Chronique

NUMEN
Iluntasuna Besarkatu Nuen Betiko

image
Les Acteurs de l'Ombre

8 titres - 46'37''
Sorti le 27-09-2019


image
Mercredi 9 octobre 2019

On prend la direction d’Arasate, dans le Pays basque espagnol. Une indication qui revêt toute son importance, car Numen
Numen
Clique pour voir la fiche du groupe
semble se nourrir de ses terres d’origine pour en ressortir un black metal carré et incisif. Le tout, cela coule de source, chanté en basque. Iluntasuna besarkatu nuen betiko (l'intitulé de la chanson vaut bien un Puritanical Euphoric Misanthropia…) est composé de huit titres qui, musicalement, ne sont pas rappeler la sacro-sainte tradition norvégienne : des blasts rapides (et parfois un peu moins rapides), quelques pauses mélodiques afin de reprendre son souffle, des riffs froids et agressifs et des parties vocales écorchées.

Cet album, c’est aussi un apport en sang neuf. En effet, douze ans années le séparent du dernier LP, portant sobrement le nom du groupe. Une première écoute laisse un sentiment de linéarité dans les compositions. Les reliefs ne viennent qu’avec le temps, comme ce rif très black’n’roll qui inaugure Lautada Izoztuetan, ce saupoudrage çà et là de growls bien sentis ou encore cette envolée épique à la fin de Nire Arnasean Biziko Da Gaua (vous pouvez respirer à nouveau).

Quiconque désire se faire plaisir pendant quarante-cinq minutes avec un black metal à la facture assez classique devra certainement y trouver son compte. Si par contre cet opus a piqué votre curiosité de par son apparente identité basque (vu le nom de l’album et des titres), vous risquez d’être un peu décu·e : la spécificité régionale se loge dans les lyrics et non pas dans les compositions musicales. Enfin si, soyons de bonne guerre : Itzaltzuko Bardoari en guise d’outro acoustique et folk laisse en bout de course entendre les sonorités particulières de cette langue atypique. Toujours mieux que rien!

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Sekhorium
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près ...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouve...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musica...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE