Chronique

MAÏEUTISTE
Veritas

image
Les Acteurs de l'Ombre

6 pistes - 54'33''
Sorti le 04-10-2019


image
Jeudi 24 octobre 2019

Que s’est-il passé en quatre ans chez Maïeutiste
Maïeutiste
Clique pour voir la fiche du groupe
?

Certes leur précédent opus éponyme laissait entrevoir un beau potentiel, tout du moins un travail complexe sur des compositions qui, pour l’occasion, devenaient parfois difficilement lisibles. Aujourd’hui, c’est un autre band. Les titres sont certes autant travaillés, mais désormais écoutables à différents niveaux. Et quelle richesse ! Quatre ans, c’est aussi visiblement le temps que le combo a pris afin de changer de peau et de mettre dans le bon sens toutes les pièces afin que l’engrenage puisse tourner sans accroche.

Mais penchons-nous un peu plus près. Avec le titre Veritas-I, il n’est pas encore certain que les Auvergnois aient trouvé leur marque de fabrique, pour autant qu’ils cherchent à en acquérir une. Ils s’approchent en tout cas de certaines formations dont la réputation n’est plus à faire : qui n’entendra pas du Windir sur le titre Veritas – I ou encore du Opeth (époque Blackwater Park) sur Infinitus ? Bien qu’on ne soit parfois pas loin du cover band sur certains passages, Maïeutiste
Maïeutiste
Clique pour voir la fiche du groupe
n’a tout du moins pas lésiné sur l’affichage de leurs influences. Et ils le réussissent très bien !

Petit intermède de deux minutes aux accents baroques avec Suspiramus, avant d’attaquer une nouvelle composition qui, elle aussi, surprend par ses sonorités… cette fois-ci n’étant pas sans rappeler celles de de l’indus, à la batterie lourde et machinale, mais basculant petit à petit vers du progressif, véritable fil rouge s’il en est de cet album, avec ses parties vocales déclamées du bout des lèvres.

Mais pas question pour les Français de s’arrêter en si bon chemin. Ils nous offrent en fin de course un pavé baigné d’atmosphérique, d’une durée d’environ un quart d’heure. Inutile de penser que vous pourrez vous laisser tranquillement bercer… certaines crêtes viennent brusquement contrebalancer un paysage d’apparence paisible, tel que par exemple avec ce final apocalyptique de Vocat, où tout s’entremêle avant de clôturer, suspendu quelque part entre ciel et terre. Ou encore ces légères touches arabisantes au violon (ou un autre instrument apparenté) sur Veritas II. Le son se tamise, le silence reprend ses droits. On reste encore bercé par ces déferlements de notes qui ont précédé… Et finalement, alors que plus personne ne l’attendait, après huit minutes de silence, Maïeutiste
Maïeutiste
Clique pour voir la fiche du groupe
revient pour un dernier souffle. Tels un rêve tourné à l’envers ou une vision tronquée du monde sous substances illicites, une minute pour rappeler que l’apparente beauté n’était peut-être que de façade. Une fin d’opus beaucoup plus personnelle, qui laisse encore présager de belles années pour les musiciens. Vous pouvez rouvrir les yeux et retourner dans le vrai monde.



Tags : black metal atmosphérique pagan progressif france
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Sekhorium
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près ...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouve...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musica...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE