image
Guided by Format



image
Mercredi 14 septembre 2005

On peut dire que le Luxembourg, aussi petit qu'il soit, regorge d'excellents groupes... La preuve est encore une fois ici fait, avec ces deux jeunes groupes issus du collectif Schalltot. Un CD de 35 minutes avec 4 morceaux de chaque groupe...

Treasure Chest At The End Of The Rainbow
Treasure Chest At The End Of The Rainbow
Clique pour voir la fiche du groupe
, qui ouvrent la plaque, nous jouent un emo chanté en voix claire à tendance math-rock pour ses parties plus techniques... M'enfin tout ça n'est qu'étiquettes, c'est discutable. Le principal est qu'ils livrent ici 4 morceaux de très bonne facture, à commencer par A down chorus, avec son intro en 4 notes qui laisse place à un rythme globalement assez lent mais bourré d'intensité... La voix chantée est plutôt haut perchée, et le tout m'a par moments fait penser à Leiah époque The Tigra Songs. Quelques cris se font entendre par-ci par-là, mais c'est tout au long du morceau le chant qui est mis en avant... Quelques sonorités de la fin du morceau me font également penser à du post-rock, ainsi que la suite des 4 notes de l'intro qui se répètent sur la fin de la chanson, en decrescendo.

Le rythme s'accélère directement avec le morceau Your Game , avec une ambiance beaucoup plus joyeuse et un chant plus aigu également, avec une touchante fraicheur qui me rappelle le premier album des Get Up Kids. La piste suivante sera dans la même veine, aussi bien niveau rythme que chant. La dernière piste pour Treasure Chest, Set Sail Across The Universe, est un peu plus technique je dirais, surtout au niveau de la rythmique. Plus de contretemps, des structures plus travaillées je dirais. Une partie de chant est excellente sur la fin, vers 3'03" pour ceux qui l'ont déjà hahaha ! On me souffle dans mon oreillette que c'est la voix de Paul, à vérifier. En tout cas 4 morceaux très chouettes !

On continue avec Mutiny On The Bounty
Mutiny On The Bounty


Clique pour voir la fiche du groupe
. Faut savoir que les deux groupes ont un membre commun, Sacha, membre actif du collectif Schalltot. Directement, ça démarre bien plus technique, les riffs de guitare sont bien complexes mais sans les balancer en avant manière guitar hero, le chant de place calmement dessus... Une voix chantée également, assez aiguë mais plutôt douce... Les changements de rythme sont difficiles à suivre et ce n'en est que plus intéressant !

Là je pense qu'on peut franchement parler de math-rock, toujours teinté d'emo bien sûr... C'est vraiment du pur délire technique, des constructions déjantées, un bonheur à suivre du début à la fin ! J'ai une préférence pour le morceau Horton Hears a who , avec du bon tapping de guitare et également les parties les plus emo de l'album d'après moi.

On termine avec l'instrumental Chico y Consuela, pour un CD qui met en avant deux groupes sur lesquels je miserais gros pour l'avenir, deux groupes pas si différents que ça mais avec chacun leur particularité... Un CD qui plairait aussi bien aux amateurs de rock en général qu'aux fans de trucs barrés et tordus, un peu comme moi !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE