Reportage

Who’s going to miss me when I’m gone ? - Expire tire sa révérence

Hasselt (Muziekodroom), le 07-12-2016

Mardi 13 décembre 2016

L’année 2016 aura été un véritable cimetière. Pour n’en citer que quelques uns, Weekend Nachos, Lionheart et Gone To Waste ont décidé de mettre un terme à leurs aventures. Ces nouvelles ont été balancées sèchement sur le net, accompagnées toutefois des annonces des tournées d’adieu. Ces événements ont tendance à faire perdre les pédales à presque tout le monde, les fans, ainsi que les moins fans : cet aspect « last chance to dance » attire vraiment les foules. On rejoint tout à fait cette opinion, il était hors de question que SMA loupe la toute dernière occasion de voir Expire en Belgique. D’autant plus qu’ils sont sur la route pendant 3 semaines en Europe avec Knocked Loose, Landscapes et Counterparts, une combinaison atypique mais prometteuse.



On savait que pour Expire, la salle serait pleine à craquer. Par contre, on est plutôt surpris de voir que dès 19 heures la salle est loin d’être vide pour voir Knocked Loose. Il est tellement rare qu’une première partie soit aussi attendue, et qu’en plus ce soit la fête dès la première note ! Ce groupe du Kentucky est sujet à une véritable hype depuis la sortie de leur premier album Laugh Tracks et leur première apparition en Europe n’est pas passée inaperçue. Sur scène, leur hardcore beatdown aux influences metalcore est brutal tout en restant groovy et il est difficile d’y rester indifférent. On attend déjà leur second passage en Europe !


Knocked Loose - DeanX Photography pour MOD LOUD

Après un tel carnage, pas évident pour Landscapes de prendre la relève. N’importe quel groupe aurait avoir du mal à remotiver les troupes, mais la tâche est d’autant plus compliquée pour un groupe de hardcore mélodique. La salle est un peu désertée, l’ambiance est retombée … La formation british n’arrive pas à convaincre l’audience à cause de deux problèmes : un mauvais son, mais surtout un public qui n’est pas du tout adapté à leur style. Les Anglais de Landscapes donnent tout ce qu’ils peuvent, mais leur set ne restera pas dans les annales.


Landscapes - DeanX Photography pour MOD LOUD

C’est en revanche avec beaucoup plus d’intérêt que la foule se tasse devant la scène pour voir Counterparts. Leur hardcore mélodique aux multiples influences réchauffe sans aucun doute un peu plus le cœur que le style de Lanscapes. Le groupe met réellement l’ambiance avec leur musique aux passages parfois plus punk, parfois plus metalcore, mais aussi des breakdowns pompés du deathcore. Les fans du groupe chantent à plein poumon et se jettent sur scène pour plonger dans une foule qui commencent à vraiment s’enflammer, sans que ce soit le bordel complet pour autant. Le plus de ce show ? Le chanteur de Wolf Down qui vole le micro le temps d’un couplet, complètement sorti de nulle part, et qui déchire absolument tout. Sur cette note plus énergique et positive, on est enfin prêts à accueillir Expire pour une dernière performance sur notre territoire noir jaune rouge.


Counterparts - Riot Photography pour RMP Magazine

Il fait chaud, très chaud, quand Expire monte sur scène. Mais la température ne fera que grimper jusqu’au dernier instant. Fortement attendu, le groupe réussira à créer un beau chaos, malgré cette impression qu’il ne donne pas le meilleur de lui-même. Revisitant leurs trois albums, le public est au taquet pour le moindre morceau. Pretty Low, Just Fine, Forgetting, Spit Out … Toutes les chansons phares du groupe y passent. A noter cependant : à part Fighting The Slip et Regret, Expire ne tient pas trop à jouer son tout dernier opus. Sorti en septembre, seuls les amateurs les plus aguerris du groupe y sont particulièrement sensibles et le reste de la foule y reste pratiquement indifférent. Au bout de 30 minutes et un Abyss retournant littéralement toute la salle, leur prestation touche à sa fin et on a clairement un goût de trop peu. Non seulement on pouvait s’attendre à un set plus long, mais il manquait indéniablement une énergie féroce qu’on aimait retrouver chez Expire. Force est de constater que la rage qui les définissait les a quittés et de ce fait, on est un peu moins attristés de leur départ abrupt.


Expire - Riot Photography pour RMP Magazine

C’est donc après une soirée mitigée qu’on quitte le Muziekodroom. Malgré quelques moments culminants, un groupe a totalement loupé le coche, et surtout, la tête d’affiche qu’on attendait au tournant n’a pas totalement convaincu. On espère en tout cas que les membres d'Expire se lanceront dans d’autres projets et qu’ils reviendront nous botter les fesses, comme ils l’ont déjà fait maintes fois !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
17
AUTEUR : Manon
Etudiante en communication à l'IHECS à Bruxelles et organisatrice de concerts pour Facebreaker Bookings, agence de booking qu'elle tient seule. L...
Etudiante en communication à l'IHECS à Bruxelles et organisatrice de concerts pour Facebreaker Bookings, agence de booking qu'elle tient seule. La musique est le centre de sa vie ... Voilà pourquoi elle s'est mise à écrire pour SMA : vous faire partager ses coups de coeur, ses mauvaises surprises et ses expériences. Attendez vous à décou...
Etudiante en communication à l'IHECS à Bruxelles et organisatrice de concerts pour Facebreaker Bookings, agence de booking qu'elle tient seule. La musique est le centre de sa vie ... Voilà pourquoi elle s'est mise à écrire pour SMA : vous faire partager ses coups de coeur, ses mauvaises surprises et ses expériences. Attendez vous à découvrir tout ce qu'il y a de meilleur au niveau de la scène hardcore en Belgique et ailleurs !...
Etudiante en communication à l'IHECS à Bruxelles et organisatrice de concerts pour Facebreaker Bookings, agence de booking qu'elle tient seule. La musique est le centre de sa vie ... Voilà pourquoi elle s'est mise à écrire pour SMA : vous faire partager ses coups de coeur, ses mauvaises surprises et ses expériences. Attendez vous à découvrir tout ce qu'il y a de meilleur au niveau de la scène hardcore en Belgique et ailleurs !...
Etudiante en communication à l'IHECS à Bruxelles et organisatrice de concerts pour Facebreaker Bookings, agence de booking qu'elle tient seule. La musique est le centre de sa vie ... Voilà pourquoi elle s'est mise à écrire pour SMA : vous faire partager ses coups de coeur, ses mauvaises surprises et ses expériences. Attendez vous à découvrir tout ce qu'il y a de meilleur au niveau de la scène hardcore en Belgique et ailleurs !...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE