Chronique

OLDD WVRMS
Ignobilis

image
Flesh Vessel

Sorti le 24-11-2017


image
Samedi 4 novembre 2017

On va profiter de la sortie prochaine en version vinyle par le label texan, Flesh Vessel , pour vous parler du deuxième album de OLDD WVRMS et ainsi rendre justice à cet excellent disque sorti l'année passée.

Mû par cette volonté de se réinventer et contraint par les différents changements de chanteur, la formation belge possède déjà une discographie bien remplie.

Si vous avez eu l'occasion de voir la formation récemment sur scène, vous aurez constaté que cette nouvelle mouture, à trois lors de l'enregistrement de cet album et à quatre maintenant lors des prestations Live, est la plus aboutie de l'histoire de la formation mais surtout la plus habitée.

L'occulte retrouve une place dominante pour cette formation qui puise son inspiration dans les Ardennes belges. L'imagerie est présente dans l'artwork mais l'envoûtement opère bien à l'écoute des quatre compositions dont le chant plus cantique laisse plus de place à la construction des atmosphères y compris lorsque Stéphane de C R O W N est invité à poser sa voix sur Hear Them Sing While They Burn.

La longueur des plages plus que le nombre, détermine le long format mais surtout atteste de cette volonté pour OLDD WVRMS d'aller vers une musique sombre, lourde voire Doom où l'univers mystérieux doit être la clé de voûte tant de la composition que de l'inspiration.

Pour pallier au repli des vocaux, OLDD WVRMS a aussi la bonne idée d'ajouter des samples. C'est là qu'apparait le rôle du quatrième homme (Gil Chevigné – THOT) depuis l'enregistrement. Ces samples, ténébreux ou frénétiques, apportent une dimension supplémentaire à l'hypnotisme opérant.

Tant sur scène qu'à l'écoute de cet album, il est difficile de décrocher. Aussi bien musicalement que physiquement, OLDD WVRMS assure une présence captivante qui impressionne. Ignobilis révèle un groupe qui est monté en puissance et qui a trouvé son identité propre et un son personnel.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
14

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE