Reportage

LoudFest 2019 : des prestations énergiques de la part de jeunes groupes belges émergents

Bruxelles (Botanique), le 07-12-2019

Mercredi 11 décembre 2019

Samedi soir, au Botanique, c’était la fête aux artistes belges avec Des Yeux, Hybridism, Let It Kill You, Rope & Bones, Future Old People Are Wizards et Rook.
Elodie, Marcela, Séverine et moi-même y étions. On a passé une chouette soirée. On vous raconte.




On vous en a beaucoup parlé, ces derniers mois. LOUD est un dispositif d’accompagnement et de promotion dédié aux artistes metal, noise, punk, doom et post-hardcore. Il est proposé par Court-Circuit et s’adresse aux groupes émergents et semi-professionnels résidant en Belgique.

Cette année, six groupes ont été sélectionnés par un jury (dont nous faisions partie) pour bénéficier d’un accompagnement cinq étoiles qui comprend des diagnostics, des résidences, des vidéos filmées dans la bibliothèque du Bota, des concerts dans des salles du Club Plasma, etc. En clair, le LOUD soutient les groupes sélectionnés au niveau de la promotion et de la diffusion de leur musique.

On parle donc de : Des Yeux
Des Yeux


Clique pour voir la fiche du groupe
, Hybridism
Hybridism


Clique pour voir la fiche du groupe
, Let It Kill You
Let It Kill You


Clique pour voir la fiche du groupe
, Rope & Bones
Rope & Bones


Clique pour voir la fiche du groupe
, Future Old People Are Wizards
Future Old People Are Wizards


Clique pour voir la fiche du groupe
et Rook
Rook


Clique pour voir la fiche du groupe
. En lecteur·trices assidu·es que vous êtes, vous savez déjà tout ou presque sur ces musicien·nes via nos interviews. N’est-ce pas ?



Samedi soir, le Botanique accueillait donc ces six groupes pour un évènement de clôture en grandes pompes avec Pompon et Saïd en maîtres de cérémonie.
« Ce qui me plaît vraiment dans ce genre de soirée, explique Séverine, c'est de revoir des gens que je n'ai pas beaucoup l'occasion de voir et de boire des bières, dans une ambiance bon enfant. »

Avant les concerts, la soirée a commencé par un speedmeeting qui permettait à des musicien·nes de rencontrer des pros, de développer leur réseau et de choper plein de conseils et de contacts. C’est Elodie qui s’est chargée de cette partie. « Les speedmeetings m'ont principalement permis de rencontrer des groupes de partout en Belgique, dit-elle. La plupart des groupes de Wallonie et de Bruxelles nous connaissaient déjà, contrairement aux groupes flamands. J'ai eu l'occasion d'écouter plusieurs nouveaux morceaux et de découvrir des vidéos en primeur. On vous en parlera sur SMA au début de l'année prochaine. Super initiative de la part de Court-Circuit en tout cas ! »

Notre avis sur les groupes

Au niveau des groupes, je les avais tous entendus lors des écoutes. J’ai trouvé certains super géniaux alors qu’ils ne m’avaient pas spécialement séduits à l’oreille. C’est le cas de Des Yeux
Des Yeux


Clique pour voir la fiche du groupe
et d’Hybridism
Hybridism


Clique pour voir la fiche du groupe
qui se sont révélés être des vrais pépites d’énergie.
D’autres comme Let It Kill You
Let It Kill You


Clique pour voir la fiche du groupe
, Rope & Bones
Rope & Bones


Clique pour voir la fiche du groupe
, Future Old People Are Wizards
Future Old People Are Wizards


Clique pour voir la fiche du groupe
et Rook
Rook


Clique pour voir la fiche du groupe
ont confirmés mon premier sentiment (bon ou moins bon). Comme quoi, il n’y a rien de tel que le live et l’énergie de la scène !



Ce que j’aime bien aussi dans le LoudFest c’est que chaque groupe joue 30 minutes et qu’on passe de l’Orangerie à la Rotonde plusieurs fois sur la soirée en se disant « que c’est chaleureux la Rotonde » puis « que c’est froid et immense l’Orangerie ».

Marcela a eu un petit coup cœur pour Let It Kill You
Let It Kill You


Clique pour voir la fiche du groupe
. « J'ai trouvé ça vraiment plein d'énergie et lancer un fest n'est pourtant pas simple, précise Marcela. Ils ne révolutionnent rien au genre musical mais c'est frais et ça fait du bien de découvrir de la jeunesse. Hybridism
Hybridism


Clique pour voir la fiche du groupe
m'a fait une très belle impression aussi. »


Elodie a aussi été impressionnée par la prestation de Let It Kill You
Let It Kill You


Clique pour voir la fiche du groupe
. « Pour rappel, précise Elodie, le tout jeune duo n'existe que depuis cette année et n'avait jamais joué en concert avant de s'inscrire au LOUD. Des Yeux a été mon coup de cœur de la soirée et des derniers mois. Ça me fait vraiment plaisir que ce genre de musique soit mis en avant par le LOUD. Amplement mérité. Rope & Bones est un autre coup de cœur de cette sélection. Ils viennent de sortir leur premier album, jetez-y une oreille sans tarder ! » Quant à Hybridism
Hybridism


Clique pour voir la fiche du groupe
, ce n'est pas le style de musique qu’Elodie écoute habituellement mais elle reconnait qu’il est difficile de ne pas être impressionnée par un show aussi carré et pro de la part d'un si jeune groupe.

Séverine, elle, a trouvé tous les groupes qualitativement bons au niveau musical. « Après, poursuit-elle, le metal n'est pas ce que j'écoute le plus, donc, je ne suis pas la meilleure pour juger. Je me demande si je ne me suis pas perdue chez SMA, en fait. J'ai adoré Des Yeux
Des Yeux


Clique pour voir la fiche du groupe
mais là, je pense que je ne suis pas neutre. »

Quelle suite pour les groupes du LOUD ?

On s’est demandé, avec Marcela, quel était réellement le coup de pouce donné par le Loud. Qu’en ont retiré les anciens participants comme Wolves Scream
Wolves Scream


Clique pour voir la fiche du groupe
, The K
The K


Clique pour voir la fiche du groupe
, Ithilien
Ithilien


Clique pour voir la fiche du groupe
, Goliath
Goliath


Clique pour voir la fiche du groupe
, Silence is the enemy
Silence is the enemy


Clique pour voir la fiche du groupe
, How To Kill an Asteroid
How To Kill an Asteroid


Clique pour voir la fiche du groupe
, Black Bleeding
Black Bleeding


Clique pour voir la fiche du groupe
, Thurisaz
Thurisaz


Clique pour voir la fiche du groupe
, etc. ? La promo 2019 qui était majoritairement constituée de jeunes groupes avec peu d’expérience va-t-elle vraiment décoller vers la gloire ?
« Je suis curieuse de connaître des retombés réelles de ce type de fest pour les groupes, ajoute Marcela, surtout pour ceux qui n'ont pas de réseau et qui démarrent tout doucement. Il serait intéressant de revenir avec un article sur les groupes qui ont participé au LOUD. » Message reçu, Marcela.

Pour conclure, petit coup de gueule de Marcela vers la photographe qui s’est crue à un concert HXC dans le 90's ou à un festival sold out et qui est montée sur la scène en plein set d’un groupe. « J'ai rarement vu ça et pas compris. »

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Isabelle
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évèn...
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrièr...
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe e...
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe en juillet 2016....
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe en juillet 2016....

► AU MEME CONCERT

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE