Chronique

L'EFFONDRAS
Anabasis

image
Medication Time Records, Araki Records & Kerviniou Recordz

5 pistes - 39'39
Sorti le 21-05-2021


image
Lundi 24 mai 2021

L’Effondras
L’Effondras


Clique pour voir la fiche du groupe
nous avait laissés avec Les Flavescences, leur précédent (et très réussi) long-format paru en 2017, dont le son rêche séduisait pour son côté prise directe, mais souffrait aussi de trop de linéarité sur la durée. Sur Anabasis, on retrouve ce son sec des guitares, tandis que le travail effectué sur la section rythmique apporte beaucoup de rondeur et de couleur à l’ensemble. C’est donc porté par une production énergique et tout en relief (ainsi qu’un line-up légèrement remanié) que L’Effondras
L’Effondras


Clique pour voir la fiche du groupe
aborde son troisième album.


Décliné en cinq chapitres à l’écriture pointue, Anabasis alterne les salves de guitares rugueuses et les élans méditatifs, les constructions massives et les harmonies aériennes, les arrangements très élaborés et les mélodies limpides.

Entre les structures blues râpeuses (The Grinding Wheel), les développements en toute liberté où s’entremêlent prog-rock, jazz ou musiques traditionnelles (Ce que révèle l’éclipse) et les paysages sonores qui évoquent la face chaleureuse du post-rock (Norea), L’Effondras
L’Effondras


Clique pour voir la fiche du groupe
joue une carte assez unique dans le champ des musiques actuelles. On a d’ailleurs très envie de décoller l’étiquette « post-rock » un peu trop vite apposée sur ses précédents efforts ; celle plus simple et moins restrictive de « rock instrumental » convenant finalement bien mieux.

Au-delà de la qualité de jeu et d’un sens évident de la musicalité, ce qui séduit le plus, c’est cette capacité à renverser une composition quand on ne s’y attend pas et à emmener l’auditeur.rice sur des chemins de traverse toujours surprenants, jamais ennuyeux, cette habileté à tisser le fil d’une narration qui se joue des motifs convenus et des schémas éprouvés, cette aisance à construire et à déconstruire en permanence sans jamais tomber dans la musique-à-écouter-en-se-tenant-le-menton. Et c’est sans doute là la plus belle réussite de L’Effondras
L’Effondras


Clique pour voir la fiche du groupe
, qui livre ici une œuvre puissante, à la fois immédiatement accessible (essayez donc de ne pas succomber à l’envoûtant Norea) et riche de ces mille-et-un détails propres à faire le bonheur des audiophiles les plus exigeants.

Au fil des écoutes, on a beau chercher le point faible, le détail qui cloche, la note de trop, on ne trouve décidément rien à redire à ce nouvel effort du trio lyonnais. On n’aurait certes pas refusé un ou deux titres en plus, mais, comme dans ce domaine il vaut toujours mieux faire trop court que trop long…
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Olivier
Infatigable découvreur de sons, Olivier parcourt la planète musique depuis quelques décennies maintenant, avec un intérêt plus marqué pour le me...
Infatigable découvreur de sons, Olivier parcourt la planète musique depuis quelques décennies maintenant, avec un intérêt plus marqué pour le metal, le post-rock et le jazz. Il fréquente assidûment les salles de concerts de France et de Belgique, mais il n'hésite pas à passer les frontières et à tailler la route pour assister aux presta...
Infatigable découvreur de sons, Olivier parcourt la planète musique depuis quelques décennies maintenant, avec un intérêt plus marqué pour le metal, le post-rock et le jazz. Il fréquente assidûment les salles de concerts de France et de Belgique, mais il n'hésite pas à passer les frontières et à tailler la route pour assister aux prestations de ses artistes favoris. Il a rejoint l'équipe en novembre 2020....
Infatigable découvreur de sons, Olivier parcourt la planète musique depuis quelques décennies maintenant, avec un intérêt plus marqué pour le metal, le post-rock et le jazz. Il fréquente assidûment les salles de concerts de France et de Belgique, mais il n'hésite pas à passer les frontières et à tailler la route pour assister aux prestations de ses artistes favoris. Il a rejoint l'équipe en novembre 2020....
Infatigable découvreur de sons, Olivier parcourt la planète musique depuis quelques décennies maintenant, avec un intérêt plus marqué pour le metal, le post-rock et le jazz. Il fréquente assidûment les salles de concerts de France et de Belgique, mais il n'hésite pas à passer les frontières et à tailler la route pour assister aux prestations de ses artistes favoris. Il a rejoint l'équipe en novembre 2020....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE