Chronique

STRAY FROM THE PATH
Subliminal Criminals

image
Sumerian Records

11 titres - 33 minutes
Sorti le 15-08-2015


image
Samedi 22 août 2015

Depuis la sortie de Make Your Own History en 2008, le succès de Stray From The Path n'a cessé d'augmenter, ce qui leur permet de partager avec une foule à chaque fois plus grande leurs textes on-ne-peut-plus-engagés. Politique, religion, police... tout le monde en prend plein la gueule. Avec cette fois-ci, une concentration principalement sur la police ! Rien d'étonnant vu la situation assez tendue aux States autour des flics. Mais les 4 Ricains ne sont pas égoïstes : s'ils se défoulent dans leurs textes, ils n'en restent pas moins des génies de leur instrument pour écrire des morceaux sur lesquels même ma grand-mère se défoulerait aussi ! Une agressivité positive en somme.

Et à ce niveau-là, rien à reprocher sur ce nouvel album. Que ce soient les textes engagés, l'énorme énergie qui les caractérise et l'envie de mosher qui s'en dégagent : tout ceci est toujours là. L'ennui, c'est cette impression de déjà-vu. Il manque à ce disque ce petit quelque chose qu'on trouvait encore dans Anonymous ou Make Your Own History. Si l'influence de Rage Against The Machine se fait de plus en plus sentir, on sent un problème à se réinventer quitte à repiquer quelques riffs / breaks ailleurs : These Things Have To Fall Apart rappelera à plus d'un le célèbre My Own Summer de Deftones ou le break final de batterie quasi copié-collé de leur chanson A Badge And A Bullet sorti sur l'opus précédent.

Un petit mot tout de même sur les guests : Rou d'Enter Shikari sur Eavesdropper, Sam Carter d'Architects sur First World Problem Child et le rappeur Cody Ware sur The Future Of Sound. La présence du rappeur qui chante en alternance avec Drew est une très bonne trouvaille. Les deux sont un peu plus superflues. Dommage

Bref, ce n'est pas un mauvais album. Du tout. Néanmoins, quand on a écouté les 3 très bons disques précédentes, celui-ci parait plus fade, moins inventif. Un peu plus de recherche pour le prochain ne fera pas de mal !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
1

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE