Chronique

NORTHLESS / PRIMITIVE MAN
Split

image
Halo Of Flies

Sorti le 04-03-2016


image
Mardi 15 mars 2016

Plus de 1500 kilomètres séparent ces deux formations. NORTHLESS provient de Milwaukee et PRIMITIVE MAN de Denver, mais ces deux groupes partagent bien la même intention de dévastation.

Passé de Throatruiner Records à Relapse Records avec son premier album Scorn, PRIMITIVE MAN nous avait déjà fait connaitre ses revendications bestiales les plus primaires. Sa musique écrasante, rampante et agressive n'a d'ailleurs d'égale que sa misanthropie. Le trio formé en 2012, déjà habitué des splits, propose cette fois une seule composition pour faire le poids face à NORTHLESS.

Il faut dire que PRIMITIVE MAN a mis le paquet puisque Empty Husk avale pas moins de quinze minutes. Quinze minutes infernales durant lesquelles le groupe vomit son sludge/doom sauvage et déshumanisé. Ce nihiliste froid pourrait d'ailleurs avoir raison du projet à terme. Si par essence, la proposition de PRIMITIVE MAN est plutôt concrète et explicite, on mesure progressivement que le groupe risque de s'enfermer dans sa forme. Un constat qui ressort avec le temps et qui se mesure quelque peu sur ce titre imposant par sa longueur.

Pour aligner l'équivalent en durée de PRIMITIVE MAN, NORTHLESS a donc besoin de trois compositions, Deleted Heartstrings, The 10,000 Year Wound et Wasted Breath. Beaucoup plus vivace que son homologue de Denver, NORTHLESS décape par son aspect abrasif.

Le Sludge Hard Core de la formation du Milwaukee aurait pu être indigeste si justement elle n'avait pas développé son côté malsain dans cette rugosité. Sans ce plus, NORTHLESS serait simplement un énième groupe frappant lourd et criant fort.

Toutefois, si la version tout aussi pessimiste sur la condition humaine que PRIMITIVE MAN de NORTHLESS tient la route en trois titres, elle devra quand même veiller à trouver aussi quelques astuces pour varier sa déferlante bruitiste sur une longue distance. Wasted Breath bénéficie d'une timide tentative qui étrangement perd de sa corrosion le temps de l'essai.

A eux deux, PRIMITIVE MAN et NORTHLESS lancent donc un lourd pavé dans la marre. Si le split éclabousse plutôt bien, avec une énorme dose de gras, finalement le disque ne tâche pas outre-mesure. La démesure reste cantonnée dans l'expression des groupes et notre intérêt est quant à lui modéré.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
3

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE