Interview

EXUVIATED

Clap de fin


Dimanche 18 octobre 2020

Le vendredi 9 octobre 2020, la nouvelle est partagée sur la page Facebook d’Exuviated
’Exuviated


Clique pour voir la fiche du groupe
: le death metal belge perd l’un de ses principaux étendards. Le passage de la décennie semble avoir été fatal à la formation ; décidément, 2020 est une année sombre à bien des égards. La communication minimaliste adoptée pour annoncer la fin de l’aventure n’a pas manqué de nous titiller. Avide d’en savoir davantage, nous décidons d’aller interviewer Cédric Grandhenry -guitariste- qui se cache dans la pénombre d’une forêt luxembourgeoise depuis l’annonce.




Nous sommes heureux de t’entendre Cédric. Tu vas enfin pouvoir répondre à la question qui ne cesse d’animer les débats des amateurs de death metal belge depuis le vendredi 9 octobre 2020 : quelles sont les raisons qui expliquent votre décision de mettre à mort la bête Exuviated
Exuviated


Clique pour voir la fiche du groupe
?


Cédric : Une fois le train arrêté, c’est toujours difficile de le relancer. A plusieurs reprises, le groupe a effectué des changements de line-up. C’est à chaque fois repartir un peu de zéro. L’arrêt lié au Covid a accentué les choses et nous a permis de réfléchir sur l’avenir du groupe. Le musicien metal s’investit souvent par passion, en tout cas ce n’est pas pour l’argent lâche Cédric avec le sourire en coin. Mais voilà, cette pause a mis en évidence que l’énergie et la motivation n’y étaient plus.

La décision a-t-elle fait l’objet d’un consensus commun entre l’ensemble des membres ?

Cédric : Cette décision est celle de Jean-Philippe -le vocaliste- et moi-même. Les autres membres du groupe ont suivi le mouvement.

La communication adoptée est, pour le moins, minimaliste. Une page de couverture Facebook noire, accompagnée du message « The End » à peine perceptible venant casser la noirceur, sans aucun mot d’explication. Que doit-on déduire de ce mode de communication ? Qu’il s’agit d’un choix posé à contrecœur ?

Cédric : Ce n’est jamais facile d’arrêter un projet dans lequel tu as beaucoup donné pendant longtemps. Dix ans, ce n’est pas rien si on compare à la durée de vie moyenne d’un groupe. Nous avons décidé de communiquer sur la fin du groupe de manière discrète, tout simplement parce que nous ne pensions pas que ça allait intéresser les gens. Un groupe qui arrête, il y en a très souvent et ça risque de devenir un standard au vu de la situation culturelle actuelle.

Votre parcours a donné vie à quatre jalons : An Era's Condemned (2009), Morpheus Orphan (2012), Last Call to the Void (2015) et Déliquescence (2019). Lequel a ta préférence et pourquoi ?

Cédric : Chaque sortie a quelque chose de différent du point de vue humain et musical. Morpheus est l’album où on commence à être cohérent du point de vue musical. Last call est surtout l’album où nous avons appris à travailler autrement, de manière plus sérieuse. Déliquéscence est notre dernier EP. Il marque un tournant, nous voulions, suite à celui-ci, travailler autrement de manière plus réfléchie, sur les ambiances, la réflexion de textes, sur la musique, etc.

Quel est ou quels sont les moments marquants qui te viennent à l’esprit quand tu penses à cette épopée musicale qu’a été Exuviated
Exuviated


Clique pour voir la fiche du groupe
?


Cédric : Il y en a eu beaucoup. Ça va d’une date au MCP Apache à une autre à l’Entrepôt à Arlon pour Cronos. Mais le Wacken Open Air et la tournée avec Suffocation
Suffocation


Clique pour voir la fiche du groupe
et Cattle Decapitation
Cattle Decapitation


Clique pour voir la fiche du groupe
sont vraiment les meilleurs souvenirs.



En sens contraire, aurais-tu une anecdote désagréable, ou mieux malaisante, à nous partager ?

Cédric : Il y a ce concert qui reste malgré tout une anecdote marrante. On part en Flandre avec Bursting
Bursting


Clique pour voir la fiche du groupe
et Excavated
Excavated


Clique pour voir la fiche du groupe
. Il n'y a pas eu une seule entrée payante, on a joué entre nous. Tous ces kilomètres pour ça lance Cédric en se marrant. Ça reflète bien la réalité de la scène metal. Les gens vont dans les gros fest mais quand il s’agit d’aller supporter la scène à deux pas de chez eux, il n’y a plus grand monde.

Ma question est probablement prématurée mais as-tu d’autres projets musicaux que tu penses mettre en œuvre dans les mois à venir ? Et tes comparses ?

Cédric : Comme tous les musiciens, j’ai plein de projets en tête. J’ai des compos black sur le feu et je suis actuellement en train de monter mon propre studio d’enregistrement. Jean-Philippe travaille beaucoup sur du graphisme pour des groupes comme Azziard
Azziard


Clique pour voir la fiche du groupe
pour qui il vient de faire un chouette projet. Pour le reste de la troupe, ils se donnent à 200% dans Hunting Horror, Pestifer
Pestifer


Clique pour voir la fiche du groupe
, Sabathan, Cult of Erinyes
Cult of Erinyes


Clique pour voir la fiche du groupe
, etc.

Afin d’essayer de garder une lueur d’espoir au milieu de la pénombre de l’année 2020, pouvons-nous espérer un retour à la vie pour Exuviated
Exuviated


Clique pour voir la fiche du groupe
dans quelque temps ? Si John Snow a connu la résurrection, pourquoi pas vous !


Cédric : Non ! Il y a beaucoup de groupes qui recommencent après quelque temps ou qui font une ou deux dates par an. Ça n’a aucun intérêt. On fait les choses à fond mais pas à moitié. Il y a beaucoup de jeunes groupes belges qui ne demandent qu’à partager leur musique. On leur laisse notre place avec grand plaisir.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Renaud
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasio...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il ...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE