Chronique

TARS
90 % Of Honesty

image
autoproduit

9 pistes
Sorti le 01-12-2019


image
Vendredi 29 novembre 2019

Il règne actuellement un brouillard épais autour de ce nouveau projet musical, au nom énigmatique de Tars
Tars
Clique pour voir la fiche du groupe
. Le père est néanmoins connu : Damien Polfliet. Il semble aussi que ce projet est appelé à se produire sur scène, où l’artiste sera accompagné de deux autres guitaristes (Roland Orban et Christophe Davenne) ainsi que d’un batteur (Cyril Wilfart, également animateur de l’émission radio Classic21 Metal). Un·e bassiste et un·e claviériste devraient en outre les rejoindre, mais leurs identités n’ont pas encore été déclinées. Et c’est à peu près tout pour les présentations, alors... Plongeons au cœur de la bête.

Ou plutôt : laissons le temps s’écouler. Car ce premier opus, 90 % Of Honesty, invite dans un même mouvement à la contemplation et à l’introspection. En guise de mise en bouche, il est fortement conseillé d’écouter et de regarder le clip vidéo réalisé pour Endurance, titre d’ouverture de l’album (voir ci-dessous). C’est aérien, c’est spatial et ça appelle au détachement. La voix off — un des seuls éléments vocaux de cet album — offre une transition parfaite entre le tumulte du monde qui vous entoure et l’univers sonore proposé par Tars
Tars
Clique pour voir la fiche du groupe
. Arrive ensuite Murphy, où le mouvement s’accélère et laisse goûter à la touche stoner du projet. On ne peut évidemment s’empêcher à Kyuss
Kyuss
Clique pour voir la fiche du groupe
, pour ne citer qu’eux, encore plus lorsque la basse ronronnante de Gravity déboule sans crier gare et vous fera, plus que probablement, bouger de la tête. On se prend à imaginer une caniculaire nuit d’été, roulant toutes fenêtres ouvertes, au milieu de nulle part. Une idée obsessionnelle dans le crâne : la fuite.

En dehors d’un certain talent pour insuffler une chaude ambiance aigre douce, Damien Polfliet maîtrise également l’art d’instaurer une tension, une évolution graduelle dans l’excitation. Telles que sur Love is the Key, avec ces grincements de guitare placés juste au bon moment. Ou encore les débuts quasi indus de Miller’s Planet, se transformant petit à petit en une pérégrination suave, balisée de riffs et de noise, pour une fois de plus retourner au néant.

Après plus de trois quarts d’heure d’écoute que propose cet album, on ne peut arriver qu’à une conclusion : on a voyagé. Au cœur d’un espace où les lois de la gravitation n’obéissent pas toujours aux mêmes que celles de la terre, bien souvent entre deux eaux. C’est un peu comme si le musicien nous emmenait au-dessus d’une colline et nous disait, face à une large vision panoramique : voici mon monde, suivez-moi, je vais vous montrer onze trajets afin que vous puissiez vous faire une idée de ce qui se trame derrière ma tête. À vous de sentir si la promenade sensorielle vous plaira. De notre côté, on peut vous dire qu’on n’a pas perdu notre temps. Et on ne demande qu’à contempler l’exécution sur scène...



Tags : stoner atmosphérique
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Sekhorium
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près ...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouve...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musica...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE