Reportage

Amenra + Psychonaut: sang, pénombre et effroi

Anvers (Openluchttheater Rivierenhof), le 10-09-2021

Lundi 20 septembre 2021

Après une heure de route en partant de notre belle capitale, mes amis et moi arrivons dans un immense bois situé à  Deurne. Le OLT Rivierenhof est déjà  innondé d'ombres noires (aka metalleux.euses vétû.e.s de T-shirts de groupe). J'entends de loin les dernières notes de « Fall of Consciousness », titre phare de Psychonaut
Psychonaut


Clique pour voir la fiche du groupe
. Dommage, je n'aurai pas goûté à  plus d'une miette de l'heure et demie de concert de ce premier groupe que j'avais, soit dit en passant, eu l'honneur de chroniquer à  mes débuts de rédactrice de musique alternative (nostalgie, quand tu nous tiens).

Le lieu est illuminé par des lanternes blanches, comme pour préparer l'ambiance sonore qui sera bientôt sombre ; le calme avant la tempête. Il y a des gradins assez loin derrière la scène, quelques specateurs/trices ont décidé de s'y asseoir. Personnellement, j'opte pour la fosse, debout.




Il fait déjà  nuit lorsque nous arrivons à  quelques mètres, devant de la scène. Les autres membres du public et moi-même attendons patiemment, dans un calme presque religieux. Il y a beaucoup de fumée artificielle sur scène, comme pour nous empêcher de voir arriver le groupe. C'est Mathieu van de Kerckhove, l'un des guitaristes, qui ouvre le bal avec un solo. Quelques instants après, l'explosion tant attendue se produit par l'arrivée des artistes.

La lumière vascille sur l'écran qui se trouve derrière les musiciens, au rythme des riffs de ceux-ci et des cris désespérés de Colin Van Eeckhout, chanteur du groupe depuis 22 ans. Celui-ci ne montrera presque jamais son visage ensanglanté durant le concert. Le silence règne pendant une heure et demie du côté du public qui cache bien son euphorie malgré les headbangs en symbiose qui se font remarquer dans la foule ! Il n'y aura pas de moshpit ou de wall of death durant le concert, ce qui personnellement m'indique que la foule était là  uniquement pour savourer la performance exquise d'Amenra
Amenra


Clique pour voir la fiche du groupe
et rien d'autre.

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Rosie
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globa...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de hard rock, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour ...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de hard rock, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour comprendre cet art plus en profondeur, elle se met à analyser tout ce qu’elle écoute, du rock psyché au black ...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de hard rock, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour comprendre cet art plus en profondeur, elle se met à analyser tout ce qu’elle écoute, du rock psyché au black metal en passant par le sludge, trash, heavy, classic rock, grunge et j’en passe. M...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de hard rock, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour comprendre cet art plus en profondeur, elle se met à analyser tout ce qu’elle écoute, du rock psyché au black metal en passant par le sludge, trash, heavy, classic rock, grunge et j’en passe. Mais après six mois de collaboration, elle quitte ce dit magazine pour embarquer à bord du navire Shoot Me Again !...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE