Chronique

VON STROHEIM
Love ? Who Gets Love ?

image
Uproar For Veneration / Off Records

Sorti le 05-04-2019


image
Mercredi 8 mai 2019

Projet Doom, Doom et Doom de Dominique Van Cappellen-Waldock formé en 2013 par cette prolifique PJ HARVEY
PJ HARVEY


Clique pour voir la fiche du groupe
bruxelloise que l'on a déjà pu entendre dans NAIFU
NAIFU
Clique pour voir la fiche du groupe
, KEIKI
KEIKI


Clique pour voir la fiche du groupe
, BABY FIRE
BABY FIRE


Clique pour voir la fiche du groupe
, LAS vegas
LAS vegas


Clique pour voir la fiche du groupe
ou VEDA
VEDA


Clique pour voir la fiche du groupe
, von STROHEIM
von STROHEIM


Clique pour voir la fiche du groupe
est de retour avec ce deuxième album.

Un deuxième volet qui poursuit ce qui a été initié sur Sing For Blood en 2015. Et où l'on retrouve, sans réelle surprise, Rapahël Rastelli, comparse depuis NAIFU
NAIFU
Clique pour voir la fiche du groupe
au minimum, mais aussi une poignée d'invités tels que Pete Simonelli (ENABLERS
ENABLERS


Clique pour voir la fiche du groupe
), Caroline Blanchet (CHOO CHOO SHOE SHOOT
CHOO CHOO SHOE SHOOT


Clique pour voir la fiche du groupe
) et Franz Krostopovic (PALE IN GREY).

La batterie, puisque von STROHEIM
von STROHEIM


Clique pour voir la fiche du groupe
est à l'origine un trio, a été enregistrée avec John Thys jusqu'à son départ en 2017 avant d'être reprise par Yannick Daïf qui a terminé les enregistrements. Cet épisode explique sans doute en partie le temps qu'il aura pour la formation belge à proposer un nouveau disque.

von STROHEIM
von STROHEIM


Clique pour voir la fiche du groupe
, comme les autres projets de Dominique Van Cappellen-Waldock joue la carte du minimalisme à ceci près que la musique de la formation est plus envahissante quand elle ne se fait pas carrément turbulente (Spit, Red Raw).

Bien évidemment, le poids de cette lourdeur en impose avec von STROHEIM
von STROHEIM


Clique pour voir la fiche du groupe
. On pourrait presque dire que c'est facile voire évident si l'orchestration dans son semblant dépouillement, n'était pas justement élaboré de manière à louvoyer autour d'un paraître trop assuré.

Ainsi, au lieu de masquer une fragilité par une forme de puissance, von STROHEIM
von STROHEIM


Clique pour voir la fiche du groupe
impose au contraire une force tangible (Cigarette Smoke).

D'ailleurs, dès l'ouverture avec Moth lorsque ce bourdonnement se mêle au chant presqu'enfantin, nos sens s'éveillent et s'alertent. Love ? Who Gets Love ? ne rate pas son entrée et von STROHEIM
von STROHEIM


Clique pour voir la fiche du groupe
va tenir la distance jusqu’aux dernières notes de Blood Institute.

Avec cet ADN poétique, cinématographique et bruitiste, von STROHEIM
von STROHEIM


Clique pour voir la fiche du groupe
assure cette filiation entre JUCIFER
JUCIFER


Clique pour voir la fiche du groupe
et ENABLERS
ENABLERS


Clique pour voir la fiche du groupe
.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE