Chronique

CHICKFIGHT
Acrobats

image
Notger Music

10 titres - 38 minutes
Sorti le 15-02-2013


image
Mardi 12 mars 2013

La volonté, voilà ce qui différencie souvent un groupe qui arrive à se faire connaître avec un autre qui joue continuellement sur les scènes de son village. Et la volonté, c'est une qualité que l'on a toujours reconnue à Chickfight
Chickfight


Clique pour voir la fiche du groupe
, tant ils se sont donnés les moyens d'aller toujours plus loin depuis la naissance du groupe en 2006.

Et pour cet album ils ont visé très haut en partant l'enregistrer au Brighton Electric Studio, par lequel sont déjà passés Architects
Architects


Clique pour voir la fiche du groupe
, The Cure
The Cure


Clique pour voir la fiche du groupe
, Nick Cave
Nick Cave


Clique pour voir la fiche du groupe
et tant d'autres. Le tout enregistré par Jag Jago, ex-The Ghost Of A Thousand
The Ghost Of A Thousand
Clique pour voir la fiche du groupe
. Voilà pour ce qui est dans la mise en situation.

On se rend compte que le résultat est à la hauteur des espérances dès la sortie du clip de Someway, un tube punk-rock à part entière qui reste en tête dès le premier coup d'oreille. A l'écoute de l'album, les premières impressions sont différentes. Les deux pistes de qui ouvrent ce Acrobats sont moins directes mais apportent des choses que je n'attendais pas de Chickfight
Chickfight


Clique pour voir la fiche du groupe
. En plus du punk-rock auquel il nous avait habitué, le groupe balance dès le premier morceau un passage punk-hardcore brûlant et explosif. Les accents emo, noisy et pop british apparaissent dès les premiers instants et nous prouvent que Chickfight a décidé de joliment élargir ses horizons et d'exploiter au maximum ses influences variées.

La maturité du groupe s'exprime par son abilité à mélanger ses nombreuses influences au sein du même morceau. Si une piste comme Fits And Starts commence sous la forme d'une ballade pop, le groupe finit par tout exploser à coups de dissonnances et de rythmes à contre-temps. On n'échappe pas pour autant à la quasi-obligatoire chanson-à-minettes avec Swinging Gust qui, pourtant bien foutue, est la moins intéressante de l'album selon moi.

Beaucoup moins que la suite de l'album, où Chickfight
Chickfight


Clique pour voir la fiche du groupe
continue de surprendre. On fait un dernier détour vers les profondeurs punk-hardcore au début de Manic Pole et on se dit que le groupe est décidément très à l'aise avec tous les univers musicaux qu'ils abordent.

Le seul point faible de ce Acrobats est peut-être également l'un de ses points forts : en choisissant le Brighton Electric Studio, les Liégeois se sont assurés d'obtenir un son puissant et propre qui rendrait justice à leur musique. Et c'est cette propreté qui peut s'avérer gênante sur certains passages, où on entend clairement que la voix a été très (trop) travaillée et où l'on perd évidemment une partie de la spontanéité du groupe. Mais c'est aussi ce qui rend cet album accessible à un public plus large et pourrait leur ouvrir les portes d'un bel avenir musical !


Tags : punk rock liege
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE