Chronique

THE MOTH GATHERER
The Comfortable Low

image
Agonia Records

Sorti le 31-03-2017


image
Mardi 18 avril 2017

Après deux albums (The Earth Is The Sky et A Bright Celestial Light), les Suédois de THE MOTH GATHERER reviennent avec un EP, deux titres. Si le deuxième album, sorti en 2015, semblait s'engouffrer dans le sillage du Vertikal de CULT OF LUNA, il nous faisait aussi découvrir un groupe qui s'ouvrait aux collaborations.

Avec cet aparté discographique, THE MOTH GATHERER choisit d'explorer une nouvelle fois le fruit des collaborations. Alors que le format aurait pu laisser attendre des compositions épiques, la formation a également préféré se centrer sur deux titres à la longueur raisonnable.

Evidemment, c'est la première composition, This Providence Of Bones qui va retenir de prime abord l'attention. Résultat de la collaboration avec Dennis Lyxzèn, cette plage d'environ cinq minutes suscite la curiosité d'entendre soit le chanteur de REFUSED dans un registre Post-Metal, soit d'écouter THE MOTH GATHERER s'ouvrir à un style différent.

C'est la deuxième option, bien que Dennis Lyxzèn procède malgré tout à quelques adaptations, qui est retenue. Dans la continuité toutefois de ce que proposait l'album The Earth Is the Sky, THE MOTH GATHERER propose un titre plus froid, légèrement Dark et moins Post-Metal lourd. La composition est plutôt réussie et intéressante, mais elle se glissera effectivement moins facilement dans le tracklisting d'un album d'où l'interêt du EP.

L'autre composition, Still Life Slumbers Here, dépasse les huit minutes, mais reste éloignée des longueurs étirées et des constructions très progressives du genre. C'est Fred Burman de SATAN TAKES A HOLIDAY qui est cette fois la guest. Le style sera plus proche de celui connu pour THE MOTH GATHERER même si l'invité au milieu de cette lourdeur neurosienne contribue aux trio de voix, caverneuses, claires et aigües pour une agressivité plus émotionnelle.

Alors que la face A légitimise l'idée d'un EP et attire pour sa collaboration, la face B au fur et à mesure des écoutes s’infiltre progressivement dans la tête trouvant une place tout aussi justifiée d'intérêts. En attendant le prochain album, The Comfortable Low, qui à défaut de prédire l'avenir de THE MOTH GATHERER ou de s'aventurer complètement dans des chemins de travers, vient grossir la discographie du groupe d'un objet rond intéressant à acquérir.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
4

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE