Reportage

Trainwreck is da shit

Liège (Carlo Levi), le 17-09-2006

Mercredi 27 septembre 2006

Le lendemain de la soirée en vogue à la Zone (voir live report précent), on redescend d'un cran dans l'underground (merde, ça fait longtemps que j'ai pas utilisé ce mot) pour cette soirée Shoot Me Again / Heart On Fire concoctée par notre ami Julien. Au menu, du post-hardcore et du screamo.

Arrivé comme trop souvent à la bourre, je ne fais qu'entrevoir Loathus qui semble avoir donné un bon set, d'après ce que j'ai pu en entendre.

Mais ce qui me tentait surtout c'était les Allemands de Trainwreck
Trainwreck


Clique pour voir la fiche du groupe
, que j'avais vu il y a plusieurs moi à Cologne pour leur tout premier concert, qui était plutôt sympa. Trainwreck
Trainwreck


Clique pour voir la fiche du groupe
, c'est le groupe fondé sur les cendres de Engrave
Engrave
Clique pour voir la fiche du groupe
et Eaves
Eaves
Clique pour voir la fiche du groupe
. Si je connaissais assez peu le premier j'attendais beaucoup ce qu'allait faire le deuxième, leur tout dernier concert à Aachen l'an dernier m'ayant mis une jolie claquouze. Ici ça part d'un coup et ça bastonne. Ca screamote mais c'est ce genre de screamo qui balance dans tous les sens, pas celui qui sonne triste et dépressif. Ca joue sans s'arrêter et sans jamais lasser, ça c'est un exploit aussi pour ce genre de zik assez difficile à suivre sans trop connaître les morceaux. Ils ont vraiment convaincu tout le monde, et je n'ai qu'une chose à dire, c'est qu'il faut acheter leur LP sorti il y a quelques mois. Si vous n'avez pas de platine (bouuuuh !) ils ont aussi sorti ça sur CD, même un peu moins cher. Trainwreck
Trainwreck


Clique pour voir la fiche du groupe
rules !

Endless Inertia
Endless Inertia
Clique pour voir la fiche du groupe
, pas mal. Mais la fatigue de la route se ressent et ils semblent avoir autant de mal que nous à rentrer dans leur set. Faut dire qu'on vient de leur fracasser leur van, ça doit pas aider à avoir le moral. Décidément, après Engine Down
Engine Down


Clique pour voir la fiche du groupe
qui avait subi le même sort l'an dernier, on peut affirmer que Liège n'est pas une ville sûre... si cela restait à prouver. Pour en revenir au groupe italien, leur screamo rappelle celui de leurs copains Raein
Raein
Clique pour voir la fiche du groupe
et La Quiete
La Quiete
Clique pour voir la fiche du groupe
, paraitrait même qu'ils viennent de la même ville.

Bref, une soirée remarquable surtout grâce aux excellents Trainwreck
Trainwreck


Clique pour voir la fiche du groupe
que j'ai plus que hâte de revoir d'ici 2 semaines chez eux à Aachen !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► AU MEME CONCERT

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE