Reportage

BRUTUS - contes obscurs et autres belles histoires

Bruxelles (Ancienne Belgique), le 11-11-2021

Lundi 15 novembre 2021

À la croisée entre plusieurs sous-genres rock et le metal, le trio (composé de Stefanie Mannaerts avec sa voix cristalline et puissante ainsi que sa batterie, Stijn Vanhoegaerden à la guitare et Peter Mulders à la basse) était en concert à l'AB jeudi dernier.

Vingt et une heures pile. Le public averti est principalement composé de trentenaires et quarantenaires dans lequel je me faufile. La salle est remplie - sans surprise vu la qualité du groupe en tête d'affiche. À peine quelques secondes plus tard, le concert commence pile à l'heure annoncée sur la timetable. La batteuse et chanteuse à la lueur des spots, jongle avec précision entre les deux instruments. Elle possède une voix exceptionnelle résultant d'une finesse mélodique mêlée à une puissance indéniable. Le guitariste et bassiste font balancer leur tête au rythme de leurs riffs. Stefanie n'hésite pas à établir des contacts visuels avec le public, si on tend attentivement l'oreille, on peut se rendre compte qu'elle chante avec ses tripes emplies d'acharnement.



L'heure et demie de leur performance passe bien trop vite. Il faut dire que Brutus
Brutus


Clique pour voir la fiche du groupe
a fait ses preuves : d'abord signés en 2018 chez Hassle Records , ils ont été produits par Jesse Grander (Japandroids
Japandroids


Clique pour voir la fiche du groupe
, White Lungs,...) après avoir enregistré leur premier album à  Vancouver.

En 2019, ils signent chez Sargent House (label basé à  Los Angeles : The Armed
The Armed


Clique pour voir la fiche du groupe
, Blis, Deafheaven
Deafheaven


Clique pour voir la fiche du groupe
,...) . Depuis la création du groupe en 2013, les musiciens ont joué à  Pukkelpop, Dour, Rock Herk, Boomtown,... Malgré leur tournée de 2020 dont la plupart des concerts ont été annulés à cause de la pandémie, les trois artistes ont su transformer l'eau en vin en saisissant l'opportunité de sortir leur 4ème opus, un album live : « Live in Ghent » .

Quant à l'été dernier, les festivaliers d'Alcatraz Festival ont eu la chance d'avoir leurs tympans régalés par le trio musical. De cette fusion remplie de touches math rock, post-rock, post-hardcore, voire même punk, teinté de légères touches black et prog metal résulte un cocktail explosif.

« Trouble comes in three, so does Brutus. »
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Rosie
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globa...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de hard rock, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour ...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de hard rock, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour comprendre cet art plus en profondeur, elle se met à analyser tout ce qu’elle écoute, du rock psyché au black ...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de hard rock, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour comprendre cet art plus en profondeur, elle se met à analyser tout ce qu’elle écoute, du rock psyché au black metal en passant par le sludge, trash, heavy, classic rock, grunge et j’en passe. M...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de hard rock, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour comprendre cet art plus en profondeur, elle se met à analyser tout ce qu’elle écoute, du rock psyché au black metal en passant par le sludge, trash, heavy, classic rock, grunge et j’en passe. Mais après six mois de collaboration, elle quitte ce dit magazine pour embarquer à bord du navire Shoot Me Again !...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE