Chronique

HEAUME MORTAL
Solstices

image
Les Acteurs de l'Ombre

6 pistes - 58'04''
Sorti le 28-02-2019


image
Jeudi 28 mars 2019

Une pluie de grêle de riffs s’abat directement au creux de l’oreille, suivie de la diffuse voix écorchée de Julien Henri, s’entremêlant à un tempo lent, quasi martial. Première impression : Heaume Mortal
Heaume Mortal
Clique pour voir la fiche du groupe
n’a visiblement pas de temps à perdre et entre abruptement dans le sujet. Bien que le groupe soit un peu trop vite catalogué au rayon black metal, il est indéniable que les trois artistes parisiens vont puiser leur inspiration également dans le doom et le sludge froid et grinçant.

Le titre d’ouverture, Yesteryears, impose le timing. Si vous voulez apprécier Solstices, premier effort de la formation, vous allez devoir vous concentrer. Plus le morceau avance, plus ça devient lent et figé dans le temps. Comme si vous progressiez dans une nuit noire d’hiver, les pieds dans la boue jusqu’aux chevilles jusqu’à ce que le gel viennent définitivement vous engourdir. Heaume Mortal
Heaume Mortal
Clique pour voir la fiche du groupe
aime apparemment bousculer les codes : après une première compo de près d’un quart d’heure s’en suit South of no North d’à peine un peu plus de deux minutes, beaucoup plus énervé et gorgé d’une haine malsaine. En quelque sorte, une introduction à Oldborn, le titre d'après, exploitant quant à lui beaucoup plus la veine black metal. Tout en restant hypnotique et ambiant, la patte du groupe, semble-t-il, le rythme est cette fois-ci davantage soutenu. Tel un blizzard mordant, attaquant l'ensemble du corps eu un seul souffle. Les parties vocales, bien qu’incompréhensibles et exerçant plus un rôle instrumental qu’un chant proprement dit, est possédé. Tantôt marmonnant et psalmodiant dans la longueur, la voix de Julien devient subitement un hurlement plaintif arraché de nulle part.

Finalement sans grande surprise, le trio français propose une reprise un peu plus propre que l’original de Erblicket Die Tochter Des Firmaments, morceau figurant sur l’album Filosofem du controversé Burzum
Burzum


Clique pour voir la fiche du groupe
. Bien que restant fidèle au titre, Heaume Mortal
Heaume Mortal
Clique pour voir la fiche du groupe
y injecte sa verve malsaine. Alors que le band avait déboulé sans crier garde au début d’album, il fige par contre le temps en fin d'opus et soigne son lent départ. La façon dont sonnent les nappes ambiantes aux claviers ne fait pas de doute quant à la contamination de leur inconscient par l’œuvre de Burzum
Burzum


Clique pour voir la fiche du groupe
.

Un silence mortuaire, perturbé par des bruits de déferlements de la nature, vient clore cette heure d’expérimentation musicale, riche et — il faut le reconnaître — difficilement accessible pour une première approche. Tel un texte philosophique, il est nécessaire de percer plusieurs couches afin de tenter d’y comprendre l’essence. Surprenant, voire même parfois déstabilisant et un brin trop monolithique, ce premier album comporte néanmoins un important potentiel qui ne demande qu’à être exploité.




Tags : black metal paris doom sludge
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Sekhorium
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près ...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouve...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musica...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE