Chronique

STRAY FROM THE PATH
Anonymous

image
Sumerian Records

10 titres - 38 minutes
Sorti le 17-09-2013


image
Lundi 30 décembre 2013

Stray From The Path, c'est un groupe qui vous attrape aux tripes, un groupe qui résonnera autant dans votre tête que dans votre cage thoracique, un groupe qui fera saigner vos tympans à coups de guitare stridente, un groupe qui vous envoûte grâce à leur énergie dévastatrice. Le décor est planté.

Anonymous est donc la nouvelle galette du combo ricain qui sont sorti de l'anonymat de la scène en 2008 avec leur disque Make Your Own History. Entre temps est sorti Rising Sun. Et voilà donc le nouveau sorti en 2013. Et on ne change pas une équipe qui gagne : celui-ci contient dix titres emplis de violence et de haine contre le monde actuel. Les messages que crient Andrew sont parfaitement traduits par ses 3 acolytes. Mais on retrouve aussi une certaine tristesse comme c'est le cas avec Scissors Hands qui raconte l'histoire de deux meilleurs amis dont les chemins se sont séparés : We were the best of friends
But you don’t need me in the end !


Alors qu'est-ce qui change vraiment par rapport à leurs opus précédents ? Pas grand chose au fait. On reconnait la patte Stray From The Path dès les premiers morceaux. Leur style dévastateur est toujours le même mais on pourrait presque dire que c'est trop dans la même veine. Certes, ça envoie la patate mais se réinventer un peu plus ne ferait pas de tord. Il y a quelques mélodies nouvelles comme dans Anonymous, le morceau qui a donné son nom à ce nouvel opus mais ça s'arrête là. On ne se lasse pas du groupe maintenant mais ça pourrait arriver si le prochain disque ne sort pas plus des sentiers battus. Maintenant, c'est un album qui vaut le détour bien sûr et les fans seront conquis. Ceux qui découvrent le groupe s'arrêteront plus d'une fois sur les deux merveilles que sont Badge And A Bullet ainsi que Slice Of Life.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
2

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE