Chronique

AQME
Epithete, Dominion, Epitaphe

image
At(H)Ome

Sorti le 10-04-2012


image
Samedi 19 mai 2012

Pour son 6ème album, AQME
AQME


Clique pour voir la fiche du groupe
se retrouve dans une position bien difficile. Epithete, Dominion, Epitaphe à peine dans la boîte, sous la houlette de Magnus Lindberg (CULT OF LUNA
CULT OF LUNA


Clique pour voir la fiche du groupe
), Thomas, le chanteur quitte le navire laissant aux autres le soin de se dépatouiller avec les 11 titres et coinçant le nouveau chanteur au simple rang de remplaçant jusqu'au prochain disque où il pourra affirmer sa place.

Depuis deux albums la musique de AQME
AQME


Clique pour voir la fiche du groupe
avait évoluée. Une maturité acquise où le chant et ses textes restaient à la traine, coincé dans un registre adolescent. Les textes de En L'Honneur de Jupiter prêtait à sourire et dans le cas de Tout le Monde Est Malheureux, on frisait même le ridicule.

Musicalement AQME
AQME


Clique pour voir la fiche du groupe
nous pond un album plutôt honnête. Le groupe prend bien plus encore ses distances avec cette scène Néo-Metal française qui peine à survivre et à rester un minimum crédible. On ne peut que souligner cette évolution et surtout cette maturité amorcée déjà il y a quelques temps. Certains gimmicks de guitares renvoient d'ailleurs à l'auteur de la production.

Côté chant, le point faible restant de AQME
AQME


Clique pour voir la fiche du groupe
depuis 2008, période où le groupe français s'est décomplexé et à commencer à durcir le ton, on note une relative évolution dans le bon sens. Thomas hurle plutôt que pleurnicher. Voilà qui fait un bien fou et qui accompagne pour un mieux ce durcissement. Dès lors, les textes deviennent un peu secondaires car moins perceptibles directement. Je vous parie que quelques adolescentes vont s'en plaindre. Au moins l'ensemble est maintenant au taquet. Comme on ne se refait pas aussi facilement, Thomas ne résiste pas à l'envie d'y aller à nouveau dans un style plus mélancolico-mélodique sur la plage titulaire, mais fort heureusement n'en abuse pas.

Autre preuve de ce durcissement et des distances avec la scène Néo-Métal, Stephane Buriez (LOUDBLAST
LOUDBLAST


Clique pour voir la fiche du groupe
) vient pousser la chansonnette en compagnie de Junior Rodriguez (DARKNESS DYNAMITE
DARKNESS DYNAMITE


Clique pour voir la fiche du groupe
) sur My English Is Pretty Bad.

Le chanteur de AQME
AQME


Clique pour voir la fiche du groupe
semble enfin avoir grandi. Epithete, Dominion, Epitaphe est le meilleur album à ce jour du groupe. L'album le plus cohérent, le moins calculé (entendez ciblé) et le plus costaud. Il aura fallu attendre 10 ans pour que AQME
AQME


Clique pour voir la fiche du groupe
sorte du formatage ridicule et soit capable de proposer une musique sérieuse à la hauteur de musiciens aguerris.

Et c'est à ce moment que Thomas choisit de quitter le groupe. Si à l'annonce de son départ, les mauvaises langues pouvaient en dire que cela permettrait enfin au groupe d'évoluer complètement, l'écoute de ce disque laisse entrevoir une nouvelle hypothèse. En grandissant (enfin) Thomas a semble-t-il voulu se reconvertir. Parti pour se consacrer au tatouage, AQME
AQME


Clique pour voir la fiche du groupe
n'était peut-être pour lui qu'un défouloir pour passer la crise de l'adolescence. Chanteur au final, n'était peut-être pas une profession suffisamment sérieuse pour quelqu'un qui entre dans l'âge adulte. Quoiqu'il en soit, à l'heure où AQME
AQME


Clique pour voir la fiche du groupe
marquait un sérieux virage artistique, tout semble à nouveau compromis et il faut espérer que Vincent Peignart-Mancini (THE BUTCHER'S RODEO
THE BUTCHER'S RODEO


Clique pour voir la fiche du groupe
, NOSWAD
NOSWAD


Clique pour voir la fiche du groupe
) sera capable d'aller dans le même sens que le reste du groupe, qu'il pourra progressivement apporter sa patte au niveau AQME
AQME


Clique pour voir la fiche du groupe
et qu'il nous fera oublier les mauvais travers vocaux des précédents albums.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE