Reportage

Nile | Hate Eternal | Vitriol | Omophagia

Mons (Lotto Mons Expo), le 27-09-2019

Dimanche 29 septembre 2019

Alors, vendredi, soir, au Lotto Mons Expo, il ne fallait pas se tromper d’entrée pour assister à la tournée européenne de Nile
Nile


Clique pour voir la fiche du groupe
, Hate Eternal
Hate Eternal


Clique pour voir la fiche du groupe
, Vitriol
Vitriol
Clique pour voir la fiche du groupe
et Omophagia
Omophagia


Clique pour voir la fiche du groupe
(Vile Desolate Sands Tour 2019).
De l’autre côté, c’était soirée électro pour étudiant·es. Quelques un·es se sont trompé·es et ont tiré une drôle de tête ????



Ce sont les Suisses d’Omophagia
Omophagia


Clique pour voir la fiche du groupe
en cravate qui ont entamé la soirée. Je ne peux pas vous en dire grand-chose, je suis arrivée presque à la fin de leur set mais ça avait l’air en place.

Place ensuite à Vitriol
Vitriol
Clique pour voir la fiche du groupe
dont le premier album, To Bathe from the Throat of Cowardice, est sorti il y a 20 jours. Ces mecs ont une technique incroyable, rapide et maîtrisée qui impose le respect. Notamment, le bassiste, qui ressemble à Arthur Shelby de Peaky Blinders (ça n’a rien avoir mais j’avais envie de le dire). Je comprends maintenant pourquoi on commence à entendre beaucoup parler de ces américains. Après cette tournée qui se terminera le 9 octobre, ils s’envoleront pour une tournée américaine en novembre et décembre 2019 avec Cattle Decapitation
Cattle Decapitation


Clique pour voir la fiche du groupe
et Atheist
Atheist
Clique pour voir la fiche du groupe
. Le groupe est également annoncé sur une deuxième tournée européenne, en 2020, avec Krisiun
Krisiun


Clique pour voir la fiche du groupe
et Gruesome
Gruesome


Clique pour voir la fiche du groupe
. Vitriol
Vitriol
Clique pour voir la fiche du groupe
repassera par la Belgique en 2020. Je dis ça, je dis rien… Mon coup de <3

Le niveau monte d’un cran avec Hate Eternal
Hate Eternal


Clique pour voir la fiche du groupe
. Les années d’expérience sont là. Avec une seule guitare, le groupe balance du brutal lourd de manière impressionnante. Le guitariste donne clairement l’impression que, sur scène, il est chez lui.



Nile
Nile


Clique pour voir la fiche du groupe
, tête d’affiche très attendue, démarre son set quelques minutes en retard suite à un problème de clic. Et quand on joue du death metal technique, jouer sans clic n’est pas une option. Le feu prend directement. Le groupe aime chauffer son public et communiquer avec lui. On voit aussi qu’ils s’éclatent et qu’ils ont du plaisir à jouer ensemble. Ça ajoute un plus.
Entre deux chansons, ils s’inquiétent même de l’état d’un type au premier rang et appellent la sécurité. « Are you ok, sir ? ». Mais ce n’est que papy metal qui pique une petite sieste, n’importe où, comme à son habitude.



La soirée s’est terminée avec DJ Zombeat et quelques morceaux de metal.

Petit bémol au niveau du son qui n’était pas toujours top. L’ingénieur du son de la tournée a passé plus de temps à gueuler qu’à trouver une solution.
Dommage enfin que les mettaleux·euses n’aient pas été plus nombreux·ses à rejoindre Mons. Parfois, je me demande ce qu’il faut pour que les gens se bougent. On se plaindra (encore) qu’il ne se passe jamais rien en Wallonie.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Isabelle
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évèn...
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrièr...
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe e...
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe en juillet 2016....
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe en juillet 2016....

► COMMENTAIRES

FRAAKT - 29-09-2019, 18:51
Sympa de couvrir des "petits events" perso je m'attendais à trouver la salle plus remplie encore !!
Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE