Chronique

HANGMAN'S CHAIR
Hope /// Dope /// Rope

image
Bones Brigade Records

7 titres / 53 minutes
Sorti le 26-06-2012


image
Jeudi 31 janvier 2013

Quand un album commence par des chants d'enfants aux sonorités un peu retro, on peut être presque sûrs qu'on n'a pas lancé un disque de punk-rock californien. Les premières notes lents, lourdes et sombres confirment également ce que laissaient présager la longueur des morceaux : les Parisiens ont envie de planter le décor et de nous faire descendre un gigantesque escalier en spirale qui nous emmène dans les méandres de leur univers oppressant.

Musicalement, il est facile de comparer Hangman's Chair
Hangman's Chair


Clique pour voir la fiche du groupe
à des pointures comme Pantera
Pantera


Clique pour voir la fiche du groupe
(époque The Great Southern Trendkill) et forcément Down
Down


Clique pour voir la fiche du groupe
mais on sent derrière cette douleur sonore tout un éventail d'influences qui ont marqué les membres du groupe dans la peau, un peu comme le personnage qui illustre la pochette de l'album. Plus mélodieux et (je risque le terme) émotionnel que les groupes précités, Hangman's Chair
Hangman's Chair


Clique pour voir la fiche du groupe
se montre aussi plus incisif et méchant.

Ce qui démarque surtout le groupe de ses contemporains, c'est la justesse et la clarté du chant. Il permet aux musiciens de continuer à évoluer dans leur registrer sombre sans avoir l'impression de s'embourber dans les marécages.

Hope /// Dope /// Rope est un album à part entière, contrairement à certaines sorties présentées comme tel qui s'avèrent au final être de simples recueils de morceaux. Les Parisiens jouent avec les intensités et les ambiances aussi bien au sein de leurs morceaux que de leur album car un détail semble ici ne pas avoir été négligé : l'organisation des morceaux dans l'album pour lui procurer son identité.

Loin d'un album qu'on écoute en vitesse en faisant la vaisselle, Hope /// Dope /// Rope demande et mérite qu'on lui prête une oreille attentive. Si le doom vous semble trop difficile d'accès, vous pouvez tenter votre chance malgré tout car les petits plus qui agrémentent cet album ouvrent à Hangman's Chair
Hangman's Chair


Clique pour voir la fiche du groupe
les portes d'un public plus large, moins ciblé.


Tags : loud doom stoner rock
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE