Chronique

BLIGHTMASS
Severed from Your Soul

image
Great Dane Records

13 morceaux - 45'03''
Sorti le 25-10-2019


image
Lundi 4 mai 2020

Blightmass
Blightmass
Clique pour voir la fiche du groupe
, un nom qui ne vous dit surement pas grand-chose. Forgée sur les cendres de Purgatory Unleashed, la formation Franco-Américaine de death metal sort en effet ici son premier LP sorti chez Great Dane Records , Severed from Your Soul. Ses musiciens viennent de l’hexagone et son chanteur, Jechael, du pays de l’Oncle Sam.

Trois corps décharnés disposés en croix, attachés aux poignets, ainsi qu’une paire de mains qui semblent vouloir s’échapper du brasier d’un enfer. Le ton de l’artwork de la pochette de l’album est donné : on ne fera pas dans la dentelle. Une intuition qui se voit rapidement vérifiée : après une intro ultra classique, histoire de mettre un petit coup de pression déjà maintes fois entendu, My Embrace se déploie avec un mid-tempo aux allures martiales. C’est lourd, c’est imposant et on prend le temps de tout écraser au passage. Mais assez vite on comprend que la formation ne va pas se complaire dans un même rythme tout au long de l’album, enchaînant des passages plus lents et exploratoires avec des phases vives et destructrices. Certains moments font penser à Behemoth
Behemoth


Clique pour voir la fiche du groupe
, époque Demigod, d’autres ont la saveur d’un Deicide
Deicide


Clique pour voir la fiche du groupe
ou d’un Vital Remains
Vital Remains


Clique pour voir la fiche du groupe
. Bien insensible sera la personne qui ne se mettra pas à hocher de la tête à la fin de Destruction Inevitable et sa mitrailleuse qui tire à vue.

Pendant quarante-cinq minutes, le quintet arrive à trouver un équilibre entre un death metal old-school et des envolées rock’n’roll et heavy qui parviennent non seulement à chasser tout monotonie dans les compositions, mais qui les dotent aussi d’une profondeur particulièrement intéressante à découvrir au fur et à mesure des écoutes. Ça ne tambourine pas par plaisir, chaque titre possède sa narration. Le temps se dilate et se contracte tout le long des 10 morceaux, ces derniers étant tous greffés d’un groove qui ne manquera de vous faire bouger du chef. Avec une mention spéciale pour le son qui en ressort de la batterie (ça cogne dur?!), ce premier effort de Blightmass
Blightmass
Clique pour voir la fiche du groupe
est tout à fait convaincant. Un death metal riche et intéressant, sombre par moment, épique à d’autres.

Vous reprendrez bien un petit dessert avant de partir?? Après une outro tout aussi dispensable que l’intro, la formation vous offre une charmante cover de Black Star, de Carcass
Carcass


Clique pour voir la fiche du groupe
. Non, non, laissez, c’est pour le patron.



Tags : death metal old school
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Sekhorium
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près ...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouve...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musica...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE