Interview

IMPURE WILHELMINA

Jeudi 18 août 2005

Hello Michael, comment présenterais-tu Impure Wilhelmina à une personne qui écoute Kyo et Damien Saez ?
Mais!!? On survit à Kyo?

La musique de IW est profondément sombre, le fait de répéter constamment dans ce genre d'ambiances, ce genre de musique, cet univers très noir, n'est-il pas déprimant à force ? N'as-tu jamais pensé à lancer un projet punk-rock rigolo pour extérioriser ta bonne humeur ?
Non.
Par contre, au sein d'impure, je trouve qu'on est de moins en moins sombre d'un album à l'autre, comme quoi y'a de l'espoir!

Le design du dernier album, "L'amour, la mort, l'enfance perdue", est somptueux. C'est important pour toi un bel emballage ?
Oui, c'est toujours bien!

Si l'album était sorti dans une pochette en papier avec le titre écrit à la main au crayon, en aurais-tu été si fier ?
Ah bon, je suis fier? Pardon!
Non serieusement, depuis le début du groupe, je ne me suis jamais investi dans le design, un peu plus par manque de compétences que d'intérêt... nous avons toujours délégué... ce qui a donné par le passé des résultats quelque peu hasardeux... mais depuis "I can't believe...", on est plutôt content de ce qui se passe... pour le dernier album, on nous a proposé spontanément un projet pour la version vinyle, et autre chose pour la version CD, ce qui correspond peut-être à l'interpretation de chacun pour notre musique... j'aime bien les deux versions, mais j'aime surtout le fait que des personnes extérieures au groupe s'inspirent de notre musique et s'investissent pour faire un bel objet, ça me touche beaucoup.

Vu les changements de line-up assez importants après l'enregistrement de l'album, je suppose que les nouveaux membres ont amené leurs propres influences dans le groupe... Si c'est le cas, quel côté du groupe pourrait-on découvrir prochainement ?
Pour l'instant, c'est difficile à dire; ces derniers mois, on s'est surtout concentré sur l'apprentissage (pour mario et alex) et le réapprentissage (pour mathias et moi) du hard-rock.

Comment ça se passe la composition avec les nouveaux membres ?
Très dur à dire pour l'instant; nous n'avons qu'un seul nouveau morceau...trop tôt pour dire quoi que ce soit!

Vous avez pu recréer une sorte d'alchimie entre vous tous ?
Non vraiment c'est trop tôt pour l'instant! Manque de séances de composition et surtout de concerts...qui vivra verra...

Si les anciens membres revenaient maintenant demander à rejouer dans le groupe, ce serait oui ou non ?
Ca serait non. Nous savions depuis un moment que la formation "qui tue la mort" allait s'arrêter fin 2004...A présent, on reconstruit quelque chose de nouveau...c'est pas plus mal pour se remettre en question...

J'ai l'impression que vous ne cherchez pas spécialement à faire plein de concerts ou de tournées... Vous prenez ce qu'on vous propose et ça a l'air de vous suffire, ça ne vous passionne pas plus que ça ?
Personnellement ça me brancherait de jouer plus... mais c'est vrai que depuis le début on prends ce qu'on nous propose... politique par défaut... paresse... mais d'un autre côté, on doit déjà négocier avec nos jours de vacançes, etc... mais bon c'est vrai qu'on pourrait faire mieux...

Le truc qui m'a marqué quand je suis venu à Genève, c'est les immeubles énormes abritant les locaux de banques ou de grandes marques de montres, une odeur d'argent assez impressionnante... Comment peut-on développer une culture plus underground dans de telles conditions ?
Une touche de curiosité, un brin d'imagination, un zeste de mélancolie...

Tu as la réputation d'être quelqu'un de timide, comment considères-tu la scène et ta musique en général ? Est-ce une échappatoire, un défouloir ou plus simplement une façon d'exprimer tes pensées autrement que par la parole ?
La scène et la musique? Je me suis rencontré sur scène en jouant de la musique! J'ai découvert que la parole avait encore moins d'importance que ce que j'imaginais, ce qui m'arrange bien, on le comprend...

Vancouver ça marche toujours ?
Oui oui, il y a eu une pause estivale, mais on continue...

Pas trop dur à gérer, 2 groupes évoluant plus ou moins dans la même veine ?
Non car les rôles (composition/interpétation, etc...) sont très différents entre Impure et Vancouver...

Tu te sentirais prêt à lâcher l'un des deux groupes si jamais l'autre commence à prendre beaucoup d'importance?
Jamais je ne lacherais impure.

J'ai lu dans une interview que tu terminais une thèse pour devenir enseignant à la rentrée, ce ne sera pas trop difficile dans un premier temps de combiner boulot et musique ?
De toute façon c'est ce que j'ai toujours fait (j'ai d'ailleurs eu pas mal de soucis avec ma thèse qui ne me passionnait pas trop...content d'avoir fini!). D'ailleurs en Suisse, tous les musiciens doivent combiner boulot et musique...
Pour l'enseignement, je n'ai pas été engagé, apparament je fais pas bonne impression aux entretiens d'embauche...va savoir ourquoi...faudra que je m'oriente vers autre chose...

La scène suisse, elle n'aurait pas un peu tendance à rester en Suisse? J'ai l'impression que côté belge on a que très rarement l'occasion d'accueillir un groupe de chez vous... Surprotectionnisme aigu ou peur de la route ?
Mais putain, proposez-nous une date, on arrive... (tu sais bien comment on fonctionne!!!) Pardon, je m'emporte!

La scène suisse elle serait aussi balaise, sans Serge Morattel ?
La scène Suisse, ce n'est pas que Serge Morattel, il y a beaucoup de groupes qui font des bons trucs avec d'autre personnes. Mais concernant Impure et notre expérience avec lui, tout s'est toujours passé pour le mieux. Je pense que d'autres groupes pourraient en témoigner, mais au-dela du "producteur", Serge est quelqu'un qui sais mettre les gens à l'aise, qui s'investit dans les projets d'une manière extrêment stimulante. Travail, oreille, enthousiasme, décontraction, que demander de plus?

Impure Wilhelmina existe depuis quelques années maintenant, qu'espères-tu encore retirer d'un point de vue personnel ou musical avec IW dans les mois et années à venir ?
Tout ce que impure m'a déjà apporté. Et plus; j'ai l'impression qu'il commence a y avoir un peu de reconnaissance pour le travail accompli en dix ans...I waited so long...

Un dernier petit mot, un truc à ajouter ?
Merci pour l'interview! Et promis, on passera par la Belgique!!
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE