Chronique

SIAMESE QUEENS
S/T EP

image
Autoproduction

3 morceaux // 6:30


image
Vendredi 28 octobre 2011

Mais quel pays ces reines pourraient-elles bien gouverner ? La plupart des pays civilisés ont à leur tête des chefs d’état dont l’image est contrôlée, façonnée, orientée par des gens qui ont pour but de les faire apprécier par tout leur peuple en restant dans les limites imposées par la société.

Nos reines siamoises sont des pantins désarticulés dirigés par des membres de Reno
Reno
Clique pour voir la fiche du groupe
et Black Sheep
Black Sheep


Clique pour voir la fiche du groupe
. Loin d’être innocentes, le passé de princesses trash qu’elles traînent derrière elles est marqué au fer rouge. Constamment à fleur de peau, leur humeur est changeante et il est très difficile de prévoir leurs réactions. Inutile pourtant de s’attendre à de la douceur ou des mièvreries avec ces reines. Lorsqu’elles sont d’humeur dansante, c’est sur des vieux At The Drive-In
At The Drive-In


Clique pour voir la fiche du groupe
qu’elles vont remuer frénétiquement. Mais pour des raisons obscures, en plein milieu d’une danse elles peuvent s’enflammer et créer le chaos autour d’elle avec l’hystérie d’un vieux Blood Brothers
Blood Brothers
Clique pour voir la fiche du groupe
. Hystérie qu’elles ont bien souvent du mal à calmer.

Les Siamoises sont des punks dans l’âme. Elles nous torchent leur truc comme un gros fuck-off en même pas 6 minutes et demi, dans une scène où certains groupes font des morceaux deux fois plus long que tout cet EP. Mais l’essentiel est là et leurs morceaux sont vachement fucking cohérents. Le chaos est de mise, non je ne finirai pas cette chro par une phrase bateau comme « vous n’en sortirez pas indemne » mais le cœur y est, ainsi que l’envie irrémédiable de voir tout ce beau boxon sur scène.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE