Interview

ITHILIEN

"Le show doit être complet tant au niveau musical que visuel!"


Samedi 21 juin 2014



SMA : On entend de plus en plus parler de vous ces-derniers temps. Pouvez-vous, pour celles et ceux qui ne vous connaissent pas encore, nous faire une courte présentation du groupe ?

Pierre :
Nous sommes Ithilien
Ithilien


Clique pour voir la fiche du groupe
et on fait du Folk metal avec beaucoup d’influences celtiques et nordiques. En fait, ce qu’on fait est un peu un méli-mélo qui représente finalement assez bien les origines belges. D’ailleurs les membres du groupe viennent des trois régions du pays !

SMA : Le nom du groupe fait référence à Tolkien. Dans l’œuvre de l’auteur, Ithilien est une créature diabolique. Pouvez-vous nous expliquer le choix du nom du groupe ?

Ben :
Le nom fait clairement référence à Tolkien. Il y a quelques années, au moment où on cherchait un nom pour le groupe, un des gars a proposé Ithilien
Ithilien


Clique pour voir la fiche du groupe
et on s’est dit que ça sonnait vachement bien. A priori, il n’y a pas de relation directe avec Tolkien, mais le nom vient de son œuvre. Notre univers ne fait également pas référence à Tolkien, en fait on a juste pris le nom et pour le reste on l’a mis à notre sauce.



SMA : En parlant d’univers, le vôtre est déjà bien développé. Qu’est-ce qui vous attire dans le style maquillage et peaux de bêtes qui sentent à dix mètres ?

Pierre :
(rires) C’est vrai que vos lecteurs ne sentiront pas l’odeur, mais j’avoue, nos peaux puent légèrement !

Ben : En fait on part du principe que dans le Folk et dans le Metal en général, les gens doivent être transportés. Le show doit donc être complet tant au niveau musical que visuel. D’un côté on a la musique. Elle peut s’écouter, mais en live elle n’aura pas la même magie si nous n’avions pas notre univers visuel. Les peaux de bêtes et les costumes sont là pour faire voyager les gens et donner encore plus de puissance à la musique que l’on joue. En tout cas c’est ce qu’on espère (rires).

SMA : Au niveau du style musical, c’est une question un peu bateau, mais personnellement je trouve que vous vous rapprochez parfois de Dissection. Quelles sont vos influences ?

Pierre :
Il y a d’une part beaucoup de références à d’autres groupes et d’autre part il n’y en a pas vraiment. On estime ne pas faire une copie de quelque chose qui a déjà été fait par un autre groupe car ce n’était pas notre but lorsque l’on a créé Ithilien. Maintenant c’est clair qu’il y a des influences que ça soit dans le Folk comme Ensiferum
Ensiferum


Clique pour voir la fiche du groupe
, Moonsorrow
Moonsorrow


Clique pour voir la fiche du groupe
ou encore Eluvetie. Ce sont des groupes qu’on aime écouter. On a aussi des influences plus générales dans le Death, comme Death
Death


Clique pour voir la fiche du groupe
, Kalmah
Kalmah


Clique pour voir la fiche du groupe
ou même dans le Black comme Dissection. On a des influences vraiment multiples. On fait un melting-pot de tout ça et on créé notre truc.



SMA : On retrouve également dans Ithilien
Ithilien


Clique pour voir la fiche du groupe
des instruments plus anciens, c’était quelque chose de voulu ou ça s’est installé naturellement ?

Pierre :
Une cornemuse et une vielle à roue, ça ne se trouve pas facilement. A la base nous étions un groupe de Metal avec tout ce que ça comporte d’assez basique au niveau des instruments. Au fur et à mesure, des gens qui jouaient de ces instruments se sont intéressés à notre projet. Et c’est clair que ça sublime le tout, ça apporte vraiment quelque chose de neuf et d’insolite à notre musique. On espère peut-être en rajouter d’autres dans le futur, mais le tout, c’est de trouver les bonnes personnes. Et ça, ce n’est pas facile.



SMA : Depuis le LOUD Festival, vous êtes quasiment omniprésents. Est-ce que le fait de participer à un tel concours constitue un plus pour la carrière d’un jeune groupe comme Ithilien
Ithilien


Clique pour voir la fiche du groupe
?

Ben :
Oui vraiment ! Surtout au niveau de la structure. Les gens avec qui on a eu la chance de travailler lors du LOUD nous ont apporté un réel professionnalisme dont on n’a pas vraiment l’habitude. Pour des groupes tels qu’Ithilien qui ne tournent pas beaucoup, ça permet également d’avoir quelques dates de concert. Sans le LOUD, nous ne serions pas ici à Durbuy par exemple. Et puis je trouve qu’ils ont également un bon suivi. Il y a beaucoup de concours où il n’y a pas cet accompagnement. On sait si on a gagné ou perdu, point barre. Avec le LOUD, ça continue après le concours. Ils prennent de nos nouvelles,…

Pierre : En fait j’ai vraiment le sentiment que le LOUD est le seul concours que je connaisse où le concours est fait pour le groupe et pas pour une organisation. Donc je trouve ça très noble. Maintenant à côté de ça, on se démène énormément pour trouver des dates un peu partout. Le LOUD est une aide, mais le groupe doit aussi faire son job.



SMA : En décembre dernier vous avez sorti From Ashes to the Frozen Land, votre premier album, racontez-moi comment s’est passé sa création.

Pierre :
Je pense qu’on peut dire que c’est une sorte d’album-concept. Au départ on a monté un tout nouveau line-up dans l’idée de repartir de zéro. Pour ce qui est de la composition, c’est en général moi qui me charge des arrangements. Les paroles ont été écrites par Ben et pour le reste, la production, les enregistrements et tout le tralala, c’est également du self-made. Par après, on a contacté plusieurs labels pour finalement signer sur Mighty Music, un label danois. On a également signé un contrat avec Target Distribution pour assurer la distribution en Europe et grâce à eux l’album est sorti en décembre.

SMA : Quelles sont vos sources d’inspiration pour les paroles ?

Ben :
Au départ on ne voulait pas faire un album composé de chansons toutes indépendantes les unes des autres. Donc, sans jamais avoir écrit de paroles avant celles-ci, j’ai commencé par écrire un petit roman racontant l’histoire d’Ithilien. Par la suite on a découpé cette histoire en plusieurs morceaux afin de mettre tout ça en musique. Donc si quelqu’un s’amuse à lire toutes les paroles, il verra que c’est une histoire qui se suit.

Pierre : Je crois que c’est ça aussi qui donne le côté intéressant de l’album. Chaque morceau s’écoute l’un à la suite de l’autre et complète le précédent. Mais ça n’empêche pas d’écouter les morceaux indépendamment les uns des autres, mais beaucoup de gens nous ont dit que l’album s’écoutait d’une traite et donnait l’impression d’avoir une bonne cohésion.



SMA : Est-ce qu’au final vous voudriez changer quelque chose sur ce disque ?

Pierre :
Non absolument pas. On est très satisfait du résultat et on a beaucoup de retours positifs. Maintenant on peut toujours faire mieux, mais pour un disque qui a été autoproduit, je pense que le résultat est pas mal. Le côté un peu artisanal dans la production donne un certain cachet à l’album et c’est ce qui fait son charme je pense. Un truc trop bien léché ça ne passe pas non plus.

SMA : Dans quelques temps, vous vous envolerez au Japon afin d’accompagner les Suisses d’Eluveitie
Eluveitie


Clique pour voir la fiche du groupe
. C’est quand même pas mal pour vous ! Comment cette collaboration a-t-elle vu le jour ?

Pierre :
C’est vrai que c’est que c’est assez exceptionnel pour un jeune groupe comme nous. Mais en fait il n’y a pas grand-chose à dire. BNF Productions, une boîte de booking au Japon nous a contactés car ils organisaient une tournée au Japon avec Eluveitie
Eluveitie


Clique pour voir la fiche du groupe
. Ils nous ont proposé de faire le support et on a accepté (rires). Ce qui fait plaisir, c’est qu’on était les premiers à être contactés. Donc c’est assez valorisant et ça ne se refuse pas ! On fera 5 dates dont 4 sont déjà sold out !

NDLR : Entre la publication – tardive – de l’interview et le moment où elle a été réalisée, Ithilien
Ithilien


Clique pour voir la fiche du groupe
a déjà accompli sa tournée au Japon avec Eluveitie
Eluveitie


Clique pour voir la fiche du groupe
. Une tournée qui, à en croire les publications du groupe sur sa page facebook, s’est déroulée de la meilleure manière qu’il soit.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
17

► COMMENTAIRES

YOHAN LAMBAY - 18-01-2017, 12:12
L'Ithilien n'est absolument pas une créature diabolique mais une région du Gondor.
Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE