Reportage

La Muerte s'offre un showcase intime au Zik-Zak!

Ittre (Zik-Zak), le 07-06-2019

Mercredi 12 juin 2019



Ittre, c'est avant tout un théâtre, à la limite la fête du 15 août (et encore), mais qui aurait pu se douter qu'une salle de concert, pour ne pas la nommer le Zik-Zak, allait pointer le bout de son nez en plein milieu de cette bourgade huppée du Brabant Wallon et, surtout, y faire jouer des groupes qui font du ''bruit''? Alors quand on a vu dans l'agenda que les Bruxellois de La Muerte
La Muerte


Clique pour voir la fiche du groupe
allaient s'y offrir une petite date, la force de résistance fût nulle, il n'y avait plus d'excuses pour ne pas partir à la découverte de ce petit bijou de sympathie et aller y traîner nos boots! Direction le BW!


Après un set énergique d'autres Bruxellois, ceux de Asupernaut
Asupernaut


Clique pour voir la fiche du groupe
, deux grandes croix montées à l'envers (tiens, tiens,...) s'allument d'un rouge scintillant. Clairement pas surpeuplée, la petite salle du Zik-Zak se prépare pourtant à accueillir ce monument de la scène belge qui, depuis sa reformation en 2014 s'est carrément offert une nouvelle jeunesse! Avec son line-up de compétition (peut-être même le meilleur que le groupe n'ait jamais eu), La Muerte
La Muerte


Clique pour voir la fiche du groupe
fait son apparition sur les planches et balance d'entrée de jeu quelques accords tranchants qui nous font dire que la soirée sera moite!

D'ailleurs on se demande toujours comment ce diable de Marc du Marais (chant) parvient à tenir sous son sac en toile de jute... En fait le gars crie peut-être toute la soirée et nous supplie de le libérer, mais peut-être que personne ne comprend? Le mystère reste entier, mais toujours est-il que ses acolytes, Didier Moens (guitare) et Michel Kirby (guitare, aussi), pour ne pas les citer, parviennent de leur côté à tenir le cuir sur les épaules durant plus d'une heure trente tout en nous assénant des riffs dignes de coups de marteau. L'ancienne génération n'est clairement pas faite dans le même moule!



Bref, pendant près d'une heure trente, La Muerte
La Muerte


Clique pour voir la fiche du groupe
a enchaîné les titres à la vitesse grand V et nous aura baladé dans sa discographie, fraîchement auréolée d'un sixième opus qui vient renforcer le dicton qui veut que les légendes ne meurent jamais! Un album éponyme signé par les deux derniers rescapés du line-up d'origine, Marc et Didier, mais dont les compositions se sont vues renforcées par le dynamisme des trois nouveaux arrivés, Michel, Christian Z (batterie - Lenght of Time) et Tino de Martino (bass - Channel Zero). Bref ce nouveau souffle crée une nouvelles dynamique au sein de la grande faucheuse bruxelloise et ça se ressent clairement sur scène.

Après un marathon digne d'une performance sportive de haut niveau, nos lascars de La Muerte
La Muerte


Clique pour voir la fiche du groupe
s'en retournent dans les catacombes du Zik-Zak qui, il faut le dire, nous aura offert un showcase presque privé plus qu'agréable!
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE