Reportage

High On Fire : J'ai bien fait de (re)venir !

Anvers (Trix), le 08-09-2007

Lundi 17 septembre 2007

En même pas une semaine, c’est la deuxième fois que je me retrouve au Trix. Cette fois-ci, après UNSANE
UNSANE


Clique pour voir la fiche du groupe
, c’est au tour de HIGH ON FIRE
HIGH ON FIRE


Clique pour voir la fiche du groupe
. UNSANE
UNSANE


Clique pour voir la fiche du groupe
débutait sa tournée dans cette salle, HIGH ON FIRE
HIGH ON FIRE


Clique pour voir la fiche du groupe
est plutôt sur la fin. Un coup d’œil sur le Marchandising fait comprendre que les ventes ont bien fonctionnées.

Pour ouvrir les festivités, la scène reçoit WE’REVOLVES. Nouveau groupe composé de l’ancien chanteur de CAST-DOWN et d’un ancien OFFICER JONES
OFFICER JONES
Clique pour voir la fiche du groupe
. Le groupe replonge aux racines du rock’n’roll et Rythm’n’ Blues. Avec son t-shirt de THE WHO
THE WHO
Clique pour voir la fiche du groupe
, le chanteur donne le ton. C’est groove et énergique. Le tout est encore récent et donc ça sonne aussi encore trop classique et peu original. A laisser murir donc, mais ça plaira aux amateurs de groupes comme TOKYO SEX DESTRUCTION
TOKYO SEX DESTRUCTION
Clique pour voir la fiche du groupe
.

Ensuite, monte sur scène MANS RUIN
MANS RUIN
Clique pour voir la fiche du groupe
où on retrouve à la guitare Josh Fury de CONGRESS. Là aussi, nous sommes dans le rock’n’roll limite heavy stoner. Un son de guitares assez personnel qui rappelle quand même certaines guitares des groupes H-8000. C’est le petit plus incontestable de MANS RUIN
MANS RUIN
Clique pour voir la fiche du groupe
. L’ensemble souffre encore d’un certain classicisme aussi.

Vient enfin HIGH ON FIRE
HIGH ON FIRE


Clique pour voir la fiche du groupe
. Le groupe entame avec Sons Of Thunder. C’est magique dès les premières notes. Tout devant le son est percutant. Vers le milieu du set, on perdra un peu de chant. HIGH ON FIRE
HIGH ON FIRE


Clique pour voir la fiche du groupe
est en forme. C’est bien mieux que la fois où je les ai vus à Kontich (qui était déjà très bien) et il est dès lors très difficile de regretter d’être là. Une certaine jubilation pointe plutôt.. Le bassiste de ZEKE
ZEKE


Clique pour voir la fiche du groupe
a intégré officiellement le groupe et a évidemment trouvé sa place. Il y a là beaucoup plus de cohésion. En mileu de parcours, HIGH ON GIRE lance Death Is This Communion et en profite pour relancer la machine. Le set se terminera sur Devilution, sans intro, ce titre perd un peu de magie mais on entre directement dans le vif du sujet. En fin de parcours, c’était peut-être pas plus mal et c’est vidé que le groupe quitte la scène.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► AU MEME CONCERT

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE