Interview

SUASION

On a vu le nouveau clip de Suasion avant vous !


Dimanche 25 octobre 2015

Les Liégeois de Suasion nous avaient bien impressionnés l’an dernier avec la sortie de leur premier EP. Et ceux qui ont suivi leur actu cette année ont vu qu’ils avaient passé quelques jours en studio cet été pour nous sortir… eh bien non en fait, ils n’ont pas réellement annoncé ce qu’ils allaient sortir. Ils ont lâché les premières infos il y a quelques semaines, le premier morceau à se mettre sous la dent serait donc un clip, le premier du groupe, qui sortirait ce 27 octobre : Mirabilia. Et ils ont donc convoqué pour une conférence de presse avec projection du clip toute la presse spécialisée, les décideurs influents de la scène belge francophone, le gratin de la haute sphère… enfin pour être précis, je suis donc passé à l’appart de deux des membres du groupe pour mater ce clip quelques jours avant sa diffusion.



D’emblée, installé dans de bonnes conditions face à un bel iMac 27 pouces. Ils ont intérêt à savoir ce qu’ils font parce qu’avec du bon matos on entend et voit mieux les défauts aussi.

Mais ce n'est pas les défauts qui sautent aux yeux et aux oreilles, plutôt la qualité générale de ce Mirabilia. L’image d’abord, on sent les moyens déployés par le groupe pour avoir sous le coude une carte de visite qui tape dur dès la première vue, car avec le nombre de clips qui sortent pour l’instant, il faut viser haut pour se démarquer. Le son, qui nous avait déjà impressionnés lors du premier EP, est ici encore plus puissant tout en laissant de l’air pour les mélodies d’ambiance.

Comme ils nous le disaient lors d’une rencontre en novembre 2014 : “C’est notre priorité d’avoir un son qui défonce. Pour toucher l’extérieur, il n’y a rien à faire… le gars qui s’amène avec une demo qui sonne garage, surtout dans du metal moderne, c’est qu’il n’en veut pas ! S’il n’est pas prêt à mettre les moyens… nous dans le groupe même si on ne travaille pas, on s’est démerdés pour avoir assez de tunes pour faire un truc correct parce que… on en veut.”







Et sur cette année qui a quand même vu le groupe changer de batteur et de chanteur, les progrès ont été demandés de tous les côtés : ''Steven (chanteur) avait un scream très étouffé au niveau de la gorge, et Nicolas (Delestrade, le producteur) lui a dit : “Bin ton scream en fait, tu sais pas screamer”. On avait quand même prévenu Steven que Nicolas était une personne franche et que le studio n’avait jamais été une partie de plaisir. Il a donc commencé à travailler la voix de Steven, et sur une seule journée sa gorge s’est totalement ouverte et il a réussi alors à pousser un scream de qualité !”

Et le chant est effectivement à la hauteur de la musique, avec un scream en plusieurs dimensions, très maîtrisé, et une voix claire très juste, trop peut-être ? On va quand même leur en faire part.

- Bon chant clair, j’ai juste eu peur à un moment parce que sur le premier chorus, je trouvais qu’il y avait eu beaucoup de prod, on sentait que vous aviez voulu la lisser un peu…

- Le pire c’est qu’il y a eu plusieurs moment où on pensait qu’il y avait de l’autotune mais il a une voix tellement claire que c’est la sonorité naturelle.

Parce qu’il n’y avait pas de voix claire dans Suasion auparavant, et que ce n’est pas quelque chose qui me manquait vraiment, en fait. Mais avec la musique qui a gagné en ambiances et en luminosité, faut être honnête : ça colle.

- Et il y aura des cleans dans chaque morceau ?

- Non (ndlr : ouf!).

- Et les autres morceaux alors ? Ce sera un EP au final ?

- On a déjà sorti un EP début de l'année dernière, en sortir un deuxième maintenant ça ne servirait à rien !

Les morceaux se succéderont donc sous forme de singles, certains soutenus par un clip (un deuxième a déjà été tourné quelques jours après ce Mirabilia que nous allons découvrir), certains par une lyric-video.

Le groupe a donc décidé, pour atteindre le succès qu’il ne se cache pas de rechercher, de s’entourer de personnes qui font un travail de qualité. La dernière séance photo réalisée pour le groupe est l’oeuvre d’une photographe rencontrée par l’un des membres sur… Tinder, réseau social qui n’est donc pas réputé pour gagner des contacts professionnels.

- Et donc, tu vas sur LinkedIn pour chasser alors ?

(rires)

Bref, verdict ce mardi 27 octobre avec la diffusion de Mirabilia !

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
70
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE