Reportage

The Elektrocution à Liège

Liège (Carlo Levi), le 10-05-2006

Dimanche 28 mai 2006

Pour son annif notre cher ami Gourou a voulu se faire plaisir avec 4 groupes de qualité, dont The Elektrocution qui jouait pour la première fois à Liège. Arrivé un peu tard je rate Dolph Lundgren que j'ai vu il y a 3 mois à Huy et je vois la fin du set d'Ultraphallus. Pas mal du tout, mais faudrait que je voie ça d'une oreille un peu plus attentive.

Quelques bières plus tard le concert de Sport Doen commence. Je n'aime simplement pas ce groupe pour la simple et bonne raison que je n'aime pas le style de musique qu'ils jouent. Enfin ça s'amuse bien, les gens dansent, visiblement un peu éméchés pour certains... Au passage ils offrent à Gourou un 7" pressé pour l'occasion, une pièce unique manifestement.

The Elektrocution je connaissais depuis pas mal de temps sur CD et je me souviens de Max le chanteur au temps de son groupe de NYHC, je vous parle de ça il y a facile 7 ou 8 ans... Comme quoi, ici rien à voir. Il a eu la bonne idée, en changeant totalement de style, d'en choisir un où les "Motherfuckers!" sont toujours de rigueur. Pas con. Le concert commence par le premier morceau de leur dernier album, Open Heart Surgery. Si cet album sonne moins gras que leur MCD Vagina Dentata et que leur demo Latin Losers, les morceaux ont quand même une sacrée pêche sur scène. Les musiciens se donnent à fond, ça joue guitare dans tous les sens. C'est efficace mais le set a peut-être eu tendance à tirer un peu trop en longueur sur la fin. D'un côté ils ont joué absolument tous les morceaux que j'avais envie d'entendre, mais avec des compos qui se ressemblent assez bien ça devient dangereusement monotone... Un petit bémol donc, dommage après avoir si bien accroché au début du concert !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► AU MEME CONCERT

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE