Chronique

BORIS / SUNN O)))
Altar

image
Southern Lord Records



image
Vendredi 30 mars 2007

Que se passe-t-il quand deux gros morceaux du doom et du drone se rencontrent ? Quand l'occident se marie à l'orient ? L'Altar ! Après différentes rencontres et partages de scène, BORIS
BORIS


Clique pour voir la fiche du groupe
et SUNN O)))
SUNN O)))


Clique pour voir la fiche du groupe
s'enferment une semaine en studio et improvisent ce long EP 6 titres. En plus, les deux ne se privent pas d'inviter différentes personnalités à partager leurs noces : Jesse Sykes (JESSE SYKES AND THE SWEET HEREAFTER), Kim Thayil (SOUNDGARDEN
SOUNDGARDEN
Clique pour voir la fiche du groupe
), Joe Preston (THRONES
THRONES
Clique pour voir la fiche du groupe
, MELVINS
MELVINS


Clique pour voir la fiche du groupe
, EARTH
EARTH


Clique pour voir la fiche du groupe
, HIGH ON FIRE
HIGH ON FIRE


Clique pour voir la fiche du groupe
) et Steve Moore (EARTH
EARTH


Clique pour voir la fiche du groupe
).

Pour SUNN O)))
SUNN O)))


Clique pour voir la fiche du groupe
, on dirait que cette aventure est une expérience de plus dans la création musicale. Le groupe de Stephen O'Malley nous a déjà habitués à offrir des disques qui retournent. Pour BORIS
BORIS


Clique pour voir la fiche du groupe
, le scepticisme est de rigueur. Les japonais, nous ont habitués eux, à de l'inconstance. Une irrégularité aussi bien scénique que discographique.

Altar nous démontre que la compagnie de la bande à Stephen O'Malley a permis aux nippons de se surpasser. En fait, il s'agit même plus que d'une simple mise à niveau de la part de BORIS
BORIS


Clique pour voir la fiche du groupe
. C'est carrément une fusion qui s'est opérée entre les deux entités.

Quand on écoute ce disque, on a le sentiment que SUNN O)))
SUNN O)))


Clique pour voir la fiche du groupe
et BORIS
BORIS


Clique pour voir la fiche du groupe
ensemble, sont devenus un nouveau groupe. Bien plus qu'une addition simple.

Bien entendu, la musique, qu'on peut entendre sur Altar flirte avec lourdeur, bruits stridents et malsains, frappe pachydermique et riffs obstitées. On s'y attendait. A aucun moment pourtant, on a le sentiment, comme c'est souvent le cas dans ce genre de collaboration, que l'un prend le dessus sur l'autre. Et ce même si certaines plages ou certains passages sont plus emprunts tantôt à l'expérimentation bruitiste, tantôt à la musicalité doomesque.

Enfin, cerise sur le gâteau, il y a cette plage The Sinking Belle (Blue Sheep) où Jesse Sykes pose sa voix. Un moment grandiose et fragile, où Stephen O'Malley et sa bande Américano-japonaise ont le culot d'ériger un magasin de porcelaine au milieu du troupeau d'éléphants qu'ils sont !

On savait donc SUNN O)))
SUNN O)))


Clique pour voir la fiche du groupe
capable du meilleur. On en était moins certain pour BORIS
BORIS


Clique pour voir la fiche du groupe
. Mais ces deux électrons mis en ensemble provoquent une fusion nucléaire. Et à la fin du disque, évidemment, on regrette déjà que cette union ne s'annonce pas dans la durée. Que cette union n'enfante pas d'une nouvelle entité durable. C'est avec raison donc qu'on se fait à l'idée qu'il faudra se contenter de ce EP, Altar.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
5

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE