Reportage

My Sleeping Karma : l'expérience

Anvers (Trix), le 18-02-2016

Samedi 20 février 2016

Jeudi soir, le rendez-vous était à 19h30 au Trix à Anvers pour une soirée Stoner et dérivés. Grâce à nos amis bureaucrates européens et leur petite sauterie à Bruxelles, j'arrive pile poil pour le début de MAMMOTH MAMMOTH
MAMMOTH MAMMOTH


Clique pour voir la fiche du groupe
.

La formation nous vient tout droit d'Australie et a baigné dans le punk, le rock'n roll et le stoner. Alors autant le dire de suite, il a fallu un ou deux morceaux avant d'avoir une réaction dans le public. Le groupe étant peu connu en Europe, la musique ratissant assez large, c'est assez déroutant si on ne connait pas. Mais ça, c'était sans compter la très bonne humeur des membres du groupes.



Nos amis australiens enchaînent les compos, mais l'originalité n'étant pas leur point fort, ils se rattrapent par une très bonne humeur communicative. Le frontman passera plusieurs morceaux dans le public, notamment pour reprendre "green machine" de Kyuss
Kyuss
Clique pour voir la fiche du groupe
.

Bref, MAMMOTH MAMMOTH
MAMMOTH MAMMOTH


Clique pour voir la fiche du groupe
n'est pas le concert de l'année mais les gars font leur job, ils démarrent une soirée stoner et mettent tout le monde d'accord tout en se marrant bien, le boulot est fait!

Maintenant place à Greenleaf
Greenleaf


Clique pour voir la fiche du groupe
. Les compères Suédois ont visiblement eu le temps de goûter à nos spécialités houblonnées, ce qui donne lieux a de bon fous rire entre le groupe et le public. Mais voila, pour moi c'est tout ce que je retiens du show.



Leur stoner passe très bien mais c'est du vu et revu et on tourne rapidement en rond. Les musiciens jouent avec beaucoup de plaisir, mais je sais pas, ça ne passe pas de mon coté. Après 40 min de show, le groupe tire sa révérence, le public attends les envoûtants My Sleeping Karma
My Sleeping Karma


Clique pour voir la fiche du groupe
.

22h30, avec un peu de retard du à des balances un peu longues pour les groupes précédents, place aux tant attendus My Sleeping Karma
My Sleeping Karma


Clique pour voir la fiche du groupe
.

Les allemands montent sur scène, le sourire aux lèvres et le début de l'expérience musicale démarre. Car oui, My Sleeping Karma
My Sleeping Karma


Clique pour voir la fiche du groupe
en live, c'est prendre la dose d'herbe que tout asthmatique chronique aimerait avoir. Leur stoner instrumental, aux sonorités parfois orientales (il suffit de voir les drapeaux et décos d'amplis aux connotations hindoues) est vraiment hypnotique. 

Entre deux morceaux, le groupe nous fait part de sa joie de retrouver la Belgique et sa bière. Le quartet nous joue quelques morceaux de leur dernier opus Moksha en plus des classiques, il faut avouer que certains passages basse/batterie sont diablement efficaces. 



Après un rappel et plus d'une heure de show, les Allemands nous quittent, on redescend peu à peu du nuage sur lequel ils nous ont fait monter avant de reprendre la route, sous la neige.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► AU MEME CONCERT

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE