Chronique

HEADCHARGER
Black Diamond Snake

image
Verycords

Sorti le 28-04-2014


image
Vendredi 23 mai 2014

Réglés comme du papier à musique, les Normands de HEADCHARGER
HEADCHARGER


Clique pour voir la fiche du groupe
sortent leur nouvel album. Soit un album tous les deux ans. Ce cinquième disque au compteur permet comme les précédents de gravir un échelon supplémentaire. Cette fois la signature chez VeryCords , va permettre à HEADCHARGER
HEADCHARGER


Clique pour voir la fiche du groupe
de bénéficier d'une distribution via Warner Music.

Si les Français ont quitté le sable du désert pour s'aventurer sur le bitume, ils conservent des élans Stoner, Rock'n'Roll et Heavy comme le suggère l'artwork de la pochette. Toutefois, Black Diamond Snake veut nous rappeler que HEADCHARGER
HEADCHARGER


Clique pour voir la fiche du groupe
reste un groupe Metal.

J'en veux pour preuve derrière ces rythmes pied au plancher les nombreux soli de guitares plus présents et soutenus. Baigné également par des influences plus Blues, HEADCHARGER
HEADCHARGER


Clique pour voir la fiche du groupe
met aussi l'accent avec ce nouvel album sur les mélodies. Le chant est moins hargneux et plus clair que sur les précédents disques du groupe.

De fait, des dix plages qui composent l'album, on ressent une approche plus Hard Rock et une inspiration parfois extirpée des années 80's. Ce qui pourrait apparaître comme un ramollissement n'est en fait que la démonstration d'un style plus approfondi et une technicité mieux maîtrisée. Derrière cette maturité qui délaisse une force juvénile se dévoile l'envie de poser des bases mieux signées démontrant l'évolution de HEADCHARGER
HEADCHARGER


Clique pour voir la fiche du groupe
.

Alors que jusqu'ici, il suffisait de se laisser enivrer par l'énergie des compositions, Black Diamond Snake nécessite un investissement dans l'écoute pour dépasser les apparences. On dépoussière les chromes pour s'apercevoir qu'ils brillent encore. Le groupe n'a pas rouillé. D'ailleurs il est encore capable de soutenir la cadence. Il le démontre sur plusieurs compositions, sauf que HEADCHARGER
HEADCHARGER


Clique pour voir la fiche du groupe
a envie de nous montrer aussi sa rutilance et pour cela, il était nécessaire que l'engin ne passe pas trop vite.

Moins dans l'urgence d'une traversée, HEADCHARGER
HEADCHARGER


Clique pour voir la fiche du groupe
adopte une conduite plus citadine. Mais comme le démontrera le cinquième album du combo à celui qui prendra à son tour le temps d'y regarder de plus près, il n'a pas perdu de puissance sous le capot.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE