Reportage

Within Temptation : toute résistance est vaine

Anvers (Lotto Arena), le 17-11-2018

Dimanche 2 décembre 2018

Au fil des années et avec six albums au compteur, Within Temptation
Within Temptation


Clique pour voir la fiche du groupe
est progressivement parvenu à s’imposer comme une référence du metal symphonique aux côtés de groupes comme Nightwish
Nightwish


Clique pour voir la fiche du groupe
, Epica
Epica


Clique pour voir la fiche du groupe
et consorts. Sans pour autant se cantonner aux clichés du genre, et n’hésitant au contraire pas à prendre des directions différentes d’un album à l’autre. Le dernier album en date, Hydra, sorti en 2014, est de ce point de vue le plus intéressant de tous en ce sens qu’il parvient à faire la synthèse de tout ce qui définit la musique du groupe. Rien d’étonnant donc à ce qu’il connaisse un fort succès et emmène le groupe sur la route pour une tournée mondiale avec de nombreuses dates à guichets fermés. Mais depuis, silence… jusqu’à une annonce en novembre 2017 sur le site officiel du groupe prévoyant le retour de Within Temptation
Within Temptation


Clique pour voir la fiche du groupe
pour fin 2018 avec de nouveaux morceaux et une tournée européenne. Quelques jours après, et donc un an à l’avance, deux dates sont déjà sold out. Le retour tant attendu des ténors néerlandais du metal symphonique promettait d’être un événement. On est donc allés vérifier ça pour vous ! Imaginez le sacrifice…



La Lotto Arena est déjà noire de monde trente minutes avant le début du set d’Ego Kill Talent
Ego Kill Talent


Clique pour voir la fiche du groupe
. Tout le monde semble avoir eu le même réflexe : arriver tôt pour avoir une bonne place et éliminer tout risque de de louper ne serait-ce qu’une minute du show de Within Temptation
Within Temptation


Clique pour voir la fiche du groupe
! On est à la même place que la veille pour le concert de Bring Me The Horizon
Bring Me The Horizon


Clique pour voir la fiche du groupe
, on a la même vue sur la salle… et on remarque d’emblée que la moyenne d’âge dans le public est nettement plus élevée. La différence est flagrante, et c’est même plutôt étonnant pour un concert de metal. Sur scène, le matériel estampillé Orange attend patiemment les membres d’Ego Kill Talent
Ego Kill Talent


Clique pour voir la fiche du groupe
, dont notamment Jean Dolabella que l’on connait comme batteur de Sepultura
Sepultura


Clique pour voir la fiche du groupe
. Actifs depuis 2014, les Brésiliens ont sorti un premier album éponyme en 2017 qui leur a valu d’emblée une reconnaissance internationale et le luxe d’assurer entre autres les premières parties de System Of A Down
System Of A Down


Clique pour voir la fiche du groupe
, Foo Fighters
Foo Fighters


Clique pour voir la fiche du groupe
et Queens Of The Stone Age
Queens Of The Stone Age


Clique pour voir la fiche du groupe
. Le début du set est timide, et leur musique pourtant efficace peine à convaincre. Il faudra quelques morceaux pour que l’énergie que tous les membres du groupe dépensent sur scène se transmette au public. On sent qu’il y a une vraie alchimie dans le groupe : ils jouent ensemble, se regardent, interagissent, se font des blagues et échangent mêmes leurs places aux instruments. Déroutant, mais amusant ! Le set monte progressivement en puissance et le chanteur parvient finalement à se mettre le public dans la poche et joue avec lui sans son micro. Ça manque peut-être d’originalité, on n’a pas l’impression de découvrir quelque chose qu’on n’a pas déjà entendu ailleurs — ça fait parfois très Foo Fighters
Foo Fighters


Clique pour voir la fiche du groupe
, mais c’est franchement efficace et des titres comme « Last Ride » et « Still Here » suffiront certainement à convaincre une partie de l’audience d’écouter l’album en rentrant.



En quelques minutes, les roadies ont déjà installé la scène pour Within Temptation
Within Temptation


Clique pour voir la fiche du groupe
et s’attellent à vérifier le câblage. Ça faisait longtemps qu’on avait pas vu un décor de scène aussi élaboré : entre le promontoire au centre, les plateformes à gauche et à droite, le mur en fond de scène et les décorations et projections sur tous ces éléments, on se croirait sur une autre planète. Tout ça évidemment en référence à la thématique du prochain album, Resist, dont on a pu déjà avoir un aperçu dans les clips des deux premiers morceaux joués ce soir : « The Reckoning » puis « Raise Your Banner ». Après un début de set promotionnel qui permet au groupe de prendre ses marques, Sharon, la chanteuse, s’adresse au public en néerlandais pour le remercier de sa présence et de son support. Enfin, c’est ce qu’on a compris en tout cas… Eh oui, Within Temptation
Within Temptation


Clique pour voir la fiche du groupe
est presque à la maison ce soir ! Et tant pis pour les fans strictement francophones. En tout cas, une chose est sûre : ils sont tous parfaitement à l’aise sur scène. Mobiles, joueurs, poseurs — tout ce qu’on peut attendre d’un excellent groupe live. Sharon multiplie les gestes à destination du public, frisant parfois la caricature, mais parvient ainsi à inclure chaque personne, de la fosse au dernier des balcons. On pouvait craindre que les morceaux plus anciens dénotent dans ce décor, mais c’était sans compter sur les projections numériques qui permettent de modifier l’ambiance du tout au tout. On a ainsi droit à une scène en prise aux flammes du plus bel effet pour « In The Middle of the Night » et, juste après, une toute autre ambiance pour « Stand My Ground ». La voix de Sharon n’a rien perdu de sa puissance, au contraire ! La sono de la salle a d’ailleurs bien du mal à suivre la cadence et on entend nettement qu’elle crache dès que les instruments ne sont plus là pour accompagner le chant. Le set est carré, efficace, et les titres s’enchaînent avec fluidité même s’il y a parfois un temps d’attente entre eux. On retiendra surtout l’enchainement dévastateur de « Faster », qui sonne d’autant plus hard qu’il vient juste après un intermède acoustique, « Paradise (What About Us?) » dont le ton plus radiophonique vient à point pour faire encore monter la température et « The Heart Of Everything » en vraie démonstration de force avec le contraste entre riffs ravageurs et légèreté du chant. Avant de quitter la scène pour de bon, le groupe revient pour un rappel avec « Stairway to the Skies » sur lequel Sharon, accrochée à deux filins, s’envole vers le ciel. L’apogée d’un concert dont le message est limpide : Within Temptation
Within Temptation


Clique pour voir la fiche du groupe
est de retour, plus puissant que jamais. Inutile de chercher à résister.


TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
4

► AU MEME CONCERT

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE