Chronique

AMENRA / OATHBREAKER
Split 7"

image
Autoproduction



image
Mercredi 20 juillet 2011

Le déjà mythique live « 23.10 » d’Amen Ra ne cessera pas de sitôt de faire parler de lui. Celui-ci, qui a eu lieu le 23/10/2009 à Courtrai, n’était en effet pas qu’un simple concert puisque les amateurs présents ce jour-là en parlent comme d’un véritable évènement, une expérience qui allait bien au-delà de la musique.

Le groupe en a conscience et l’avait préparé dans ce sens. Le concert est d’ailleurs sorti en DVD et ils ont eu l’idée de sortir également une série de trois split-vinyls (comprenez, des vinyles avec un groupe différent sur chaque face – donc deux groupes par vinyle CQFD) avec à chaque fois un groupe de leur « écurie », la Church of Ra. Ce 7inch fait partie de cette série et le design du vinyle reste dans la même veine que les deux précédents : un disque clair (mais sans décoration cette fois) accompagné d’un visuel, dans ce cas un cliché assez énigmatique du photographe Stefaan Temmerman. Le morceau d’Amen Ra qui y figure est le fameux The Pain. It Is Shapeless, morceau qui entamait le tout aussi fameux Mass III ainsi que le concert à l’honneur. Si la version studio est déjà lourde est prenante, son interprétation en live est complètement oppressante, déchirante, apocalyptique. Le tempo est encore ralenti, ce qui y confère une ambiance carrément doom. On imagine aisément l’atmosphère dans laquelle a été plongé le Théatre de la ville de Courtrai lorsque le concert a débuté sur ces notes. Au même titre que les personnes présentes ce soir-là éprouvent des difficultés à mettre des mots sur ce qu’ils ont vécu, il est toujours difficile de décrire la musique d’Amen Ra. Mais plus encore est-il difficile d’évoquer les ambiances qui s’en dégagent et les émotions qui ressortent de la musique d’une part, et de nous-même d’autre part.

Leurs amis d’Oathbreaker, dont ils partagent d’ailleurs un guitariste, nous proposent ici un titre inédit : Agartha. Ce morceau n’est pas seulement inédit, il s’agit également de l’enregistrement le plus récent du groupe, même si ce 7inch est sorti 2 mois avant leur album Maelstrom, sorti début de ce mois. En effet, l’album a été enregistré à l’automne 2010 alors que ce Agartha date d’avril dernier. On peut donc voir en ce morceau l’orientation prise par le groupe pour l’avenir. Sans grand surprise mais avec un vrai plaisir masochiste, on plonge encore plus dans la noirceur et le malsain avec un côté un noisy qu’on ne trouvait pas encore sur Maelstrom. La voix de Caro est tout doucement en train de virer black metal ce qui sied évidemment à merveille avec la musique qui prend le même tournant. Et si on a pu découvrir sa voix chantée sur la fin de l’album, on la retrouve ici parfaitement intégrée à Agartha.

Pour les amateurs des deux groupes, objectivement ce 7inch est presqu’indispensable comme chacune de leur sortie. Et il intéressant de voir d’un côté le passé (proche) d’Amen Ra et de l’autre le futur (proche aussi) d’Oathbreaker. Ce qui prouve que la Church of Ra n’est pas que le résultat mégalo d’un groupe qui veut jouer les meneurs mais presque une réelle scène émergente.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE