Interview

EXUVIATED

#4 Pierre Pish, bassiste


Jeudi 10 octobre 2019

Exuviated
Exuviated


Clique pour voir la fiche du groupe
est un groupe belge de death metal originaire de Marche. Créé en 2009, le quintet fête cette année ses 10 ans. Chaque jour de cette semaine, nous allons vous présenter le témoignage d’un membre du groupe et d’un invité surprise.


Pish, homme aux cheveux bouclés. 39 ans. Bassiste. A rejoint le groupe en février 2017. Également membre de Squidhead
Squidhead


Clique pour voir la fiche du groupe
. Crossfiteur à ses heures perdues.




« Je pense que les événements les plus marquants pour moi au sein d’Exu auront été quelques concerts « clés ».
Il y a eu déjà la toute première date. Je pensais que j’avais quelques semaines devant moi au départ et j’étais, a priori, dans les temps pour être assez à l’aise. Sauf qu’une date s’est rajoutée en dernière minute une semaine en avance ! Il faut savoir que certains morceaux ne sont pas joués sur scène comme sur les albums. Donc, j’ai appris le dernier morceau du set en me basant sur des vidéos vaguement cadrées de notre Cédric national. Ça s’est donc fait totalement à l’arrache mais le show s’est bien passé au final et ça m’a fait une bonne dernière répète/baptême du feu pour la « vraie » première.
Comme autres shows marquants, il y a eu un festival avec Belphegor
Belphegor


Clique pour voir la fiche du groupe
, Destroyer 666
Destroyer 666


Clique pour voir la fiche du groupe
, Enthroned
Enthroned


Clique pour voir la fiche du groupe
, etc. C’était ma première « grosse » scène personnellement et nous étions placés assez haut sur l’affiche.
Et surtout le Durbuy Rock cette année où nous montions sur scène pour la première fois avec notre nouveau batteur Arnaud pour défendre le nouvel EP qui n’avait pas encore été joué en live. C’était l’accomplissement de mois de travail, de crises de nerfs, de frustration, etc. Le processus avait été si intense que c’était vraiment LE moment de libération. On jouait sur la mainstage et il y avait déjà beaucoup de monde. Les « anciens » du groupe ont plus l’habitude vu qu’ils y avaient déjà joué, mais c’était ma plus grosse scène jusqu’ici et une sacrée expérience personnelle.

Ce que je retiens après plus de 2 ans et ½ dans le groupe, c’est la découverte d’une méthode de travail à laquelle je n’étais pas du tout habitué, un gros travail de composition et une solide remise en question quant à mon jeu.
Il faut savoir que, jusque-là, je n’avais jamais joué de basse en live (étant guitariste à la base), seulement en home studio. J’ai dû vraiment m’approprier un instrument que n’était pas un instrument de prédilection et trouver ma place dans le son du groupe. Je n’ai pas du tout la même méthode de travail que les anciens et ça m’a demandé beaucoup d’adaptation, voire de réapprentissage de certains aspects. C’est toujours compliqué d’être le « petit dernier » car on a envie d’apporter sa patte et en même temps, il faut réussir à rester dans le style déjà bien affirmé du groupe et aussi s’adapter au caractère de chacun (et ça peut être parfois un vrai défi humain).

Il faut dire aussi que la création du dernier EP a été très compliquée, voir même douloureuse pour le groupe : changement de line-up pendant la phase de composition, évolution assez drastique de style, changement de studio pendant le mix, tension de plus en plus palpable au sein du groupe, etc.
Je pense qu’on a eu TOUTES les enm*rdes possibles ! Mais je suis vraiment content de cet EP et la direction musicale actuelle est vraiment ma préférée du groupe. On a encore quelques belles dates à venir d’ici la fin d’année donc 2019 devrait se terminer sur une bonne note. »

Danielle, la maman
« Quand Pierre (Pish pour les copains) a commencé à composer, il était encore à l'unif. En 2005, il m'a fait le plus beau des cadeaux pour mon anniversaire. Il m'a offert un CD avec un morceau de sa composition ''Immaterium''. Je le garde précieusement. C'était le 1er d'une grande série. Deux en tout ????. Rien que du bonheur.
Pour Pish, la musique est une véritable passion, self made man, bucheur, perfectionniste, acharné, il sait combiner son travail et ses répétitions même si ce n’est pas toujours facile.
Je l'ai vu jouer en concert récemment avec Exuviated
Exuviated


Clique pour voir la fiche du groupe
et je suis impressionnée par la vitesse de ses doigts qui glissent sur les cordes et par son jeu sur scène. Il se donne à fond et il y a beaucoup de complicité avec les membres du groupe. On ressent toute sa passion pour la musique.
Bon anniversaire pour les 10 ans du groupe ! Je suis une maman très très fière de mon fils. »
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Isabelle
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évèn...
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrièr...
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe e...
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe en juillet 2016....
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe en juillet 2016....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE