Chronique

THE GUARDIANS
DTS

image
Autoproduction

7 pistes - 24 minutes
Sorti le 31-05-2018


image
Mercredi 30 mai 2018

En provenance du sud de la Belgique, The Guardians
The Guardians


Clique pour voir la fiche du groupe
s’est formé dans le courant de 2012. Après plusieurs années d’attente, la formation s’est accordée pour sortir son premier album (DTS). Avec ce dernier, The Guardians
The Guardians


Clique pour voir la fiche du groupe
a l’ambition de prendre place sur la scène Stoner, tâche qui n’est pas aisée tant les productions se bousculent au portillon dans le domaine ces derniers temps. On pense notamment au maître Sleep
Sleep


Clique pour voir la fiche du groupe
(The Sciences), au prodige Elder
Elder


Clique pour voir la fiche du groupe
(Reflections of a Floating World), à Fu Manchu
Fu Manchu


Clique pour voir la fiche du groupe
(Clone of the Universe), Monster Magnet
Monster Magnet


Clique pour voir la fiche du groupe
(Mindfucker) ou aux voisins français de Mudweiser
Mudweiser


Clique pour voir la fiche du groupe
(So Said The Snake).

DTS a été réalisé avec soin, c’est le moins qu’on puisse dire. The Guardians
The Guardians


Clique pour voir la fiche du groupe
nous propose des compositions aux rythmes relativement lents, mais s’offre la liberté de placer des accélérations de temps à autre. La recette fonctionne à merveille, les changements de rythmes ou breakdowns sont cohérents et évitent de tomber dans la monotonie.

Le son gras et sale d’autres références du Stoner n’est pas de sortie. Les sonorités de DTS sont lourdes et claires ; chaque instrument peut être identifié aisément. Il s’en dégage par moment un sentiment jouissif d’être sous acide, on en redemande ! La touche de psychédélisme que l’on retrouve dans leur musique est renforcée par un chant planant. Lies, la composition qui nous a le plus marquée, est la parfaite synthèse de ces éléments.

Composé de sept titres, dont deux pistes instrumentales (Smoke Coal & Outro), la durée de DTS est approximativement de vingt-quatre minutes. C’est assez court et c’est là que le bât blesse. On aurait apprécié un album plus long et le développement d’atmosphères plus diversifiées. L’inspiration pour proposer un futur album davantage fourni pourrait, peut-être, être puisée en approfondissant le brin de folie que l’on avait entraperçu avec Lost and Found en 2014 ; on l’a peu perçu à l’écoute de DTS, hormis sur Desert of Boredom. Les concerts à venir pourraient apporter cette touche supplémentaire qui fait défaut.

Le tableau dépeint par DTS est celui d’une société qui n’est pas capable de penser par elle-même, dont nous serions les prisonniers dociles acceptant cet état de fait. Les thèmes abordés ne sont pas nouveaux, sans pour autant que les paroles soient simplistes ou génériques. Elles révèlent un réel talent pour l’écriture et poussent à y prêter attention, au point qu’on regrette qu’elles ne soient pas fournies avec l’album.

L’art work, confectionné par Mont Doom design, sort du lot. L’aperçu photo ne rend pas justice au travail du designer mais on peut vous assurer que l’objet en main, on s’attarde à le contempler avant d’en sortir la galette.

En définitive, The Guardians
The Guardians


Clique pour voir la fiche du groupe
rend une copie soignée qui a tout pour plaire. Alors que la frontière entre l’inspiration et la copie sans saveur est étroite, le groupe arrive avec brio à se démarquer des références du Stoner. DTS est un cocktail enivrant de sonorités lourdes et de paroles qui font mouche. Dans le futur, on espère néanmoins que leurs compositions proposeront des ambiances plus différenciées. Quoi qu’il en soit, ce premier album est une réussite et on gardera un œil attentif à leur actualité.


Tags : The Guardians - Stoner - Stoner Metal - Desert Rock - Belgium
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
23
AUTEUR : Renaud
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasio...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il ...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE