clique pour voir la fiche du groupe
ne craint pas les écarts car instinctivement, il parvient à maintenir une ligne de conduite. Ainsi sans déstabiliser l'auditeur, il est capable d'inviter Nick Turner (HAWKWIND
HAWKWIND


Clique pour voir la fiche du groupe
) sur Back In The Room pour le titre le plus musclé de l'album et d'enchainer avec une sérénade très PINK FLOYD
PINK FLOYD


Clique pour voir la fiche du groupe
-ienne (période Whish You Were Here) avec Calenture Boy.

The Guillotine est sans doute l'album naturellement le plus accessible de la formation. Même si il peut sembler manquer de vigueur, on ressent que la moitié des compositions au moins du disque sont en mesure d'impressionner sur scène pour leurs capacités sonores. Comme de nombreux groupes anglais, HEY COLOSSUS
HEY COLOSSUS


Clique pour voir la fiche du groupe
, en live, joue particulièrement fort et a donc besoin de compositions capables de faire cracher la façade.

Ce nouvel album se termine avec la plage titulaire à laquelle ma préférence va pour ce regard vicieux que l'on devine dans les yeux des musiciens de HEY COLOSSUS
HEY COLOSSUS


Clique pour voir la fiche du groupe
et plus particulière chez son chanteur quand on écoute ce titre.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
2

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE