Reportage

Monolord, du doom à l'état brut!

Bruxelles (VK concerts), le 30-04-2016

Lundi 2 mai 2016



Alors que partout dans le monde, le nom de Molenbeek a au moins résonné une fois lors de ces dernières semaines, le Hellhole que tout le monde fustige sans le connaître réellement possède un endroit d'ouverture et de tolérance qu'encore de trop nombreuses personnes ignorent: le Vk! Situé au numéro 76 de la rue de l'Ecole, non loin de la place de la maison communale, le Vaartkapoen tient bon depuis 27 ans et a vu passer sur ses planches des groupes tels que Rage Against The Machine
Rage Against The Machine


Clique pour voir la fiche du groupe
ou encore Marilyn Manson
Marilyn Manson


Clique pour voir la fiche du groupe
(oui, là la notion de Hellhole prend tout son sens!). Plus qu'une salle, le Vk est en fait un monument de la culture bruxelloise, voire même belge car que ce soit à la Panne ou à Arlon, beaucoup le connaissent voire même y ont mis un pied (ou même les deux!). Et pourtant, le Vk pourrait sans doute ne pas voir 2017! Pour cause la Région flamande, dont dont il dépend, n'a pas donné d'avis favorable à l'octroi des subsides nécessaires à son fonctionnement pour les années à venir. Une décision qui, si elle se confirme, aurait pour seule conséquence la fermeture de ce temple de la musique qui fait vivre une commune dont le nom a trop souvent été mis à mal, et pas que depuis le 22 mars. Bref, parce que la culture alternative bruxelloise doit garder des lieux d'expression tels que le Vk, une pétition a été mise en ligne (ça se passe par ICI). On ne vous surprendra pas en vous disant que l'équipe de Shoot Me Again l'a déjà signée depuis un sacré bout de temps!


A côté de tout ce brouhaha, le Vk c'est avant tout un lieu d'expression où les musiques alternatives de tous les horizons ont la pare belle et de celles-ci le Doom en fait assurément partie. Samedi soir, le Vk se bardait de noir et se la jouait revival 70's en accueillant les Suédois de Monolord
Monolord


Clique pour voir la fiche du groupe
et leur Doom surpuissant dont les nuances n'ont beau pas être très subtiles, mais sont pourtant ô combien jouissives! Pas besoin de réfléchir, là on parle d'un uppercut pris dans la tronche sans coup de semonce. Un son qui, bien que déjà entendu, nous rappelle que les petits plaisirs de la vie sont au final de choses bien simples. L'amitié, une bonne pils et un paquet de décibels dans les tympans.

Originaires de Göteborg, deuxième ville de Suède, les trois lascars de Monolord
Monolord


Clique pour voir la fiche du groupe
venaient nous présenter leur second opus, Væenir, sorti en avril 2015. Se rapprochant de maîtres du genre tels que Ufomammut
Ufomammut


Clique pour voir la fiche du groupe
ou Windhand
Windhand


Clique pour voir la fiche du groupe
, pour ne citer qu'eux, Monolord
Monolord


Clique pour voir la fiche du groupe
s'exerce du mieux qu'il le peut à la construction d'un mur de son résistant à toute épreuve. Lent, lourd et puissant le tempo que nous inflige le trio nordique reste simpliste, mais fonctionne à merveille. Les têtes accrochées aux corps présents dans la salle sont toutes en action. Avant, arrière, avant, arrière, les cervicales prennent dur! De son côté, Monolord
Monolord


Clique pour voir la fiche du groupe
nous rappelle également qu'un seul classique se cache derrière tout bon groupe de Doom: Black Sabbath
Black Sabbath


Clique pour voir la fiche du groupe
. Car si le groupe tire son épingle du jeu avec un second opus beaucoup plus abouti que le premier, l'influence de mister Tony Iommi et consort n'est jamais très loin quand on tend l'oreille.

Au final, Monolord
Monolord


Clique pour voir la fiche du groupe
nous aura balancé une petite dizaine de morceaux tirés de ses deux albums, avec également un titre totalement inédit pour une durée totale d'une grosse heure de set. Il n'en fallait pas plus pour placer le public présent dans la salle sur orbite. Et même si le groupe Suédois ne nous aura certainement pas offert le concert de l'année, la prestation à laquelle nous aurons eu droit aura eu le mérite de faire vibrer le Vk, comme on espère qu'il vibrera encore des années et des années.

#VKforever

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
9

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE