News

Le festival Rock on Mars ou le retour du rock dur à Mons

image
Dimanche 15 septembre 2019 , 21h08

Le 2 novembre prochain se tiendra à Mons le Rock on Mars #1, un festival de metal et de rock dur qui réunira Dagoba
Dagoba


Clique pour voir la fiche du groupe
(metal), Romano Nervoso
Romano Nervoso


Clique pour voir la fiche du groupe
(rock), Bury your Demons
Bury your Demons
Clique pour voir la fiche du groupe
(hardcore), Sons of Disaster
Sons of Disaster


Clique pour voir la fiche du groupe
(rock), Lamiral
Lamiral


Clique pour voir la fiche du groupe
(metal), Die my Demon
Die my Demon


Clique pour voir la fiche du groupe
(hardcore) et No Fucking Idea (punk rock).

Une affiche qui se veut expressément éclectique: j'ai programmé une affiche qui regroupe différentes formations autour du rock dur, explique Chris Michez, l'organisateur de l’événement. Le but est réunir différents publics, afin que chacun puisse découvrir de nouvelles choses et sortir de son style habituel de musique. C'est revenir à la mentalité des festivals et concerts des années '90 et '00.

Vous ne l'aurez pas manqué, l'affiche comporte un #1. Ce qui laisse penser qu'il ne s'agit pas d'un one-shot mais bien la première édition d'une longue série. C'est du moins ce que j'espère, on verra bien si celle-ci fonctionne ! C'est en tout cas mon ambition ainsi que celle des personnes de chez Mars (ndla : Mons ARts de la Scène, opérateur culturel). En plus de ce festival, on compte également organiser trois concerts de rock dur sur l'année.

Cette première salve comporte quelques noms (très) connus, à l'exception d'un groupe qui pourtant se hisse dans le haut de l'affiche : Bury your Demons
Bury your Demons
Clique pour voir la fiche du groupe
. Et pourtant, ce dernier n'est autre que... Do or Die
Do or Die


Clique pour voir la fiche du groupe
, formation bien connue dans le paysage hardcore belge. Chris Michez, qui est également le fondateur et vocaliste de ce groupe, s'explique quant au changement de nom de sa formation : il faut voir Bury your Demons comme la continuité de Do or Die
Do or Die


Clique pour voir la fiche du groupe
. On compte d'ailleurs reprendre certains morceaux des deux premiers albums. C'étaient nos opus qui sonnaient le plus hardcore. Si aujourd'hui on change de nom, c'est précisément pour cela : revenir à l'essentiel pour nous, le hardcore. On veut se faire plaisir. Ces dernières années, on a beaucoup trop modifié notre son et on sonnait trop metal à mon goût. On veut que les coreux reviennent à nos concerts, c'est un nouveau challenge !



image
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Sekhorium
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près ...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouve...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musica...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE