Article

Les 25 albums qu'il fallait écouter en 2014

Si vous avez passé les douze derniers mois dans le coma, voici un aperçu de ce qu'il ne fallait pas manquer cette année


Mardi 16 décembre 2014

Une autre année s'achève et comme le veut la tradition, on va se pencher une dernière fois dessus histoire de se rappeler qu'en tout cas, musicalement, cette année n'était pas si mauvaise. Vu qu'on s'y est mis à plusieurs pour dresser cette liste, ça aurait été salement prise de tête de vous finaliser un classement. De toute façon les classements on n'aime pas, tout comme on n'aime pas mettre une note sur 10 (ou 20 ou 100) sur un album. On n'aime pas grand chose en fait. On n'aime pas le bashing non plus, c'est pour ça qu'on a fait cette liste de 25 albums. Parce que ces albums, on les a aimés.



Architects
Architects


Clique pour voir la fiche du groupe
– Lost Together Lost Forever



L’un des meilleurs albums typés metalcore sortis ces dernières années à mon sens. (Pierre)

Avec cet album, le groupe signe un superbe retour et livre sans doute son meilleur opus depuis belle lurette. Loin de retomber dans du metalcore pour ado, Architects
Architects


Clique pour voir la fiche du groupe
revient aux sources sans pour autant oublier le côté plus mélodique que le groupe avait développé ces dernières années. Voilà une belle réussite qui, pour ma part, tourne en boucle dans mon lecteur MP3. (Peps)

Je savais au fond que malgré deux albums respectivement déconcertant et décevant (The Here And Now puis Daybreaker), Architects reviendrait en forme. Et ce serait un euphémisme d’uniquement confirmer cette intuition puisque les Anglais balancent une plaque puissante et aboutie. (Erik)



At The Gates
At The Gates


Clique pour voir la fiche du groupe
– At War With Reality



Quand un des parrains du Death mélodique fait son retour discographique 19 années après avoir pondu un album complètement culte (Slaughter of the Soul), cela attise forcément la curiosité. Voire, cela rend le fan aussi fébrilement excité qu’inquiet de savoir si le groupe fait honneur à sa légende ou s’il est juste en train de la pourrir. At War With Reality ne sera jamais aussi culte que son glorieux prédécesseur mais il reste un album maîtrisé de bout en bout, une leçon de Metal au sens large pour tous les groupes ayant honteusement pillé l’héritage des Suédois. (Guillaume)



Bass Drum of Death
Bass Drum of Death


Clique pour voir la fiche du groupe
- Rip This



Maintenant que tout le monde pense que Royal Blood
Royal Blood


Clique pour voir la fiche du groupe
sont les nouveaux Black Keys ou un truc du genre, on préférera écouter Bass Drum of Death
Bass Drum of Death


Clique pour voir la fiche du groupe
. Très fort. (Denis)



Black Tongue
Black Tongue


Clique pour voir la fiche du groupe
– Born Hanged



Le premier EP des Anglais de Black Tongue, projet qui permet enfin aux deux membres de Infant Annihilator de jouer sur scène, est un condensé de noirceur crasse et méchante. Les instruments sont accordés tellement bas que sur scène, on s’est demandés pendant quelques minutes si le bassiste avait une corde cassée tellement elle pendait. Ce n’était pas le cas. (Erik)



Caudal
Caudal


Clique pour voir la fiche du groupe
– Ascension



Ce side project d'Aidan Baker mélange subtilement drone et musique psyché rythmée (pour ne pas dire Krautrock). Très bon disque, pour un infatigable travailleur. (Marc)



Comeback Kid
Comeback Kid


Clique pour voir la fiche du groupe
– Die Knowing



Le meilleur album du groupe, une bombe hardcore ! (Pierre)



Daggers
Daggers


Clique pour voir la fiche du groupe
– It’s Not Jazz It’s Blues



Daggers
Daggers


Clique pour voir la fiche du groupe
fait ce qu’il veut, à sa sauce, sans se soucier de savoir si c’est que le public attend. Et c’est ce qui fait que leur recette fonctionne : ils explorent des chemins inattendus, s’enfoncent sur cet album dans un marasme noir encore jamais atteint dans leur musique. (Erik)
Le nouvel album de Daggers a incontestablement été la claque de ce début d'année. Court, captivant et marquant. Le groupe qu'on a vu et revu avec plaisir cette année. (Elodie)
(Approuvé également par ChamO)


Dario Mars and the Guillotines
Dario Mars and the Guillotines


Clique pour voir la fiche du groupe
- Black Soul



Le premier album du nouveau projet de Renaud Mayeur (La Muerte, Hulk, Les Anges) a été la bonne surprise de cette année. Un mélange de surf rock, de garage rock, avec une atmosphère cinématographique toujours présente et une voix soul qu'on ne se lasse pas d'écouter. (Elodie)



Darkest Hour
Darkest Hour


Clique pour voir la fiche du groupe
– s/t



Ici, il y a nettement débat. Darkest Hour a changé, devenant méconnaissable pour certains. C’est justement ce qui me fait dire qu’il fallait écouter cet album ! Les fans old-school y verront peut-être une nouvelle facette pas si dégueulasse pour un groupe qui était là au tout commencement de la vague Metalcore US, voire avant, et avait besoin de renouvellement. Quant aux les autres, il y a fort à parier qu’ils y trouveront mieux leur compte que précédemment. (Guillaume)



Dÿse
Dÿse


Clique pour voir la fiche du groupe
- Das Nation



L'album qui file la patate. Une écoute suffit à garder les morceaux en tête. (Elodie)
(Approuvé également par ChamO)


Earthless and Heavy Blanket - In a Dutch Haze



Album instrumental live d'une heure avec la section rythmique de Earthless (Mario Rubalcaba et Mike Eginton) et les guitares de Heavy Blanket (Graham Clise et un certain J Mascis). Rien que ça, c'est suffisant, non? (Denis)




Foo Fighters
Foo Fighters


Clique pour voir la fiche du groupe
– Sonic Highways



Même si ce n’est pas le meilleur qu’ils aient sorti et qu’il faut quelques écoutes pour arriver à bien le savourer… c’est le plus grand groupe de rock actuel, c’est le premier disque depuis 2011 et il y a quelques chansons qui valent le détour. (Pierre)



Godflesh
Godflesh


Clique pour voir la fiche du groupe
- A World Lit Only by Fire



Le retour de Godflesh, une bombe à la hauteur de mes attentes. (Elodie)



Hundredth
Hundredth


Clique pour voir la fiche du groupe
– Resist EP



Un EP difficilement dissociable du premier élément de ce binôme, Revolt sorti un an plus tôt. Hundredth
Hundredth


Clique pour voir la fiche du groupe
a ce potentiel d’inspirer aussi bien le public que les jeunes groupes par sa fraîcheur, son énergie et son authenticité. Un des groupes qui est le mieux parvenu à allier mélodie et puissance depuis Poison The Well
Poison The Well


Clique pour voir la fiche du groupe
.



Martyrdöd
Martyrdöd


Clique pour voir la fiche du groupe
- Elddop



Si le petit virage pris vers plus de mélodicité peut agacer certains, je suis au contraire complètement séduit par la recette Crust/Punk/Grind des Suédois, la meilleure du genre à l’heure actuelle selon moi. Les riffs sont géniaux, l’album regorge de hits et s’écoute le sourire aux lèvres. Je ne pensais pas prendre une telle claque cette année, clairement un album à découvrir ! (Guillaume)



Oozing Wound
Oozing Wound


Clique pour voir la fiche du groupe
- Earth Suck



Deuxième album très furieux pour ce groupe cletteux de Chicago qui brouille les pistes via leur label Thrill Jockey bien loin des canons thrash metal et sludge. (Marc)



Pink Floyd
Pink Floyd


Clique pour voir la fiche du groupe
- The Endless River



J'ai complétement halluciné quand j'ai appris la sortie prochaine de nouveaux morceaux de Pink Floyd
Pink Floyd


Clique pour voir la fiche du groupe
. Et si l'album n'est clairement pas à la hauteur de certains albums cultes qu'ils ont pu sortir, ça fait quand même vraiment plaisir d'entendre de la nouvelle musique d'eux. (Elodie)



Polar
Polar


Clique pour voir la fiche du groupe
– Shadowed By Vultures



Un album hardcore qui sonne très actuel mais sur lequel le groupe parvient à ne sombrer dans aucun cliché du genre. Aussi puissant que mélodique, Shadowed By Vultures est un vrai vent de fraîcheur sur la scène. (Erik)



Royal Blood
Royal Blood


Clique pour voir la fiche du groupe
- Royal Blood



Avec son premier album, le duo anglais a balancé ce qu'on appelle un énorme pavé dans la marre. Un peu aidé par Warner Music, il faut le dire, les deux cocos ont cependant le mérité de nous avoir pondu une galette qui comprend quelques petits ovnis. On ne sait pas s'ils parviendront à faire mieux dans le futur donc autant en parler maintenant, de toute façon ils ont été omniprésents. (Peps)



Shellac
Shellac


Clique pour voir la fiche du groupe
- Dude Incredible



ONE TWO FUCK YOU. (Denis)




Slow Season
Slow Season


Clique pour voir la fiche du groupe
- Mountains



Venu de Californie, ce combo est encore à mille lieues d'être connu internationalement, mais leur second album est tout simplement magnifique et mérite de franchir les frontières. Entre du Led Zep et quelque chose de plus moderne, Slow Season
Slow Season


Clique pour voir la fiche du groupe
fournit là un album qui incite au voyage et nous rappelle d'où viennent les racines profondes du hard rock et du heavy metal. (Peps)



Talvihorros
Talvihorros


Clique pour voir la fiche du groupe
- Eaten Alive



L'écossais Ben Chatwin nous sort un petit bijou via le label Denovali Records . Mélange d'électronica et de post-rock et de John Carpenter. (Marc)



Thou
Thou


Clique pour voir la fiche du groupe
- Heathen




Parce que ça comble bien l'absence de Rwake ces dernières années. On se réjouit de les voir au Roadburn 2015 (Marc)



Truckfighters
Truckfighters


Clique pour voir la fiche du groupe
- Universe



Avec Universe, Truckfighters
Truckfighters


Clique pour voir la fiche du groupe
livre là un album époustouflant qui balance une dose de fuzz comme on les aime. Avec cette quatrième réalisation, les Suédois marquent là un gros coup même si leur son se fait un tantinet moins agressif que par le passé. Voilà un album qui transporte! (Peps)
Cela fait un certain temps que Truckfighters
Truckfighters


Clique pour voir la fiche du groupe
fait parler de lui à coups d’albums percutants et de prestations live enlevées. Universe symbolise bien l’attrait de toute cette nouvelle scène Fuzz, et constitue un excellent choix pour la découvrir. (Guillaume)


Ty Segall
Ty Segall


Clique pour voir la fiche du groupe
- Manipulator



Le prolifique Segall a cette fois préféré la qualité à la quantité. Pas que ses précédents albums étaient mauvais, loin de là, mais il atteint ici un stade proche de la perfection. (Denis)
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE