Reportage

Admiral Sir Cloudesley Shovell tire un boulet de canon au Magasin 4!

Bruxelles (Magasin 4), le 13-06-2017

Jeudi 22 juin 2017



Alors que la moitié de Bruxelles avait enfilé son cuir et ses boots et pris la direction de l'AB pour assister au concert d'un jeune groupe inconnu au bataillon, plusieurs poignées d'irréductibles avaient plutôt pris celle du Magasin 4 pour saluer le grand Admiral anglais Sir Cloudesley Shovell ainsi que la secte canadienne de la Cérémonie du sang! Trêve de plaisanteries, celles et ceux qui se seront tapé le 51b de l'avenue du Port à l'occasion de cette tournée 100% Rise Above Records réunissant Admiral Sir Cloudesley Shovell et Blood Ceremony ne l'auront certainement pas regretté. Car rien que pour le t-shirt de Mikey, bassiste du trio anglais, la soirée valait le détour!

Dans un style punchy et carrément sans fioritures Admiral Sir Cloudesley Shovell arrive sur scène et balance directement une sauce explosive avec des riffs à la Black Sabbath version survitaminée et un son crado à la Motörhead, le tout agrémenté d'un groove surpuissant et d'un jeu de batterie tonitruant! Bref, les oreilles en prennent plein les tympans et les yeux se régalent des bouilles de dessins animés que se payent les deux frontmen! Leur rock'n'roll est tout simplement une machine à tuer et les morceaux qui défilent n'ont pour seul effet que de faire monter la température du hangar du Magasin 4 de quelques degrés! Merci, mais vu la vague de chaleur, fallait vraiment pas!



Avec trois albums au compteur, le trio originaire de la ville d'Hastings, dans le sud-est de l'Angleterre, a trouvé une recette qui lui convient parfaitement et arrive même à faire sur album un vrai petit régal d'une musique plutôt taillée pour le live! Et de live, Admiral Sir Cloudesley Shovell nous en sort un beau! Dernière date de leur tournée avec les Canadiens qui, eux, poursuivent l'aventure encore quelques soirs, les Anglais se donnent sans complexes et ça se ressent. Et si on trouvera peut-être leur troisième opus légèrement en-dessous du niveau (exceptionnel) des deux autres, chaque morceau joué aura fait mouche et sera venu balayer son prédécesseur d'une main de maître. Cerise sur le gâteau, voilà que Alia, la chanteuse de Blood Ceremony, vient les rejoindre pour une petite avant-dernière chanson. Sa voix, puissante, ne vient que sublimer les riffs ravageurs (oui encore) crachés par les amplis des Britanniques. Après 50 minutes la messe est dite et le coup est net et sans bavure! Messieurs les Anglais, vous avez tiré les premiers et nous avons été touchés! Goddamned!



Derrière eux arrivent alors nos fameux Canadiens de Blood Ceremony qui, dans un style beaucoup plus psyché et discret, prennent timidement possession des planches du Magasin 4. Coincée derrière son clavier et sa flûte traversière, Alia donne alors l'impression d'être retranchée et le contraste avec le jeu de scène des Anglais est plus que saisissant! Bref, bien que plus gentille, la musique développée par le quatuor originaire de Toronto n'en est pas moins appétissante. Toujours dans cette vague revival 60's - 70's, Blood Ceremony se la joue entre un Black Sabbath (oui encore) version soft et un Jethro Tull plutôt timide. Une sauce qui prend également plutôt bien, du moins sur album.

Fort de quatre plaques, Blood Ceremony n'en est donc plus à son coup d'essais et, en opposition à nos amis Anglais, nous offre là une musique qui prend plutôt l'ascendant une fois écoutée à la maison. Le live a beau passer comme une lettre à la poste, force est d'avouer qu'il leur manque un petit quelque chose histoire de venir enfin mettre le feu à ces damnées braises qu'ils entretiennent plutôt bien! Mais voilà, il manque les flammes! Dommage.

Est-ce que ce sera la baffe infligée par les Anglais ou simplement un soir sans, mais toujours est-il que cette tournée 100% Rise Above nous aura donné une image en deux teintes, l'une écarlate, l'autre plutôt fadasse.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
1

► AU MEME CONCERT

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE