Article

When Music and Fashion Have Sex!!!

Dimanche 28 novembre 2010



Ce n'est un secret pour personne, la mode, (ou plutôt les fringues) et la musique (ou surtout le rock) ont toujours été intimement liées.
Phénomène de mode justement,d'adolescence ou de besoin d'identification dans notre monnnnnde crueeeeeel? Décryptage d'une évidence qui n'a pas fini de croître;

Souvenez vous ou demandez à vos parents; il y un bail,lorque les Beatles outre-manche ou Johnny et sa joyeuse troupe de Salut les Copains ont déboulés avec leurs looks qu'on trouve aujourd'hui bien ringards, les "ados", terme assez nouveau à l'époque, se sont empressés d'arborer la banane (Elvis) les rouflaquettes (les Beatles) la frange ( France Gall-Françoise Hardy-Marianne Faithfull-Anita Pallenberg...) et pour les plus durs, le blouson de cuir ( James Dean,les Stones).

Aujourd'hui, en 2010 il y a tant de styles, tant de variétés de musiques différentes au sein d'un même genre ( Métal core, Métal Death, Métal black, Métal Heavy et leurs sous classes) qu'il est presque impossible de s'y retrouver.
Pourtant si il y a bien une chose qui nous différencie des autres, outre notre personnalité, c'est bien notre façon de nous vêtir; loin d'être superflue, la mode que l'on porte ou qu'on ne porte pas justement, dit beaucoup de nous aux autres.

Au début des années soixante, les choses étaient un poil plus simples car le rock naissait et revendiquait surtout des valeurs; liberté, jeunesse, plaisir; s'habiller "rock" à l'époque était surtout source de souci avec les parents, l'école,les flics...bref, un peu tout le monde jusqu'à ce que tout le monde s'y mette.
Les filles découvrent leurs gambettes, les garçons se laissent pousser les cheveux et ça ressemble à un chaos total qui nous paraît bien gentillet aujourd'hui.

Les hippies de Californie, avec leur Summer of Love de 1967 ( qui arrivera bien plus tard en Europe) chamboulent encore plus ces codes récents en créant littéralement un style hyper reconnaissable, indémodable pour certains- le style Hippie Chic des années 2000- qui nous permet de les repérer à 2km.
Cheveux longs et portés ultra naturels, no make up, no soutif ( hé ohh la libération de la femme!) vestes en peaux, sacs indiens et toutes les blouses, jupes, foulards d'inspiration ethnique possibles et imagniables.
Ils grattent tous un peu leur guitare et écoutent autant Hendrix que Neil Young ou Dylan. Joan Baez est une star, Janis Joplin l'emblême du style.

Ce sont les années d'or,les années des Who, de l'Airplane ou du Gratefull Dead.
Mais pendant ce temps se trame subrepticement une évolution tant esthétique que musicale.
Le jeune Lemmy Kilmister intègre Hawkwind
Hawkwind


Clique pour voir la fiche du groupe
; groupe ultra psychédélique pour lequel il écrira Motorhead
Motorhead


Clique pour voir la fiche du groupe
juste avant de se faire virer.
L'Angleterre vit des heures sombres et la jeunesse déchante de plus en plus; le CBGB accueuille une toute jeune fille timide mais pas pour autant pudique qui "récite" ses poèmes accompagnée seulement d'un guitariste. Lenny Kaye et Patti Smith parcourent encore le monde aujourd'hui même si l'âge n'est plus le même, la rage est toujours là.
Naissance du punk, lentement mais sûrement.
Les hippies, leurs fleurs, leur amour sincère et leurs délires communautaires font grincer des dents. Il est temps que ça bouge; NO FUTURE est le cri de guerre de cette jeunesse rageuse et assoiffée de justice.
Berlin, Londres, Paris, New-York voient naître un mouvement jamais vu; ils font peur, ils portent des perfectos cloutés, des slims (skinny en anglais) noirs tellement serrés qu'ils dorment avec, des t-shirts à logo et des fringues rapiécées avec des épingles à nourrices.

Malcolm Mc Laren, visionnaire et malin sent vite que le vent tourne et qu'il est temps d'en faire quelque chose; il revient de New York où il a un peu bossé avec les New York Dolls et trouve leur look terrible.
Marié à la stylise Vivienne Westwood, ils ouvrent un magasin dans Carnaby Street; " SEX". Ils sont les premiers à s'inspirer de la rue, des jeunes qui y déhambulent pour allez acheter des 33 tours pour créer leurs vêtements.
Leurs clients s'appellent Johnny Rotten,Sid Vicious ou encore Chrissie Hynde.
Mc Laren crée les Sex Pistols
Sex Pistols
Clique pour voir la fiche du groupe
et le fameux style punk qui revient en flèche depuis 2005.

Johnny Rotten, dans une interview récente disait son désolement pour ce mouvement.
Ils rapiéçaient VRAIMENT leurs pulls ou chemises avec des épingles parce qu'ils crevaient la dalle et n'avaient pas le choix. Tout est allé très vite,leurs fans se sont approprié ce style en déchirant exprès leurs vêtements neufs et allaient à leurs concert sans comprendre quoi que ce soit à leurs cris.

J'avoue je passe sur le disco... en fait je ne devrais pas car si on regarde d'un peu plus près le collection de fringues chez H&M, on pense tout de suite Amanda Lear, Grace Jones, Bonney M, le Studio 54, mais l'influence qu'aura ce type de musique, à part Abba, sera des moindres par rapport à d'autres genres.

Le mouvement punk ne durera pas longtemps, il fera place à la new wave des années 80, on peut y intégrer Joy Division
Joy Division


Clique pour voir la fiche du groupe
qui n'est ni punk ni new wave mais Ian Curtis avait un style d'assistant social même sur scène. On retrouve le style chemise blanche , mini cravate noire et cheveux courts chez OMD qui démarre en flèche à cette époque, début de la musique électronique.
Mais le rock n'a pas dit son dernier mot car depuis quelques temps certains groupes plus hard commencent à faire parler d'eux.
Le hard rock ou "pré-métal" fait son apparition; et là c'est un pléiade de chevelus en cuir, des vrais durs à cuire qui débarquent, touchant un public plus sélectif.
Le perfecto est plus large, le jean un peu moins serré, les bottes de motard ( et tout l'attirail du motard parfois) sont la panoplie idéale du hard-rocker.


Iron Maiden
et Motorhead
Motorhead


Clique pour voir la fiche du groupe
en chef de file inspireront plus que jamais ces ados que sont James Hetfield ou Lars Ulrich du fond de son Danemark natal.
Metallica
Metallica


Clique pour voir la fiche du groupe
ravage tout en 1983 avec ses riffs ultra rapide et sa batterie inimitable; le heavy métal est né. (d'après certaines sources, MAIS, il a déjà une vie antérieure avec Black Sabbath
Black Sabbath


Clique pour voir la fiche du groupe
ou Venom
Venom


Clique pour voir la fiche du groupe
)
Le rock est agressif, vengeur, sexy. Des tas de groupes suivent et s'opposent mais les années 80, niveau style sont plutôt bancales. Entre les purs rockeurs qui ne lâcheront pas leur cuir et la nouvelle vague du fluo on est en plein crash stylistique (Ahh la new beat!)
Kim Wilde est une enfant de l'amérique,Robert Smith se peinturlure la g.... et ravit les petits gothiques, chez nous Sandra Kim hurle qu'elle aime la vie et gagne l'eurovision en 1986, pas de style propre aux eighties comme dans les décennies précédentes.

Le phénomène va s'accentuer,car les styles musicaux vont de plus en plus se diversifier et mis à part certains genres très underground qui ne toucheront pas la masse, il faudra attendre le tout début des années 90 pour voir arriver un vent nouveau venu de Seattle.
Récupération du punk, mouvement, engagement, tout a été dit et redit sur le grunge et Kurt Cobain. Toujours est-t-il que peu de jeunes ayant vécu leur adolescence à cette époque on échappé au jean 501 troué (sans les épingles à nourrices), aux pulls informes, au "no style" et parfois aux cheveux gras.
Sans le vouloir il a imposé un genre mille fois copié et imité mais un poil récup.

Le grunge est incontournable à cette époque même si Massive Attack
Massive Attack


Clique pour voir la fiche du groupe
devient un groupe planétaire ou que Cabrel sort son énième album.
Tout le monde s'y colle, Kate Moss a 16 ans et en devient l'emblème même avec ses pubs pour Ck One de Calvin Klein.
Les créateurs de mode embrayent immédiatement, les défilés sont remplis de filles à mines patibulaires,déambulant avec des fringues anti-sex au possible.
Réaction au "trop" des années 80? trop de maquillage, trop de bijoux, de couleurs, bref, de féminité agressive?

L'ère est monacale, les couleurs sont sobres, autant que les coupes, les maquillages minimalistes, ont voit apparaitre pour la première fois le concept du "nude" ( teint, yeux et bouche beiges) qui passe à peine en photo.


Mais comme la mode se démode et que c'est même son principe (dixit Karl Lagerfeld) le vent tourne et la gentille pop anglaise débarque, mi nonante, avec Blur et Oasis dont le chanteur repique la coupe Mc Cartney époque Beatles.
Les filles assurent,Spice GirlsetAll Saints s'affichent hautes en couleurs et font se trémousser les ados un peu partout dans le monde.

Evidemment, pendant ce temps il y en a qui ne changent pas, qui évoluent oui, mais qui à eux seuls influent des concepts et des idées, Madonna, Bowie, Patti Smith,Michael Jackson lanceront plus des styles qu'il ne suivront les modes. Et c'est pareil dans leur art.
C'est là qu'on voit apparaitre Britney ...Madonna y est forcément pour quelque chose, même sans le vouloir.
Et on est en plein boum " nana", entre Aguilera, Lopez et consort, ce ne sont plus que jeans taille (très) basse, nombrils percés, cheveux décolorés, extensions et tutti quanti.
On est en plein commercial, ça fait le bonheur de certains mais le malheur des autres.
Ces autres qui iront voir ailleurs ayant l'impression de revivre la vague Boys Band ( oui, j'ai évincé les New kids, Take That,j'avoue!)

On en arrive presque à aujourd'hui, mais, à l'aube de l'an 2000, le paysage musical s'est ultra démultiplié, on peut, de près ou de loin connaitre les influences d'un groupe.
Il est aussi de ces artistes intelligents qui brouillent les pistes,Marylin Manson n'est ni gothique, ni métalleux, ni rock, mais une sorte d'Oscar Wilde post-appocalyptique qui réunit à ses concert tous les styles confondus ( croyez-moi, j'y étais:)


Aujourd'hui, entre l'adjectif "rock" qui qualifie un peu tout et n'importe quoi ( je suis rock, j'ai du vernis noir, je suis rock, je mets du Chanel avec un jean, je suis rock, je suis rock je commande des paniers bios...) et le concept Emo, j'avoue, je suis un peu paumée.
Un mec qui a une gratte et un slim ne joue pas forcément du rock, il est peut-être rock-pop-électro-noise? Une nana qui porte un perfecto n'est plus forcément punk mais fait ..peut-être du Carla Bruni, seule avec sa guitare. (d'ailleurs, Madame Sarkozy, avant de le devenir, portait du cuir hein, faut pas l'oublier!)

En conclusion je dirais malgré la propension à la dispersion pour les ados ou moins ados d'aujourd'hui, l'avantage est qu'il n'y a plus UN modèle, plus UN style a avoir ou pas. Chacun, chacune peut se retrouver ici ou là en fonction de sa personnalité.
Ca a du être dur d'être un métalleux dans l'âme à l'époque de Dylan...
Mais un mec qui a une âme Dylanesque aujourd'hui trouvera sûrement son bonheur, sinon...qu'il achète Blonde on Blonde!
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Ludy
Oyé Oyé! Et bien, me voilà propulsée dans les entrailles de SMA avec plein de gars cool qui font pas peur et surtout plein d'envies à exploite...
Oyé Oyé! Et bien, me voilà propulsée dans les entrailles de SMA avec plein de gars cool qui font pas peur et surtout plein d'envies à exploiter sur le site! 31 piges, Bruxelloise et comédienne, j'ai été bercée par les grattes de Mark Knopler que mon père écoutait en boucle pendant que je faisais grossir ma môman à vue d'oeil. J'a...
Oyé Oyé! Et bien, me voilà propulsée dans les entrailles de SMA avec plein de gars cool qui font pas peur et surtout plein d'envies à exploiter sur le site! 31 piges, Bruxelloise et comédienne, j'ai été bercée par les grattes de Mark Knopler que mon père écoutait en boucle pendant que je faisais grossir ma môman à vue d'oeil. J'ai toujours aimé la musique. Faut pas demander pourquoi, vous savez bien que ça s'explique pas hein:) Par contre...
Oyé Oyé! Et bien, me voilà propulsée dans les entrailles de SMA avec plein de gars cool qui font pas peur et surtout plein d'envies à exploiter sur le site! 31 piges, Bruxelloise et comédienne, j'ai été bercée par les grattes de Mark Knopler que mon père écoutait en boucle pendant que je faisais grossir ma môman à vue d'oeil. J'ai toujours aimé la musique. Faut pas demander pourquoi, vous savez bien que ça s'explique pas hein:) Par contre j'ai toujours été très "décalée"; quand Nirvana décollait complètement, j'ava...
Oyé Oyé! Et bien, me voilà propulsée dans les entrailles de SMA avec plein de gars cool qui font pas peur et surtout plein d'envies à exploiter sur le site! 31 piges, Bruxelloise et comédienne, j'ai été bercée par les grattes de Mark Knopler que mon père écoutait en boucle pendant que je faisais grossir ma môman à vue d'oeil. J'ai toujours aimé la musique. Faut pas demander pourquoi, vous savez bien que ça s'explique pas hein:) Par contre j'ai toujours été très "décalée"; quand Nirvana décollait complètement, j'avais 12 ans et j'écoutais Cabrel parce que j'étais encore une petite ado romantique. Je crois que j'ai vraiment écouté...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE