Reportage

Une overdose de stoner pour les 16 ans d'Orange Factory Belgium!

Leuven (Het Depot), le 28-09-2013

Mardi 1 octobre 2013



Il y a 16 ans, une poignée d'amoureux de hard rock créait un collectif afin d'organiser des concerts dans leur région. Son nom: Orange Factory Belgium. Son lieu de prédilection: la maison des jeunes du Sojo, à deux pas de la gare de la ville estudiantine de Leuven. Très vite, Orange Factory s'est tourné vers le stoner. Si durant ses premières années d'existence, le collectif louvaniste a fait jouer des groupes belges tels que Hypnos 69
Hypnos 69
Clique pour voir la fiche du groupe
ou Reiziger
Reiziger


Clique pour voir la fiche du groupe
, des groupes internationaux se sont très vite retrouvés sur la scène du Sojo. Bien souvent, ces passionnés de stoner ont eu le nez fin et ont fait jouer des groupes devenus 16 ans plus tard des références dans le domaine. Sans pouvoir tous les citer, voici une liste non exhaustive de certains de ces groupes dont la plupart des noms font rêver tous les amateurs du genre: Karma To Burn
Karma To Burn


Clique pour voir la fiche du groupe
, Electric Wizard
Electric Wizard


Clique pour voir la fiche du groupe
, Ufomammut
Ufomammut


Clique pour voir la fiche du groupe
, The Atomic Bitchwax
The Atomic Bitchwax


Clique pour voir la fiche du groupe
, Orange Goblin
Orange Goblin


Clique pour voir la fiche du groupe
, Fu Manchu
Fu Manchu


Clique pour voir la fiche du groupe
, Motorpsycho
Motorpsycho


Clique pour voir la fiche du groupe
, The Fuzztones
The Fuzztones


Clique pour voir la fiche du groupe
, Nebula
Nebula


Clique pour voir la fiche du groupe
, Year Long Disaster
Year Long Disaster


Clique pour voir la fiche du groupe
ou encore Mastodon
Mastodon


Clique pour voir la fiche du groupe
.


Au rythme d'environ 15 concerts par an, Orange Factory privilégie la qualité plutôt que la quantité. Et comme il n'y a jamais de mauvaises occasions pour faire la fête, le collectif s'offre tous les deux ans une soirée d'anniversaire digne de ce nom. A l'affiche de samedi, étaient présents pour fêter les 16 ans du collectif: Zolle
Zolle


Clique pour voir la fiche du groupe
, Telstar Sound Drone
Telstar Sound Drone


Clique pour voir la fiche du groupe
, Monomyth
Monomyth


Clique pour voir la fiche du groupe
, les Italiens de Ufomammut
Ufomammut


Clique pour voir la fiche du groupe
et les Allemands de Colour Haze
Colour Haze


Clique pour voir la fiche du groupe
.


Ufomammut
Ufomammut


Clique pour voir la fiche du groupe


Ce qui est frappant avec Orange Factory, c'est ce contact privilégié qu'entretien le collectif avec les groupes. Si certains n'ont joué qu'une seule fois sous une organisation estampillée Orange Factory Belgium, la plupart des groupes reviennent chez eux, à Leuven. Certains même semblent être devenus des amis, à l'image de Ufomammut
Ufomammut


Clique pour voir la fiche du groupe
ou de Colour Haze
Colour Haze


Clique pour voir la fiche du groupe
déjà respectivement présents aux 14 et aux 12 ans de l'association.

Pour l'occasion, la petite salle du Sojo était abandonnée au profit du Depot, offrant un espace plus grand située à deux encablures de la petite maison de jeunes où Orange Factory a ses habitudes. Samedi, de 18 à 1h du matin, les riverains de la place de la gare de Louvain allaient vibrer au son plus que lourd qui s'échappait des enceintes du Depot.


Colour Haze
Colour Haze


Clique pour voir la fiche du groupe


S'il y avait déjà du monde pour les prestations de Zolle
Zolle


Clique pour voir la fiche du groupe
, Telstar Sound Drone
Telstar Sound Drone


Clique pour voir la fiche du groupe
et Monomyth
Monomyth


Clique pour voir la fiche du groupe
, la grande majorité du public était venue pour assister aux concerts de Ufomammut
Ufomammut


Clique pour voir la fiche du groupe
et de Colour Haze
Colour Haze


Clique pour voir la fiche du groupe
. A chacune de leurs apparitions, les trois Italiens de Ufomammut
Ufomammut


Clique pour voir la fiche du groupe
repoussent les limites du mur du son. Alors qu'ils avaient déjà impressionnés à Anvers lors de leur passage au Trix en avril de cette même année, ils ont une fois encore taper fort, très fort samedi soir. Leur stoner tendant vers le sludge est une arme redoutable. Dans la salle, plus une seule paire de cervicales n'était immobile et les tripes de tout le monde vibraient au rythme de leur ligne de basse ravageuse. Ufomammut
Ufomammut


Clique pour voir la fiche du groupe
aura balancé au public ce qu'il était venu chercher, à savoir une dose d'énergie brute comme on en voit que très rarement. A consommer sans modération, mais (et on souligne) avec des bouchons auditifs!

De leurs côté, les Allemands de Colour Haze
Colour Haze


Clique pour voir la fiche du groupe
n'ont également pas démérité. Si au début de leur set, on se demandait pourquoi ils avaient été programmés après Ufomammut
Ufomammut


Clique pour voir la fiche du groupe
tant les deux groupes s'opposent en terme de puissance sonore, à la fin de leur concert, le Depot tout entier planait au son des trois Allemands. Existant depuis le début des années 1990, le trio teuton fait partie de ces formations qui ont été à l'origine du stoner. Si Ufomammut
Ufomammut


Clique pour voir la fiche du groupe
balance un mur de son plus qu’envoûtant, Colour Haze
Colour Haze


Clique pour voir la fiche du groupe
l'est tout aussi! Leur recette, elle, tend plutôt vers des morceaux à rallonge, répétitifs et psychédéliques à souhait. Colour Haze
Colour Haze


Clique pour voir la fiche du groupe
mettra un terme à cette soirée d'anniversaire plus que réussie par un rappel de plus de 20 minutes alternant puissance et délicatesse, le tout ayant pour seul but de vous retourner les neurones, ce qu'ils ont réussi avec brio (même s'ils ont été aidé de certaines substances au doux parfum illégal, du moins pour certaines personnes).
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE