Interview

DEMENZIA MORTIS

''Pas mal de fois on est venu me dire: d’habitude le black metal c’est pas mon truc mais là j’ai kiffé.''


Vendredi 22 janvier 2021

Demenzia Mortis
Demenzia Mortis


Clique pour voir la fiche du groupe
sort son premier album, Anti Kult, le 19 mars 2021. Nous avons rencontré Naberus le chanteur, qui nous présente le quatuor montois et donne quelques informations sur le nouvel album qui tranche la tête des religions !


Naberus, peux-tu nous présenter le groupe et les membres qui le composent ?
Demenzia Mortis
Demenzia Mortis


Clique pour voir la fiche du groupe
est un groupe de black/death de la région montoise. Notre quatuor est composé du batteur AxHell, Asmodeus à la basse, Grabak Hellfire à la gratte, et moi-même au chant.
Initialement, le projet s’appelait Demenzia, mais le nom était déjà pris et d’ailleurs le groupe en question nous a contactés pour nous en informer. Peu après, le projet a donc été rebaptisé Demenzia Mortis. On peut traduire cela par « la démence de la mort » mais il n’y a pas vraiment de symbolique derrière. Le but était d’avoir un nom fracassant, facile à retenir.


Crédit photo: Lino Bennardo

Vous portez chacun des noms de scène. Quelles en sont les significations ?
Grabak utilisait déjà ce nom lorsqu’il était dans Nemesis Irae et il a donc poursuivi cette tradition, on va dire. « Hellfire » est une référence à l’album de 1349
1349


Clique pour voir la fiche du groupe
, jugé bien malsain par le musicien.
Asmodeus se définit comme étant « celui qui fait périr ». Notre bassiste estimait que c’est ce qui irait le mieux avec le projet qu’il mène depuis 2014.
AxHell est une combinaison de l’axe métallique du métronome et de l’enfer.
En ce qui me concerne, je voulais quelque chose qui fasse penser à du black metal, à l’identité du groupe et qui soit facile à retenir. Naberus est le maréchal des enfers, d’après Le Grand Grimoire. Ce nom correspond donc parfaitement avec ce que je recherchais.

Quels ont été les débuts du groupe ?
Demenzia Mortis
Demenzia Mortis


Clique pour voir la fiche du groupe
a vu le jour fin 2014, à l’initiative d’Asmodeus et AxHell, vite rejoints par Grabak Hellfire. Je suis arrivé en mai 2015 et le groupe avait quatre compos. Un an plus tard, avec huit ou neuf morceaux dans notre setlist, on a commencé les concerts. Le premier a eu lieu à la Maison du Peuple de Genly avec Metrydia
Metrydia


Clique pour voir la fiche du groupe
qui évoluait plus ou moins dans le même style que nous et Last Breath Messiah
Last Breath Messiah


Clique pour voir la fiche du groupe
, groupe assez connu dans la région montoise. Depuis on a partagé une bonne cinquantaine d’affiches avec des groupes de feu ! Je citerais notamment Voltumna, Noctem
Noctem


Clique pour voir la fiche du groupe
, Hats Barn
Hats Barn


Clique pour voir la fiche du groupe
, Necrodeath
Necrodeath


Clique pour voir la fiche du groupe
, Necronautical
Necronautical


Clique pour voir la fiche du groupe
, Karne
Karne


Clique pour voir la fiche du groupe
, etc. Bien entendu, nous sommes aussi fiers d’avoir fait partie du Mass Deathtruction 2019 avec des groupes comme Exuviated
Exuviated


Clique pour voir la fiche du groupe
, Mgla
Mgla


Clique pour voir la fiche du groupe
, Azarath
Azarath


Clique pour voir la fiche du groupe
ou encore Dark Funeral
Dark Funeral


Clique pour voir la fiche du groupe
.

Te souviens-tu de l’engouement des premiers fans ?
Les premiers fans ? Ouah…pas mal de noms et de visages traversent mon esprit face à cette question ! En tout cas ça a évolué au fur et à mesure que le groupe progressait dans ses compos !

« Pas mal de fois on est venu me dire « d’habitude le black metal c’est pas mon truc mais là j’ai kiffé », ou il n’y a pas longtemps, un gamin de onze ans qui n’a pas cessé de montrer sa joie de nous avoir vus. »

Ce genre de choses ça n’a pas de prix ! Pour résumer, je dirai que tout fan est important, et ce peu importe le moment où ils croisent notre chemin.

Votre premier album, Anti Kult, sort le 19 mars 2021. Comment a-t-il été construit ? Quels sont les thèmes, les couleurs, les idées, les thématiques de cet album ?
Dès la fin de l’enregistrement de l’EP, on avait déjà des idées de nouvelles compos. J’avais aussi quelques fragments de textes. Au fur et à mesure qu’on préparait nos concerts, le travail de composition se faisait. Une fois tous les morceaux faits, on ne prend plus de concerts, ou le moins possible, et on se focalise sur la préparation de l’enregistrement.
L’album Anti Kult est une suite logique de Memento Mori. Le titre de l’album plante le décor : l’album est anti religieux, peu importe la religion.

Qu’est-ce qui t’inspire au niveau de l’écriture des paroles ?
Ce qui se passe dans le monde en général. Quand on lit l’Histoire ou qu’on analyse certaines choses, on ne peut que penser à ce qui se passerait si on faisait machine arrière, si on effaçait les religions.

« L’hypothèse d’Anti Kult est que sans les religions, l’Homme aurait sûrement évolué autrement et ce dans le sens positif. Anti Kult c’est aussi réaliser que ce retour en arrière n’est plus possible et que c’est à nous de nous élever au-dessus de tout ça et mener notre propre chemin sans que quiconque vienne le bloquer. »

Après, il faut y ajouter l’identité et l’ambiance du black metal, et vous pouvez imaginer à quoi ressemble Anti Kult.
C’est d’ailleurs la dernière production du groupe qui aborde d’une façon ou d’une autre le thème de la religion et tout ce qui en découle. On y a fait le tour de la question, tout comme des tonnes d’autres groupes, il est temps de passer à autre chose. Mais je n’en dis pas plus pour le moment…

Où a été enregistré Anti Kult ?
Nous étions fort satisfaits du résultat obtenu pour Memento Mori, en plus des retours qu’on recevait. C’est donc en toute logique que nous sommes retournés chez Recording You, le home studio de Pat Thayse, l’ancien guitariste de Drakkar
Drakkar


Clique pour voir la fiche du groupe
qui, sans être spécialement friand de black metal, il a encore une fois fait des merveilles avec nos morceaux ! A titre personnel, je trouve le rendu bien meilleur que Memento Mori, qui était pourtant déjà très bon.


Crédit photo: Lino Bennardo

Personne n’a encore écouté ce nouvel album. Que peux-tu en dire pour donner envie à nos lecteurs de patienter encore quelques mois ?
Pour ceux qui nous connaissent déjà : si t’as aimé Memento Mori, attend d’écouter Anti Kult !
Et pour ceux qui ne nous connaissent pas encore : Anti Kult ne fait aucun compromis, Anti Kult ne t’engage à rien envers personne. Anti Kult t’invite à découvrir une autre voie, à toi de t’y aventurer !

Êtes-vous sur un label ?
Nous avons signé chez Sounds of Hell fin 2020. C’est un nouveau label belge, du nord du pays. On sent le label fort impliqué dans notre projet. Pour couronner le tout, nous pourrons nous produire à Diest pour une release party en Flandre. Bien entendu cela pourra se faire une fois la crise passée... Nous verrons bien ce qui sera possible de faire en 2021!

Qu’est-ce qui est prévu pour la sortie de l’album ?
Il y aura une release party en Wallonie et en un événement similaire en Flandre. Nous aimerions nous exporter un maximum par après, avec notamment une tournée d’une ou deux semaines, à voir selon nos calendriers professionnels. Mais le Covid est susceptible d’entraver nos plans.

Tu organises aussi des concerts au sein de l’Heretic Metal Fest. Comment gères-tu ces deux casquettes ? L’une influence-t-elle l’autre ?
Le projet Heretic Metal Fest a commencé quand j’étais encore étudiant, en 2016. A l’origine c’était pour marquer le coup pour mon 25ème anniversaire. Mais j’ai pris goût à l’organisation, ce qui m’a poussé à continuer à organiser des événements.

« Après, quand on est passionné, on est parfois aveuglé et on prend des risques, ce qui, au moment de faire les comptes, nous pousse à dire « ok il faut arrêter de déconner maintenant « ! Le HMF est toujours en vie, mais n’aura pas lieu en 2021. »

L’air de rien ça demande énormément de préparation et le Covid n’aide pas, encore une fois. A côté de ça, j’ai mes boulots. Je suis salarié à mi-temps et indépendant complémentaire dans le webmarketing. Combiner toutes ces casquettes n’est pas tâche aisée, mais je me donne bien le temps de préparer la prochaine édition du HMF.

Rendez-vous donc ce vendredi 22 janvier pour découvrir, en exclusivité pour Shoot Me Again, un premier extrait d’Anti Kult, premier album de Demenzia Mortis
Demenzia Mortis


Clique pour voir la fiche du groupe
, qui sortira le 19 mars 2021.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Isabelle
Ancienne journaliste notamment pour la presse régionale de la province de Luxembourg, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup...
Ancienne journaliste notamment pour la presse régionale de la province de Luxembourg, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et événements culturels et musicaux. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière ve...
Ancienne journaliste notamment pour la presse régionale de la province de Luxembourg, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et événements culturels et musicaux. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe en ju...
Ancienne journaliste notamment pour la presse régionale de la province de Luxembourg, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et événements culturels et musicaux. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe en juillet 2016....
Ancienne journaliste notamment pour la presse régionale de la province de Luxembourg, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et événements culturels et musicaux. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe en juillet 2016....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE